AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet
Invité




MessageSujet: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Lun 4 Mai - 1:25

Enfin ! La fin des cours était arrivé et c'était le Week-end ! Alléluia ! Bon, je n'étais pas à plaindre, en réalité, j'adorais le cursus que j'avais choisi et je sortais tout juste des Défenses contre les Forces du Mal, ma matière préférée. Donc j'étais d'assez bonne humeur dans l'ensemble, et j'avais comme un sentiment de liberté qui m'envahissait. Enfin ! Je montais quatre à quatre les escaliers menant à la salle commune. Je n'avais pas de temps à perdre, et pas que ça à faire. Je n'avais que trois heures avant le repas du soir et il fallait que j'y sois fraîche et dispo... Et en uniforme. Donc il faudrait certainement que je prenne une douche avant de redescendre. Je n'avais pas de temps à perdre.

Je me changeais enfilant un débardeur et un pantalon près du corps. Je remplis une bouteille d'eau, fourrais une serviette, mes petites altères, des barres de céréales et ma bouteille dans un sac, enfilais ma cape pour ne pas me faire repérer et sortis. Il ne me fallut pas longtemps pour sortir du château et je ne pus que sourire. Liberté ! Me voilà, ma petite chérie d'amour ! Je me précipitais vers la forêt interdite. Avant toute chose, courir. Je planquais mes affaires sous un arbre et allais courir sur les rives du lac. Je me vidais complètement la tète. Cela me faisait du bien de me remettre au sport. Même si je m'entraînais tous les jours, cela me manquait atrocement.

Après quarante-cinq minutes de courses, j'allais récupérer mes affaires et but une partie de mon eau. J'étais tout simplement heureuse. Je fis le tour pour voir s'il n'y avait personne. J'adorais faillir au règlement, mais là, il ne fallait pas que je me fasse surprendre, parce que bon, je n'avais pas de maillot de bain. Une fois vérification faite, je me déshabillais et me précipitais dans l'eau. Contrairement à se qu'on pouvait croire, le lac n'était pas si dangereux si on ne s'éloignait pas du bord. Et je passais près de vingt minutes à nager comme une forcenée, tout en guettant qu'on ne venait pas. Je sortis ensuite rapidement de l'eau, me séchait dans un coin sûr sans qu'on ne puisse me voir et me rhabillais avant de revenir près du lac.

Après avoir refait une queue de cheval de mes cheveux mouillés, je fermais les yeux et me laissais envahir par le vide. Mon père m'avait exercée à l'art du Kung fu petite, et on commençait toujours par une séance de taïchi. Et je commençais à enchaîner les mouvements lents, puis de plus en plus rapide, me battant contre une ombre que je ne pouvais ni sentir ni voir. Les poings, les pieds, tout n'était plus que jeu de jambes et de bras, variant entre les techniques de boxe chinoise et de taekwondo. J'avais vidé mon esprit, j'étais sereine, et cela me faisait le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Mer 13 Mai - 2:03

Un petit entraînement intense, peut-être ?



Katon - Gōkakyū no jutsu !



La sonnerie retentit, mais, comme à l’accoutumée, personne ne bougea d’un cil, trop occupés à retranscrire au mot près l’énième loi que nous dictait notre professeur. Depuis quelques temps, on s’acharnait sur les détails du Code du Secret Magique. A chaque nouvel édit qu’on nous enseignait, je me prenais à penser à toutes les failles qu’il comprenait, car elles étaient évidentes, créant autant de vides judiciaires qu’il n’y avait de lois effectives. Quand je serai Ministre de la Magie ou Haut Secrétaire, il me faudrait m’en souvenir pour y remédier. Heureusement, ceux-ci étaient tellement visibles que je ne pourrai pas les rater, même quand je serai assez sénile et vieux pour aspirer à un tel poste.

Puis, enfin, le professeur nous salua et commença à ranger ses affaires. Je pris le temps d’écrire correctement les derniers mots de la phrase, et fis claquer mon carnet en le refermant, accompagné par tous mes camarades de classe. Je le jetai, lui, ma plume et mon encrier, dans mon sac, le fermai et pris le chemin du retour, direction la salle commune, pour changer ma chemise, dans laquelle j’avais trop transpiré depuis le début de la matinée, et remplacer mes affaires de cours par celles de week-end, qui étaient généralement composées d’un matériel impressionnant de toutes sortes, au but unique de soulager mon cerveau, de livres d’histoire et de sucreries.

Ma surprise fut plutôt grande quand j’arrivai dans la salle commune des Gryffondor et que je remarquai l’absence de la plupart des habitants, qui rendaient en général le salon très bruyant et désagréable. Après un rapide coup d’œil à l’horloge, je me rappelai que ceux des autres cursus finissaient souvent plus tôt que nous : apparemment, leurs journées devaient être allégées sous prétexte que leurs cours, souvent des travaux pratiques, requéraient plus d’efforts physiques que nous, qui devions surtout gratter nos parchemins toute la journée et les apprendre toute la soirée. Quant à ceux encore en premier cycle, n’en parlons même pas. C’était la belle vie ! Quoi qu’il en soit, même si je me plaignais beaucoup, je trouvais mes cours passionnants et sujets à beaucoup de réflexion. Quand j’étais inspiré, je prenais même un certain plaisir à remplir les parchemins des dissertations données par nos professeurs. Qui l’aurait cru ? Certainement pas le James de quatorze ou quinze ans, plus préoccupé par ses sorties louches entre amis que par ses cours. Même si je semblais avoir mal parti, j’étais assez fier de ce que je devenais, petit bout par petit bout.

En l’absence de beaucoup de mes camarades, je m’autorisai une longue douche à une heure bizarre : trop tôt pour éviter de se resalir plus tard, mais trop tard pour profiter d’une journée en étant propre. A vrai dire, j’avais déjà abusé de l’eau chaude ce matin, mais avec la lourde chaleur de ce début d’automne, n’importe quelle excuse pour une douche était bonne à prendre. Une fois sorti, je revêtis un short propre et restai torse nu, allongé sur mon lit. Je rêvassai pendant quelques minutes, sur le dos, puis soufflai en contractant mes abdominaux plutôt inexistants pour me redresser gracieusement – plus ou moins. J’attrapai mes cours de la journée et entrepris de les recopier au propre, à la suite de ceux de hier, tout en essayant de les apprendre pour prendre de l’avance sur demain.

Une fois mes parchemins noircis, je regardai par l’unique fenêtre de ma chambre, qui donnait sur une rive du Lac Noir. Coïncidence ou non, j’aperçus une silhouette familière faire des gestes très exagérés, comme si elle essayait de combattre au ralenti. Voir Mei-Lin ainsi me fit sourire, et avec mes cours fraîchement recopiés, je pouvais me permettre de sortir prendre un peu l’air. Je pris un t-shirt accordable avec mon pantacourt, l’enfilai, mis mon sac de week-end sur l’épaule, cavalai dans les escaliers et traversai l’étendue d’herbe qui me conduisait jusqu’à elle. Cependant, j’hésitais à venir la déranger. Elle semblait comme enfermée avec son esprit, jouant avec une facette de son âme que seule elle pouvait connaître. Atteindre un tel état de méditation devait être très difficile, aussi me contentai-je de m’asseoir par terre, observant ma grande amie avec de grands yeux d’enfant ébahi.




Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Mer 13 Mai - 11:18


Un entraînement accompagnée... Mais pas par n'importe qui non plus !



J'étais à la fois concentrée et sereine. Un état que mon père m'avait appris à apprécier. Mes mouvements étaient fluides, souples, comme si je dansais, en réalité. Je continuais quelques instants, avant d'enchaîner quelques prises et pas de Taekwondo à vitesse de combat réelle. Je ne rigolais plus, j'étais bien assez échauffée, en réalité. Toujours les yeux fermés, je mêlais encore les deux arts martiaux que je connaissais le mieux, même si cela pouvait donner quelque chose d'étrange vu de l'extérieur, où d'effrayant, je n'arrivais pas à poser un quelconque mot l'impact que ça pourrait avoir sur quelqu'un.. Pour peu qu'on m'observe, cependant. Observer... Alors que je m'entraînais toujours, je fronçais les sourcils. Cette réflexion m'avait perturbée et j'étais aux aguets. Et nul doute, au bout de quelques instants, je sus que j'étais bel et bien observée. Dans un mouvement fluide, j'attrapais ma baguette, accrochée à ma cuisse et me tournais vers l'herbe. J'ouvris de grands yeux, surprise.

« James ! »

Je me sentis bien conne, avec ma baguette à la main, que je rangeais immédiatement dans son étui d'ailleurs. Je pris ma serviette, et ma bouteille, but avant de m'approcher de mon ami et de coller mes lèvres sur les siennes assez furtivement. Étrange façon de dire bonjour, entre amis, mais au vu de notre relation, j'aimais le taquiner en faisant ce genre de choses, et j'aimais à penser qu'il me le rendait bien. Je me laissais tomber à côté de lui avec un grand soupir et m'allongeais dans l'herbe.

« Ça va ? T'es là depuis longtemps ? »

Je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas s'être manifesté. Il n'avait certainement pas voulu me déranger dans ma concentration, et c'était adorable. Je me redressais, assise, les genoux sous le menton et le regardais. Il était bien un des rares que je ne virerai pas alors que j'étais en plein entraînement. C'était mes moments à moi, je refusais qu'on vienne m'embêter pendant ces instants là. Mais lui, ça ne me dérangeait absolument pas. Tout comme deux trois autres personnes. J'aurais certainement viré les autres à coup de prises de Kung-fu d'ailleurs. Je soupirai de nouveau.

« T'es passé par la tour ? Y'avait du monde ? »

Ou comment tâter le terrain pour voir si je pouvais rentrer dans me faire repérer et prendre une bonne douche chaude avant le repas. Être assise ne me convenant pas, je me levais, attrapant un bâton au passage pour quelques prises de wushu simples, sans besoin de concentration, ce qui me permettait de papoter un peu. Si mon père me voyait parler pendant un entraînement, il ferait sans doute un arrêt cardiaque, mais je m'en foutais. J'étais à l'école et je m'entraînais comme je voulais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Jeu 21 Mai - 21:37

Un petit entraînement intensif, peut-être ?



Katon - Gōkakyū no jutsu !



Sentant une tension soudaine dans les gestes de mon amie, j’eus le réflexe un peu stupide de reculer mon torse, anticipant l’éventuel sort qu’elle pouvait me jeter. En soi, c’était complètement inutile, mais le cerveau humain est parfois bien étrange. Je vis, sans trop m’en rendre compte, Mei-Lin sortir sa baguette et la pointer vers moi. Heureusement, elle stoppa net son mouvement et me héla avant de venir me saluer, d’une façon, je dois dire, très agréable. Surpris, je regardai mon amie se laisser tomber, allongée, sur l’herbe verte du parc.

« Non, à vrai dire, j’ai même pas encore eu le temps de récupérer de ma traversée depuis le hall du Château », dis-je d'un air léger. Tous mes proches savent que le sport et moi… Bon, je fais tout ce qu’il faut pour garder un corps correct, même plutôt très correct, mais jamais je ne suis remonté sur un balai depuis les cours de vol de la première année. Le jogging, très peu pour moi, je ne tiens pas cinq minutes. A la limite, il n’y a que la natation qui ne me ferait pas dire non. Conséquence : mon corps a une fâcheuse tendance à me créer des points de côté de façon très hasardeuse, ce qui est extrêmement pénible, surtout quand je suis en retard pour aller en cours et que je dois m’arrêter pour souffler dans l’escalier.

Je voulus continuer la conversation avec une excuse, au moins pour me faire pardonner de lui avoir fait stopper net son entraînement, et lui faire comprendre qu’elle pouvait le reprendre, qu’on se verrait une fois qu’elle serait satisfaite. Elle me coupa dans mon élan, curieuse de savoir ce qui se passait à l’intérieur des hauts murs de pierre.

« Quand je suis parti, elle était presque vide ! J’imagine que c’est l’heure où tout le monde y est déjà passé poser ses affaires pour traîner ailleurs, alors si tu veux en profiter pour te laver et te préparer pour le repas, c’est le bon moment ! » lui dis-je gaiement. Peut-être même pouvais-je pousser le vice jusqu’à l’accompagner, s’il n’y avait vraiment personne… J’inspirai, pressé par la tournure des événements.

Mei-Lin se releva et commença à jouer avec son bâton d’une façon plus gracieuse mais aussi plus tranquille que d’habitude, aussi compris-je vite qu’elle pouvait rester concentrée sur notre conversation pendant qu’elle s’entraînait. Pas mal. J’entrevis l’immense champ des possibles que les Arts Martiaux offraient à ceux qui prenaient le temps de tous les essayer, et commençais à comprendre pourquoi Mei-Lin pouvait y passer plusieurs heures, infatigable.

Poussé par ma curiosité habituelle, dévorante, je me levai lourdement et entrepris d’imiter les figures de Mei-Lin, sans bâton et sans grâce, à moitié dans le but de la faire rire, à moitié pour apprendre et peut-être aussi à moitié pour me remettre à une activité sportive politiquement correcte.

Seule une petite voix dans ma tête me disait : « Tu n’es absolument pas ridicule, continue. Tu n’es absolument pas ridicule, continue. Tu n’es absolument pas ridicule, continue. »




Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Sam 23 Mai - 22:27


     

 Tout en finesse bien sûr  


     


James et le sport... Je savais que ce n'était pas son fort du tout, quoi que tout dépendait du sport. Au lit, il était plutôt endurant, rarement essoufflé et plutôt inventif. Y penser me fit monter légèrement monter le rouge aux joues. Moi ? Rougir ? C'était si rare ! Je chassais rapidement ce genre de pensées de mon esprit. Il fallait que je le remette... Voilà. Mais ça me faisait rire. Je le fixais de mon air malicieux avant de lui dire l'air de rien :

« Alala, il faudrait que tu te remettes au sport, ça te ferait du bien... Même si tu as déjà la ligne. Tu serai moins fatigué par l'effort. »

C'était clairement à double sens. C'était aussi clairement une provocation pour réveiller son orgueil de mâle, son orgueil de Serpentard. Je le regardais, un petit sourire en coin et me laissais retomber dans l'herbe avec un soupir. J'aimais le taquiner, souvent. J'aimais lui lancer des piques, en général il réagissait à chaque fois et ça me faisait rire. Il avait une certaine spontanéité qui me plaisait beaucoup, c'était certainement une des raisons qui faisait que je l'appréciais autant. J'étais peut-être quelqu'un de très libérée, mais ce n'était pas pour autant que je coucherai avec n'importe qui. Et, contrairement à certaines rumeurs qui pouvaient tourner sur mon compte et dont je n'avais que faire,  je n'étais pas une fille facile.

La salle commune, vide ? Oui, ça ne m'étonnait pas plus que cela, au fond. Il faisait beau encore, tout le monde en profitait. Et oui, il faudrait que j'aille prendre une douche, avant le repas. Mais j'avais encore le temps. Je regardais l'heure. Cela faisait seulement une heure que j'étais sortie, j'avais encore deux heures avant le repas. À l'aise ! Sauf si... Je souris, de nouveau animée par des images pas très catholique. Ce fut également ça qui me poussa à me lever pour m'entraîner au bâton... Me vider la tête. D'urgence ! Sinon je lui sauterai certainement dessus avant même d'arriver à la douche.

« J'irai... Plus tard, j'ai le temps. Et puis, en général, ils prennent leurs douches après le repas. Je suis toujours seule quand je prends ma douche avant. Mais vaut mieux. Avec le sport, je me vois mal aller au repas décoiffé et collante. Même avec le déo, c'est clairement pas mon délire. J'aime être propre. »

Puis je le vis essayer de m'imiter. Je ne pus m'empêcher de glousser en le voyant faire. C'était mignon ! … Mais d'un ridicule. Mais je ne pouvais qu'apprécier son désir de m'imiter. Je m'approchais de lui et l'arrêtais dans ses mouvements, en posant une main sur son torse. Puis je passais derrière lui la main à plat au milieu de son dos.

« Tiens toi droit et fermes les yeux. Inspires par le nez et expires par la bouche. Concentres toi sur les battements de ton cœur. »

Les bases du Taï-Chi... Il voulait me suivre, bien. L es avantages de cette discipline étaient qu'elle n'était pas fatigante, qu'elle permettait de vider la tête, et de garder une certaine souplesse, du souffle aussi... Le secret des fumeurs chinois d'ailleurs, pour garder leur souffle. Et je comptais bien lui apprendre.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Mar 30 Juin - 23:02

Un petit entraînement intensif, peut-être ?



Katon - Gōkakyū no jutsu !



Je grimaçai quand j’entendis Mei-Lin glousser. Comment osait-elle se moquer de moi ? Sérieusement ? Je mettais tellement de cœur à l’ouvrage que j’en étais presque déçu, même si j’avais pleinement conscience d’avoir fait ça pour la faire rire plus que pour m’essayer au Tai-Chi. Du reste, j’étais content de moi.

Je sentis la tension entre nous monter grandement quand elle posa sa main fermement sur mon torse, puis assouplit son mouvement et appuya légèrement son autre au milieu de ma colonne vertébrale. Je ne pus retenir un « ouh » sensuel et taquin mêlé à un haussement de sourcils très provocateur, mais je me reconcentrai aussitôt. J’avais peut-être commencé à l’imiter pour rire, mais elle n’avait pas tort quant au fait qu’il fallait que je me remette au sport… Disons que, sans avoir directement accepté sur un ton enjoué, je considérais la question. Ce qui était presque gagné. Surtout qu’avoir Mei comme coach me permettrait de passer encore plus de temps avec elle, ce qui n’était pas pour me déplaire.

Suivant ses instructions, je fermai les yeux et commençai à régler ma respiration, ce qui s’est avéré plus difficile que prévu. Merde, c’est n’importe quoi, mes poumons ! J’essayais de prendre de grandes inspirations, mais ils m’arrêtaient au beau milieu, pris d’une quinte de toux. Je jetai un regard désespéré à Mei, une promesse silencieuse qu’un jour, proche ou lointain, j’arrêterai de fumer. Je pris donc parti pour de plus petites inspirations, qui me permettraient de rester entier jusqu’à la fin de l’exercice. On inspire par le nez, on expire par la bouche. On inspire par le nez, on expire par le nez. Merde. On recommence.

Après quelques minutes, j’avais enfin maîtrisé ma respiration et pus me concentrer sur mon cœur. J’étais étonné de l’entendre battre aussi fort : à vrai dire, je n’avais jamais fait tellement attention aux « boum, boum » qui résonnaient pourtant maintenant si fort. J’étais presque perturbé, je sentais mon sang qui pulsait dans mes artères, dans mes bras, dans ma tête. J’étais seul en moi-même, je me découvrais enfin, et j’avoue n’être pas certain d’aimer ça. J’attendis la suite des explications de Mei-Lin, bercé par le minuscule organe qui avait la lourde tâche de régler toute ma vie.




Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Sam 11 Juil - 22:36


Ou comment ignorer cette tension s'installant entre nous...



À son exclamation provocatrice, je ne pus m'empêcher de frissonner. Il me cherchait. C'était comme ça, entre James et moi. Le jeu du chat et de la souris, sans promesse, sans lendemain. Seulement profiter que l'autre soir libre pour donner libre court à... l'échange entre maisons, si je peux appeler ça ainsi. Et si un jour cela venait à changer, ce que j'espérais pour lui du moins, moi, l'amour, c'était pas vraiment mon truc, j'espérais vraiment que notre amitié resterait intacte, le sexe en moins. Je ne supporterai pas de le perdre à cause d'une gonzesse. Je tenais bien trop à lui. De l'amour ? Oui, en quelque sorte, mais pas comme vous le voyez. Je ressentais pour lui une amitié profonde et sincère, de l'attirance aussi et ça s'arrêtait là. L'amour c'est pas qu'en couple, y'en a différentes sortes, du moins, ce n'était que mon avis. Et l'amour pour les amis, pour moi, c'était le plus important. A différentes intensité certes, mais je pouvais affirmer que j'aimais James tout comme j'aimais Mérida, ou Misha. Avec différentes intensités, avec plus ou moins d'avantages... Putain, même tourné comme ça, l'amour ça reste une chose que je ne comprendrais jamais, même entre amis.

Puis, il fut pris d'une quinte de toux qui ne m'inquiéta absolument pas. J'étais habituée, quand j'avais commencé à fumer, je pratiquais déjà ce genre de choses depuis des années. Alors, la cigarette ne me gênait pas. Alors que lui, c'était un peu plus compliqué. Je le soutins comme je pus avant de lui murmurer à l'oreille, d'une vois douce.

« Vas y molo. Je sais que c'est pas simple en tant que fumeur mais doucement, hein ? »

Je l'embrassais dans le cou avec un petit sourire innocent avant de reprendre ma respiration, forte, régulière afin qu'il puisse se calquer sur moi. Ce n'était pas simple, dès le départ, surtout pour des fumeurs invétérés comme nous. Alors je l'encourageais comme je pouvais. Et il trouva assez rapidement son rythme. Ce fut avec une certaine joie et une certaine fierté aussi je le vis se centrer sur lui-même, calme, respirant régulièrement. Ça devait lui faire bizarre. Je me souviens que petite, j'avais eu peur des battements de mon propre cœur. Je m'écartais de lui, le fixant avec un sourire en coin.

« Bien... Garde cette concentration et regarde moi. Tu vas reproduire tous les gestes que je fais en miroir, histoire qu'on soit symétrique. T'es fais pas, je vas y aller molo. »

Lui adressant un petit clin d'oeil, j'exécutais assez lentement et simplement un premier geste de Taï-Chi une un second. Pas besoin d'être souple, juste concentré. Et je savais qu'il pouvait y arriver. De toute manière, j'étais assez proche de lui pour le rattraper en cas de chute. Alors je ne m'en faisais pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   Jeu 17 Sep - 2:06

Un petit entraînement intensif, peut-être ?



Katon - Gōkakyū no jutsu !



Mei commença par effectuer un mouvement relativement simple, lequel je pus reproduire sans trop de complications. Le deuxième fut un peu plus retors, et je galérais carrément pour le troisième. D’autant plus qu’en plein milieu de mon essai, mon estomac gargouilla comme jamais il n’avait gargouillé. La honte. Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire et perdis toute la concentration que j’avais durement acquise depuis le début de notre entraînement. J’en étais vraiment désolé, j’avais gâché la session de Mei-Lin qui avait certainement mieux à faire que d’apprendre à un novice qui riait parce que son corps réagissait. Ne voulant pas l’embêter outre-mesure, je haussai les épaules d’un air désolé, pour lui signifier que j’arrêtais là, et regardai l’heure, accrochée à mon bras : le repas. Déjà ? Mon horloge interne était décidément bien trop calée à mon goût, je ne pouvais même pas m’autoriser une petite sortie sportive sans qu’elle ne me rappelle à l’ordre. Bien, bien.

Un long chemin séparait le Lac Noir de la Grande Salle et je préférais toujours le faire en aussi bonne compagnie ; je proposai alors automatiquement à mon amie de m’accompagner :

« Je vais aller manger… Tu m’accompagnes jusqu’au hall ? Comme ça, tu pourras aller prendre ta douche pendant que tout le monde est à table. Même si je suis déçu de ne pas pouvoir venir avec toi… » rajoutai-je avec un haussement de sourcils pas du tout évocateur, ni fin. Lorsqu’elle acquiesça de la tête, je me mis en route, suivi de près par Mei-Lin.

En chemin, nous avons parlé de tout et de rien : je me suis avant tout excusé d’avoir raté mon entraînement, puis les sujets ont vite dérivé. De Merida à Morgan, en passant par le chauve au ventre proéminent qui traînait à la Tête de Sanglier depuis quelques temps, tous les sujets étaient prétextes à des ragots, tous plus délirants les uns que les autres. Nous nous quittâmes finalement avec une accolade tendre et amicale, moi partant vers les tables et elle vers sa Salle Commune.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit entraînement intensif, peut-être ? [Feat James]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est le meilleur entraînement des rocky ??
» Vêtements d'entraînement
» Sylvester Stallone arrête l'entraînement
» [SOFT] FOOTCOACH 0.5 : Listing d'exercices d'entraînement de football [Gratuit]
» Entraînement Intensif [Jason]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-