AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Time to talk [Mike]



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Time to talk [Mike]
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Invité




MessageSujet: Time to talk [Mike]   Mar 2 Juin - 23:11


time to talk


Il ne cessait de penser à sa discussion avec Automne. Mais aussi à Mike. Oui, parce qu’il avait appris que ces deux personnes étaient liées et pas par une relation ordinaire. Colin savait très bien la réputation que Mike avait. Il savait très bien ce qu’il faisait avec ses élèves. Et Colin n’appréciait pas. Bien que la plupart soient majeures, il n’avait pas le droit. Il se permettait aussi de fumer  avec ses élèves. Alors même s’il était un bon professeur, qu’est ce qui lui donnait le droit de se comporter de la sorte ?  En réalité il y avait un si grand écart de comportement entre les deux individus, et ça devait être pour cela que Colin haïssait tant Mike. Tu es sûr que ça n’a rien à voir avec Automne ? Et bien si. C’est une élève comme les autres et lui faire ça c’est lui manquer de respect. C’est tout ? Non, ce n’est pas tout. Mais Colin ne veut pas se l’avouer. Parce qu’elle est son élève et lui son professeur et qu’il est impensable qu’ils aient une telle relation.
Quoi qu’il en soit, Colin en avait ras le bol du comportement de Mike. Il n’avait jusqu’à présent rien dit, il lui avait seulement jeté quelques regards noirs par ci par là. Mais il était temps de lui parler, de lui expliquer son point de vue. Il alla donc trouver Mike, se disant que puisque sa salle de classe était inondée il devait être en salle des professeurs. Colin s’y rendit donc et ça ne loupa pas, le jeune homme y était bien. Colin marcha donc à grands pas pour arriver à la hauteur du professeur de potions.

« En quoi tu trouves ton compte à baiser les élèves ? » dit-il d’une traite, sur les nerfs.


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Time to talk [Mike]   Mer 3 Juin - 19:57


     

 Tu m'agresses, tu me trouves, mon petit


     


La journée avait bien démarré pourtant, avant que ce petit cafard insignifiant vienne me faire chier. J'avais commencé la journée tard, mais en tant que lève-tôt, (sauf quand j'avais une femme dans mon lit, auquel cas mes pratiques matinales ne regardaient personnes) j'avais pus finaliser certaines commandes que mes frères ne pouvaient traiter faute de talents. Et oui, à part mon père, le seul et unique Maître des potions dans cette famille, c'était moi. Oh, je leur avais déjà fait des coups vaches dans leurs commandes, mais ils ne pouvaient rien dire et ils en prenaient pour leur grade. Bien entendu, ils cherchaient à m'emmerder derrière, mais qu'est-ce que cela me faisait rire ! Une des sources de ma bonne humeur !

Je m'étais rendu à Poudlard aux alentours de dix heures du matin. Cours pendant deux heures, les secondes années et les treizièmes... Tout de suite plus intéressant à regarder, quand on était un séducteur comme moi. Je n'étais pas le seul, Alex en tenait une sacré couche aussi, c'était d'ailleurs une source de discussion et de compétition intarissable entre nous deux. Deux séducteurs, deux professeurs amis en plus, et oui, quand les élèves étaient jolies et en plus qu'elles étaient majeures et qu'elles cherchaient la petite bête, si vous voyez ce que je veux dire... bah désolée, je n'étais qu'un homme faible, voyez vous, alors non, je ne résistais pas longtemps à leurs avances. En fait, je ne résistais pas du tout, même parfois, quand je voyais l'attirance dans le regard d'une femme, je faisais tout pour qu'il se passe quelque chose... D'ailleurs, j'avais un excellent exemple en tête que je ne citerai pas tout haut...

Après un repas fort appréciable, encore une heure de cours, et enfin, une heure de battement. Après avoir fumé une clope dehors, je me dirigeais vers la salle des professeurs. J'avais encore certaines choses à voir avec l’apprentissage de la potion tue-loup à mes élèves de médecine de treizième année, bien que l'un d'entre eux me fasse douter de l'inefficacité de mes cours, je dois bien l'admettre... Soit, je restais sur cette potion mais certainement avec plus d'explications que prévu. J'allais pour chercher un livre dans mon casier quand Colin, professeur de DCFM  et accessoirement rabat-joie de première entra dans la salle et fonça tout droit sur moi et me posa une question qui aurait pu gêner n'importe qui.... Mais je n'étais pas n'importe qui. Je souris, ferma mon casier et le fixait droit dans les yeux.

« Dis moi, collègue, on ne t'a jamais appris la politesse ? Je ne crois pas t'avoir croisé aujourd'hui, alors bonjour à toi aussi. Et... Dis moi, tu tiens vraiment à ce qu'on parle de ta frustration sexuelle maintenant ? Ou on attend que tu sois calmé ? »

J'avais parlé sur un ton calme, amical même, un peu comme un psychologue le ferait avec son patient, et c'était parfaitement calculer. Au vue de son état, j'étais persuadé qu'il me mettrait bien son poing dans la figure, pour je ne sais quelle raison... Parce que je couchais avec certaines de mes élèves ? Non, c'était certainement bien plus profond que ça.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Time to talk [Mike]   Mer 24 Juin - 23:43


time to talk


Colin avait eu l’impression que cette voix, cette façon n’était pas la sienne. Il était vraiment énervé pour utiliser un pareil vocabulaire. Et ce ton … Quand l’avait-il pris pour la dernière fois ? Mais il savait pertinemment que ça n’impressionnerait pas Mike, au contraire. Il savait que ça le ferait rire. C’était sa façon de se défendre, et c’était tellement pathétique de prendre les gens de haut. Il n’avait rien d’extraordinaire pour se permettre un tel comportement. C’était un prof quelconque, comme Colin. Ils partaient sur un point d’égalité. Mais Mike avait la médiocrité d’être mauvais, alors que Colin vivait pour les autres. Et cette faiblesse était-elle quelque chose à blâmer ? Quand à Mike, sa faiblesse était de se croire important, supérieur.
Bien que Colin s’attendait à la réaction de Mike, ça ne l’empêcha pas d’être encore plus sur les nerfs.

« Dis moi, collègue, on ne t'a jamais appris la politesse ? Je ne crois pas t'avoir croisé aujourd'hui, alors bonjour à toi aussi. Et... Dis moi, tu tiens vraiment à ce qu'on parle de ta frustration sexuelle maintenant ? Ou on attend que tu sois calmé ? »

Ce ton calme … Mike savait très bien que ça désespérerait Colin. Ce dernier tenta de reprendre son calme, à la recherche du peu de diplomatie qui lui restait au moment présent. Il n’avait absolument aucun respect pour cette personne qui se tenait devant lui. Et n’arriverait jamais à prendre des pincettes.

« Ne fais pas comme si on s’était déjà salué auparavant. C’est plutôt ton problème d’égo qui m’intéresse. Tu manques autant de maturité pour te taper des gamines ? Ou c’est que les femmes de ton âge ne trouvent pas d’intérêt chez toi ? Ca ne m’étonnerait pas, tu es incapable de construire quelque chose. C’est triste de vivre pour son propre intérêt, tu dois être tellement sec que ça m’étonne que tu arrives encore à te taper des jeunes. Mais peut être que leur manque d’expérience les empêche de voir qui tu es vraiment. »

Il avait imité le ton de Mike, mais bouillonnait de l’intérieur. Il n’avait même pas voulu prendre en compte les paroles de son adversaire.


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Time to talk [Mike]   Mar 30 Juin - 19:38


Tu m'as cherché, alors oui j'ouvre ma gueule



Franchement, il n'arrivait même pas à effleurer mon amour-propre, c'était d'un pathétique ! C'était fou comme il me connaissait peu. Il n'en pouvait plus et exploserai d'ici peu de temps, je le sentais. Je pouvais sentir sa colère, comme une aura autour de lui. N'allez pas vous imaginer que j'en avais peur, ce n'était pas du tout le cas. En réalité, il me faisait pitié, cet imbécile, mais tellement que ça en devenait presque drôle en réalité. En quoi ce mêlait-il de mes affaires, lui. Je soupirais et eus un petit rire moqueur, destiné à l'énerver encore plus qu'il ne l'était déjà.

« Hey, on se calme, bonhomme. Je ne vais pas fouiner dans ta vie privée, alors si tu pouvais éviter de fouiner dans la mienne, ce serait franchement pas mal, tu veux. Puisque tu mets le sujet sur le tapis, sache que je ne fais pas qu'honorer le lit de certaines élèves, moins que tu ne le crois d'ailleurs, sans doute. Les femmes de mon âge, du moins certaines, dont très disposée à venir me réchauffer le matin au réveil, crois-moi. Mais ce n'est pas ton cas, pas vrai ? Ça ne te démange pas de temps en temps ? »

J'étais volontairement mauvais. Je détestais Colin et tout ce qu'il pouvait bien dégager. Il était coincé, faible... Et surtout, il était également un homme... Un homme qui ne s'assumait pas, manifestement. J'étais certain, ainsi que certains autres collègue, que lui aussi, aurait bien aimé se faire quelques élèves. Il y avait des rumeurs d'ailleurs, que je n'écoutais pas par manque d'intérêt. Et je refusais de prendre pour argent comptant ce qu'il me balançait dans la figure. Ce n'était que pure jalousie... M'étais-je tapé un jeune femme qu'il convoitait ? Je l'ignorais. J'explosais encore de rire à ses arguments sur moi. Mais quel con !

« Pense ce que tu veux, Colin tu ne me connais pas. Tu avances des suppositions débiles pour me faire craquer, mais ça ne marchera pas avec moi. Oui, je ne t'ai jamais salué, je ne suis jamais venu t'agresser non plus. Oui j'ai une vie sexuelle épanouie... Mais va leur demander, la majorité des femmes que j'ai eu dans mon lit ou ailleurs te diront que je m'occupe bien plus d'elle que tu ne pourrais le croire. Tu veux des leçons ? Pour toi, je les ferai gratuite. Donner du plaisir à une femme, ce n'est pas donné à tous, alors si je peux te rendre se service, j'en serai ravi. »

Je savais que la tension allait monter d'un cran. Mais ça ne me suffisait pas, mais alors pas du tout. Je ne savais pas encore qui il convoitait, mais avec ce que j'allais lui mettre dans les dents, nul doute que je n'allais pas tarder à le savoir.

« Je sais pourquoi tu es là, Colin. Tu es jaloux.... Parce qu'elle me tourne autour. Parce qu'elle me regarde avec intensité.... Parce que je l'ai eu avant toi ! Et ça te met en rage hein ? »

Je connaissais les rumeurs, et si elles étaient exactes, j'avais effectivement eu la demoiselle de ses pensées dans mon lit... Enfin, dans la forêt pour être exact. J'attendais sa réaction, un petit sourire aux lèvres... J'attendais qu'il me frappe, pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Time to talk [Mike]   Dim 12 Juil - 1:37


time to talk


Il s’était beaucoup trop emporté et dans sa tête son haussement de voix, ce ton si furieux ne cessaient de résonner. Qu’est ce qui lui prenait ? Pourquoi prenait-il cette histoire tant à cœur. Il avait certes l’habitude de prendre la défense de ses élèves mais ça n’avait jamais été de façon si violente. Il n’aimait pas Mike c’était bien connu mais les deux hommes ne s’adressaient habituellement pas la parole. Alors pourquoi faire exception à la règle cette fois ? Qu’est ce qui clochait ? Colin changeait. Et il n’aimait pas ça. Etait-ce Automne qui l’amenait dans un tel état ? Etait-ce elle qui le poussait inconsciemment à agir ainsi ? Et si tout ça était dû au fait de la côtoyer, pourquoi Colin laissait-il cela arriver. Pourquoi se laissait-il changer ?
Il regarda Mike comme s’il venait d’atterrir. Les paroles de Mike faisait écho dans son crane et il paraissait tout à fait perdu. Il regarda autour de lui. Mais qu’est ce qu’il venait de se passer, là ? Mike continuait de débiter sa répartie mais Colin ne suivait plus. Puis il eut l’audace de mentionner Automne.
Jaloux ? Etait-ce seulement possible ? Depuis tout petit il n’avait jamais ressenti de sentiments forts. Peut être une légère affection occasionnelle. Tout le monde le pensait coincé, mais c’était bien plus profond, bien plus sombre. Colin ne ressentait rien. Comme si on l’avait dénué de toute émotion. Il en avait bien conscience.
Il regarda finalement Mike puis ouvrit grand les yeux, tourna les talons et s’en alla. Il s’arrêta au pas de la porte et tourna légèrement la tête. On l’avait fait ainsi, sans sentiments. Alors était-ce pour un but précis ?
Et il arbora un sourire sadique que personne n’avait jamais vu, ce qui frissonner quelques collègues qui avaient assisté à l’altercation.
Quelque chose venait de changer.



© charney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Time to talk [Mike]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Fin de Discovery Real Time en 2010 ?
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-