AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
EVENT : Le Bal de Noël - Page 3



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   EVENT : Le Bal de Noël
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Répondre au sujet



Messages : 145
Date d'inscription : 10/04/2015

MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Sam 1 Aoû - 13:08


     

Le bal de Noël


     


D'où j'étais, si proche, mais pas trop, je pouvais sentir son odeur, un mélange subtil de son savon, de son parfum et de sa peau. C'était suave, enivrant. J'avais toujours apprécié son odeur en réalité, mais je ne me l'étais jamais avoué avant. La timidité ou je ne sais quoi d'autre, encore. Mais bon... Je lançais un petit regard vers Eric, rayonnante comme jamais, à mon avis... Et certainement rouge comme une pivoine, les yeux qui brillent, bref, tout ce qu'il ne fallait pas. Et puis, il s'éclipsa, s'excusant, avant de revenir déposer un léger baiser sur mon front avec un « je t'aime » qui me tira un énorme sourire.

« Je t'aime aussi... »

Et il partit. Je replaçais une mèche de cheveux et m'éventais légèrement de la main droite. Quelle nuit ! Et ce n'était que le début. Je souris à mon meilleur ami. A vrai dire, Ash ne fut pas long, il revint rapidement, traînant quelqu'un par la main. Em ! Je ne pus que sourire en voyant la jeune femme, dont j'avais fait la connaissance il y avait peu. Je savais qu'elle pouvait devenir une excellente amie. Je ne pus m'empêcher de lui faire la bise, avec un grand sourire, et sourit légèrement à son compliment.

« Merci. Tu es magnifique aussi, dans cette tenue. Elle te va à ravir. Tu es splendide. »

J'avais bien entendu parler à Ash de notre mésaventure sur les pelouse, qui s'était heureusement bien terminée. Cela nous avait permis de faire connaissance et de tisser certains liens. J'étais intimement persuadée qu'elle deviendrait une de mes amies, ce n'était qu'une question de temps. Cependant, je vis assez vite qu'elle était assez mal à l'aise. Elle ne connaissait ni Eric ni Agathe, peut-être que c'était ça, dans le fond, qui la dérangeait, elle était timide... Pourtant, je n'avais pas eu cette impression quand je l'avais rencontrée. Ce fut pourquoi je fronçais les sourcils lorsqu'elle fila chercher à boire. Je faillis la suivre mais me retins. Elle désirait peut-être être seule, mais j'étais sûre qu'elle reviendrait.

Voyant qu'Eric commençait à questionner mon petit ami, je rougis violemment et prit Agathe par le bras et m'écartais de quelques pas, toujours à côté d'eux, nous pouvions aisément entendre leurs conversations, mais je pouvais chuchoter sans risque. Je lui souris.

« Je suis contente qu'Eric t'ait invitée ! C'est trop cool ! Ça va toi ? »

J'étais contente de pouvoir lui parler un peu avant que la soirée soir vraiment en pleine apogée. Je n'aurais certainement pas cette occasion plus tard. Nous passerions certainement la soirée tous ensemble, ou les deux couples chacun de leur côté, je ne savais pas encore comme ça allait se dégoupiller. Mais en tout cas, je pouvais lui demander des nouvelles, cela faisait trop longtemps que nous n'avions pas pu discuter.
 

___________________


  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Mer 5 Aoû - 16:14


     

Ah bah ça commence bien !


     


Forcément, ma discrétion ne pouvait pas durer. IL m'a reconnue immédiatement les yeux posés sur moi, c'était forcé. J'aurai quand même préféré que ce soit ma meilleure amie qui se rende compte que j'étais là et pas son petit ami ténébreux et agaçant comme pas permis. Je détournais la tête, quand il me vit, me concentrant sur une autre partie de la salle, comme si j'attendais quelqu'un, ce qui était le cas puisque mon cavalier n'était pas encore présent. Raté... Moi qui pensait qu'ils allaient restés dans leur coin, lui et Merida... J'étais heureuse pour mon amie, j'avais bien vu les sentiments qu'elle lui portait à ce petit oiseau ébouriffé... Mais quand je les vis se diriger vers moi, je levais les yeux au ciel.  Mais le connaissant, il allait certainement me vanner. Et ça ratait. Je le regardais avec mon air de blasé, le petit sourire allant bien avec avant de soupirer.

« Ah ah... Autre chose à dire, O'Connor ? »

Je souris à mon ami et sifflais en la voyant en robe.

« Et beh... Tu crois que ta petite copine porte des robes tous les jours ? En tout cas, tu es radieuse, Mérida. Je ne t'ai jamais vu autant sourire. »

Lorsqu'il m'annonça avec une sincérité déconcertante que j'étais jolie dans cette robe, je me sentis rougir. Moi ? Rougir ? Ouais, bon, j'avais pas non plus l'habitude des compliments. Mais je fis ma petite fière (y'a des jours où je me dis que j'aurai pu me retrouver dans la maison du grand dadet si j'avais pas préféré intérieurement Gryffondor), je soupirais et murmurais dans ma barbe (mais ils purent tout de même entendre).

« C'est bon, je vais me changer... »

Mais je n'eus pas fait un pas qu'il commença à questionner la photographe. Ah non, hein ! Il allait pas gâcher mon cadeau d'anniversaire à Merida ! J'avais mis un temps fou à prendre des photos en cachette, à en rassembler, à en avoir de nous deux ! Merde, il en fallait bien quelques unes avec son chéri, non ? Je m'interposais entre elle et lui avec un regard pleins de sous entendus du genre « on en parlera en privé » et « putain, fais pas chier. ».

« Morgan, t'es mignon, laisses la, s'il te plaît. »

La politesse était en trop... Cramée au moins chez Morgan. Je n'avais pas pour habitude de lui parler si poliment. Bon, sûrement qu'il se dirait que je faisais des efforts, qu'après tout, sa copine était ma meilleure amie. En réalité, je m'entendais plutôt pas mal avec ce bougre, mais on se mettait toujours en compétition. On pourrait être 'excellents amis, si on faisait un léger effort. Mais ça avait le mérite d'être un minimum drôle au moins. Quant à compter sur lui, en réalité, je ne savais pas, et j'étais certaine qu'il pensait la même chose vis à vis de moi.

Ce fut une nana de Poufsouffle qui nous tira de cet échange. La photographe put partir en paix... Wendy Darling. Je fus asse surprise quand elle nous appela tous par nos prénoms. Elle connaissait tout le monde cette nana ou quoi ? Elle était préfète, ok, perso rien à battre. Mais pourquoi son nom me disait-il quelque chose ? Je l'avais déjà entendu quelque part, j'en étais certaine ! Je lui souris.

« Eh bien, Wendy, enchantée ! Noël est un merveilleux soir pour faire des rencontres... Mais comment tu sais tous nos noms ? Tu connais les listes d'élèves par cœur où quoi ? »

Je la taquinais, grand sourire aux lèvres, la plaisanterie était visible. Elle fit signe à un jeune homme qui se donnait en public... Peter. Mais j'avais autre chose à faire. Je ne l'avais pas vu, mais je savais qu'il était là. Je savais toujours quand il était là. Aussi, ce fut avec un énorme sourire aux lèvres que j'accueillis James lorsqu'il me prit par la taille. Je ne fis aucun commentaire sur son retard, cela arrivait à tout le monde. Je rougis cependant encore plus à ses compliments, les lui rendant. Il était très élégant et j'étais fière d'être au bras de mon meilleur ami. J'accrochais une rose bleue à sa boutonnière, histoire qu'on soit un minimum assortis.

Et là, il s'adressa à la Poufsouffle d'une manière dont je ne l'aurais jamais cru capable. Ok, ami ou pas, c'était un ton qui me déplaisait et qui allait finir par pourrir ma soirée, s'il continuait. Et il avait tord sur toute la ligne. Oui, sa robe était pas commune, mais elle lui allait très bien punaise ! Et pourquoi être aussi agressif ? Il y avait un truc. Lui, il allait passer à la question ! Je lui écrasais le pied d'un coup sec, c' était plus discret qu'un coup de coude et elle ne le remarquerait que s'il extériorisait. Je regardais la jeune femme et lui souris, avec un sourire crispé.

« Excuse-le, tu veux. Tu pourrais nous laisser, un instant, s'il te plaît ? »

En bref, je la congédiais gentiment. Et si elle ne partait pas, je la pousserais s'il le fallait. Je lançais un regard lours à mon ami et lui souris. Je ne tenais pas à me disputer avec qui que ce soit ni à utiliser mes poings, même si je demanderai sans doute des explications à l'un et à l'autre dans la semaine à venir (James sans doute en confidences dans la soirée ou la nuit d'ailleurs). C'était le bal de Noël, merde !
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Mer 5 Aoû - 21:45


En solo et fière de l'être



Le bal de Noël était une occasion de s'amuser comme une autre. En réalité, c'était l'un des soirs où je me rendais compte que j'avais peu d'amis et que j'essayais un minimum de me sociabiliser. Pas que je n'étais pas sociale, au contraire. Mais mon don me bloquait beaucoup, j'avais du mal à aller de moi-même vers des personnes que je ne connaissais pas, de peur de prendre leurs mauvaise émotions à mon égard dans la figure, sans doute. Peut-être devrais-je être plus spontanée, mais je n'osais pas. Et me voici, le soir du bal de Noël, à y aller sans cavalier. Bon, j'avais l'habitude, et ça ne me dérangeait pas plus que ça. Les regards de pitié étaient lourds, cependant. Comment une si jolie jeune femme pouvait-elle ne pas avoir de cavalier pour le plus grand bal de l'année ? (surtout le seul en fait, le plus souvent) Ces gens là feraient mieux de se concentrer sur la soirée plutôt que sur moi. Les rares amis que j'avais y serait sûrement, et un ou deux auraient l'amabilité de m'accorder une discussion ou une danse. J'étais optimiste.

Malgré mon célibat et le fait que je sorte seule, je me préparais minutieusement. Je le faisais pour moi, peut-être qu'une tenue féminine m'aiderait à aller vers les autres. À voir. C'était cependant la toute première fois en huit ans que je m'achetais une nouvelle robe pour l'occasion. Sans doute parce que je savais, à présent, que j'avais un frère dans le corps enseignant de l'école et que je ne voulais pas lui faire honte... Ou alors que pour une fois, je voulais qu'on me remarque, inconsciemment. Rien que d'y penser, je soupirai. Oui, c'était sans doute ça d'ailleurs. Doucement, je passais la robe de voile et me regardais dans la glace. Cette robe m'avait tapé dans l'oeil dès que je l'avais vu, et j'avais bien fait de la prendre. Elle m'était en avant ma poitrine, une première chez moi, dévoilant mon dos, toute la finesse et la légère musculature de mon buste était mis en avant, cachant d'une longue jupe mes jambes un peu trop musclées pour une fille comme moi (bah oui, je fais du sport quotidiennement, quand même !), même si ça passe bien en général. J'aimais définitivement cette robe, et sa petite traîne derrière moi. J'accrochais à mon cou le pendentif vif d'or, cadeau de ma maman, à mes oreilles des pendants en argent avec une étoiles au bout. Je fis rapidement un chignon sur ma nuque et agrémentais ma coiffure d'un serre-tête en strass. Je souris en fixant mon reflet. Parfait. C'était la première fois que j'étais si belle pour ce bal... Ça changerait. Je rajoutais un léger maquillage, strass au bord de l'oeil droit. J'étais parée. Ballerines blanches et c'était partie !

Je montais rapidement à la grande salle. Il fallait absolument que je mange quelque chose, je n'avais presque pas manger de la journée malgré les entraînements et mon ventre commençait à me tirailler. Je me frayais un passage vers le buffet, ce qui ne fut pas difficile et mangea doucement deux parts de tartes au fromage et un toast au bacon. Soulagée de ma fin, je bus également un verre de jus de fruits et me mit en quête de têtes connues... Ce fut très rapidement que j'en vis une, accompagnée de deux élèves, deux Serpentards et deux Gryffondors. Il me semblait d'ailleurs que les deux filles étaient les batteuses de leur équipe. Et Wendy était avec eux. Je souris.

« Mutt... ? »

Sans faire vraiment attention, je butais contre une jeune femme dans mes âges, très blonde, tellement qu'on aurait dit que ses cheveux étaient blancs. Elle avait un look bien à elle en tout cas, j'aimais bien. Elle avait l'air... en fuite ? Je retins mon don, ce n'était pas le moment d'effrayer qui que ce soit. Je lui souris, gênée.

« Excuses moi ! Je ne t'ai pas fait mal, j'espère ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Sam 8 Aoû - 13:19

Le bal de Noël



ice, ice baby



J'étais déçue de voir qu'ils ne me connaissaient pas. J'étais quand même l'une des figures d'autorité de Poudlard (en tant que préfète-en-chef, il est de mon devoir de faire respecter l'ordre au sein du château) et en plus, j'étais la némésis attitrée de leur grand ami, James Hook ! C'était d'ailleurs grâce - ou à cause ? de lui que je connaissais leurs prénoms. De toutes façons, il n'était pas du tout compliqué de remarquer Mei-Lin au quotidien : les étudiants asiatiques ne sont pas foule et elle a un comportement que l'on ne pourrait pas vraiment qualifier de « passe-partout ». Quant à Merida, on la reconnaît à sa crinière de feu et Morgan, lui, est un des garçons jugés les plus canons du collège ! C'est sûr que je ne suis personne, à côté.
Enfin bon, cela ne servait à rien que je me tracasse avec ça puisque la Lionne voulait apparemment faire connaissance. Vive Noël, n'est-ce pas ? Je ne savais pas trop quoi lui répondre, concernant le fait que je les connaisse sans que cela ne soit réciproque. Dire la vérité et avouer que je les avais épiés en surveillant Hook ? Hors de question. Il aurait fallu que je trouve une excuse à peu près potable pour me sortir de ce pétrin mais je n'en eus pas la possibilité puisque Hook venait d'arriver. Le peu que Mei-Lin et moi venions de construire fut détruit en quelques secondes quand il vint s'intercaler entre elle et moi et se serrer contre elle, lui murmurant quelques choses à l'oreille. Mon cœur se serra. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi j'étais jalouse à ce moment, et particulièrement pourquoi j'étais jalouse de Mei-Lin, mais je m'astreignis à ne pas détourner le regard. Ca aurait été lui accorder une victoire. Ce qui serait inadmissible, bien entendu. Quand il se retourna vers moi, je soutins son regard sans broncher. Jamais je n'avouerai ce que ses yeux verts me faisaient ressentir... Mais je fus totalement prise au dépourvu quand il parla.

Je ne sais pas vraiment à quoi je m'étais attendue, ce soir. Naïvement, j'avais pensé que depuis l'épisode de la tour d'astronomie, nos rapports s'étaient améliorés et que, sans devenir amis, nos échanges pourraient au moins être cordiaux. Je m'étais fourré le doigt dans l'œil, jusqu'au coude.

Toi.

Ce petit mot tout à fait innocent dans une conversation normale était synonyme de haine et de guerre, entre nous. C'était un petit mot que j'étais persuadée disparu à présent que nous avions enterré la hache de guerre. Ou bien n'était-ce qu'une paix de papier ?

Toi.

La dernière fois que nous nous étions retrouvés seuls, au calme, nous avions fait un pas de géant. Nous nous étions appelés par nos prénoms, sans aucune animosité ou méchanceté. Moi d'abord puis lui. James. Wendy. Wendy. James.

Toi.

Ce n'est que maintenant que je me rendais compte à quel point je l'avais laissé s'approcher de moi. Depuis notre tendre enfance, nous nous étions disputé. Encore et toujours, les insultes volaient dès que nous étions à moins de cinq pas l'un de l'autre. Puis à mesure que nous grandissions, la tension entre nous avait légèrement changé au point que nous avions failli nous embrasser, ce fameux soir. Rien n'avait été pareil après... Jusqu'à la tour. Là, c'est comme si nous nous étions réconcilié, nous avions même flirté ! Mais tout semblait envolé, aujourd'hui. Et le pire, c'est que je venais de me rendre compte de mes sentiments.

Je suis amoureuse de lui.

Je n'avais pas esquissé un geste ni prononcé un mot après sa tirade. A peine réagi lorsque Mei-Lin m'avait demandé de les laisser. J'étais totalement brisée, pour la première fois de ma courte vie. Je savais que mon visage s'était transformé en un masque vide et que dans mon regard brillaient toutes ces émotions contradictoires qui se bousculaient dans ma tête. Amour. Haine. Tristesse. Colère. Incompréhension. Trahison. Et une grande question.

« Pourquoi ? » Le mot était sorti tout seul, sans que je ne puisse le retenir. Mais je m'en fichais totalement, j'avais juste besoin de comprendre. « Pourquoi ? Pourquoi tu me fais ça ? » Les mots se mirent à couler tous seuls. Je n'en avais rien à secouer que Mei-Lin m'ait demandé de partir. « Pourquoi, alors que tout semblait aller mieux entre nous faut-il que tu relances ? Pourquoi, alors que je t'ai laissé toucher mon cœur faut-il que tu me le brises ? Explique-moi, il faut que je comprenne. Pourquoi ? Qu'ai-je fait de mal ? Je pensais que tu avais changé, James. »

Mais rien de ce que je pouvais dire ne le faisait réagir. Rien. J'avais avoué à demi-mots que je l'aimais, l'avais même encore une fois appelé par son prénom et cette fois devant tout le monde mais rien n'y faisait.

« Ne suis-je donc rien à tes yeux ? »

Aucune réaction. Pas de réponse. Sans que je ne puisse rien y faire, une larme roula sur ma joue. Un dernier regard lancé aux trois autres, je leur tournai le dos et m'enfonçai dans la foule compacte. De loin, j'aperçus Valentina avec Em. Je n'eus pas la force de sourire mais une bouffée d'amour pour les jeunes filles me prit. Au moins, je savais que je comptais un minimum pour elles. Je les laissai tranquilles, préférant m'isoler dans un coin de la salle où je m'assis. Peter était encore tout à sa danse et je ne voulais pas qu'il me trouve dans cet état... Il n'aurait aucune chance face à Mei-Lin.
Doucement, je laissai tomber ma tête contre le mur derrière moi et, les yeux fermés, ne retenais plus les larmes qui se mirent à couler silencieusement. Premier amour, premier chagrin d'amour. James Hook n'était pas le capitaine de mes cauchemars pour rien.



Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Jeu 13 Aoû - 21:42


Le bal de Noël



Lorsqu'elle gonfla les joues à ma remarque, je ne pus m'empêcher de rire. Elle était tellement mignonne, tellement naïve aussi. En général, je n'étais pas fan de ce genre de nenette excentrique et passablement timide (je vous explique pas le dawa pour l'approcher la première fois). Elle était tout simplement l'exception qui confirmait la règle. Elle était mignonne, attirante, elle avait de l'esprit, de l'humour. Je l'appréciait beaucoup, ce n'était pas de l'amour, je savais que ce n'était pas fait pour durer. Mais j'étais bien avec elle et elle avait toute mon affection. Elle était celle qui était la plus proche de moi, si on mettait de côté Alanna.

Lorsque je lui affirmais qu'on m'avait appris à danser, elle eut l'air curieusement soulagée... Elle ne savait pas danser. Je lui souris.

« Je t'apprendrais... Tu n'aurais qu'à suivre les mouvements de mon corps, rien de bien compliqué, pas vrai ? »

Je lui lançais un clin d’œil, conscient du double sens qui la ferai sans doute un minimum rougir. J'aimais l’embarrasser, elle était tellement mignonne quand elle rougissait.

Elle eut l'air d'apprécier le cadeau que je venais de lui offrir. Je soupirais de soulagement intérieurement. J'avais mis un temps fous à concocter cette poudre à papillon. Elle e changea la couleur, d'ailleurs ils étaient bien plus beaux en argenté et émeraude. Elle était magnifique. Elle m'embrassa sur la joue et s'excusa de ne pas m'offrir quelque chose. Je ne pus que lui offrir mon plus beau sourire et je l'embrassais sur le front.

« Le plus beau des cadeaux, c'est ton magnifique sourire, ma douce. »

Quel charmeur je faisais. Je lui offrais mon bras et l'entraînais dans la grande salle. Je remarquais immédiatement mes amis, Morgan et James, accompagnés par leurs cavalières... Ainsi que Wendy Darling.

« Oh putain, de merde... »

Ca sentait le roussi, là. Ok, Alice puis mes potes. Je l'entraînais vers le buffet et nous servis une coupe de champagne avec du sirop de framboise et lui en tendit une.

« A notre soirée... Joyeux Noël, petit poussin. »

Et je bus une gorgée, la regardant dans les yeux avec un petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Sam 22 Aoû - 14:25

Le Bal de Noël



Sonnent les cloches, ding-dong m'voyez




Aussitôt mes mots cinglants envoyés à la figure de la pauvre Wendy, je regrettai. Le peu d’alcool que j’avais bu avait dû me monter à la tête suite à l’excitation et l’anticipation de la soirée, et je devenais toujours trop agressif et en position d’attaque, comme un loup acculé, quand je me saoulais. Mais ma mère m’avait, un jour, dit qu’un adulte était toujours responsable de ses actes comme de ses paroles, et ce, peu importe la situation dans laquelle il se trouvait. Depuis quelques temps, je me comportais comme un adulte – irresponsable, certes, mais un adulte. Je ne pouvais donc pas effacer, comme l’écume le faisait si facilement avec des empreintes de pas sur du sable, le mal que j’avais fait à Wendy Darling. En tout cas, pas avec un « désolé » à demi grommelé dans ma barbe de quelques jours. Je me mordais la lèvre, j’aurais pu me couper la langue avec un diffindo bien placé. En quelques secondes, j’avais écroulé tout ce que nous avions construit l’autre nuit, en ouvrant nos cœurs l’un à l’autre, sur la tour d’astronomie. Combien de soirs comme celui-ci me faudrait-il pour avoir une chance de reprendre là où nous nous étions arrêtés ?

Derrière le vide de mon âme qui produisait un silence étourdissant, je n’entendais plus le solo de guitare tonitruant de la musique des Scissor Sisters – seulement mes battements de cœur, désynchronisés. Je ne voyais plus les autres, insouciants, danser autour de moi – un brouillard flou s’était formé sur la majeure partie de mon regard. Je mis quelques instants à comprendre que, oui, les larmes me montaient aux yeux. Je ne m’étais plus autant laissé aller depuis que ma mère était partie, douze ans auparavant. Je me tournai vers Mei-Lin lorsqu’elle demanda à me parler en privé, et je réussis à ravaler mes larmes pour acquiescer lentement de la tête, me préparant à accepter ma réprimande sans sourciller.

Je sursautai lorsque Wendy prit la parole, ne m’attendant pas à ce qu’elle réplique avec autant de vigueur, et ce devant des élèves qui lui étaient plus ou moins inconnus.

Elle était amoureuse de moi.

Malgré toutes les filles au-dessus desquelles j’avais posé mon corps, je ne m’étais jamais vraiment rendu compte de quand elles m’aimaient vraiment. Parce que je ne me posais pas la question, pour moi elles n’étaient rien. Et j’avais, je devinai, essayé de faire la même chose avec Wendy. Je m’en étais probablement rendu compte, je m’étais aussi probablement rendu compte de mes propres sentiments – était-ce de l’amour ? Je n’en étais pas sûr, mais c’était bien plus que de la haine, et je le savais. Mais je me voilais la face, je n’assumais pas, elle était bien trop différente, elle était presque bizarre, je préférerais me mentir à moi-même, à tout le monde, à elle. Désorienté, je ne contrôlais plus ma glande lacrymale qui se mit à déverser des torrents, trop longtemps retenus. Je laissai les sanglots à plus tard. Eux sont pour le cœur de la nuit, là où même moi je ne pouvais les entendre.

Je respirais fort, j’étais mal, j’avais chaud, mes joues étaient trempées et j’eus du mal à ouvrir la bouche et sortir un son qui ne joue pas dans le ridicule.

« Wendy, je… Je… C’est justement parce que tu es quelque chose pour moi que j’ai fait ça. Enfin, je n’ai pas fait ça par égard pour toi, je crois que j’ai fait ça pour me protéger, mais je ne sais pas, je ne sais plus. Je ne sais plus ce que je veux, ni qui tu es. C’est peut-être l’alcool qui me fait parler, mais ce serait une échappatoire trop facile. Disons alors que c’est l’homme en moi qu’on ne voit pas assez souvent. »

Je repris une énorme inspiration, qui calma un peu mes larmes, car mon nez commençait discrètement à couler et je ne pouvais pas subir cette honte.

« Je sais que ça prendra du temps, que c’est même peut-être impossible, mais j’aime me voiler la face avec des rêves. C’est ce que je fais tout le temps, tu sais. »

Je souris, gêné.

« J’aimerais vivre dans le rêve qu’un jour, lointain ou proche, tu m’excuses, pour le mal que je t’ai fait depuis qu’on se connaît. Parce que, Wendy, je suis désolé. »

Ouah. J’avais, en quelques phrases, dévoilé absolument tout ce que j’avais sur le cœur devant mes amis et cette fille, et je m’étais excusé du plus profond de mon cœur. Mais, les yeux embués de larmes, je n'avais pas vu que Wendy était déjà partie et que je déballais mes sentiments à une brune pas très jolie, qui avait l'air surprise.

« Merde, excuse, c'était pas à toi que j'voulais dire ça. », lui dis-je froidement en tournant les talons.

Ne restait plus qu’à affronter la déception de Mei-Lin, mais ce serait probablement du gâteau après tout ça. Je me retournai vers elle et fis quelques pas en arrière, pour nous isoler.

Plus tard dans la soirée, j’irai à l’after de Pré-au-Lard me saouler comme jamais je ne l’avais fait. Pour me faire du mal. Autant que j’en avais fait.





Revenir en haut Aller en bas



Messages : 86
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Lun 31 Aoû - 23:24


Blue & Cie
Le Bal

Je sais pas pourquoi j'ai peur, mais j'ai peur.  La trouille de ma vie. Je sens mon coeur battre à tout rompre, je ferme les yeux, je souffle un grand coup et je descends les marches des escaliers pour me diriger avec les autres vers la Grande Salle. Les filles de Serdaigles se dispersent, me laissant ainsi, mise à nue devant Murphy. Je déglutie, m'avance doucement et timidement vers lui avec un léger sourire, puis lui tapote l'épaule. Murph' se retourne et s'exclame d'un wouaaah qui me fait immédiatement rougir, je me concentre pour pas que mes cheveux partent en cacahuète. Je secoue la main « Oh non, je suis tout sauf une princesse ... à part peut être des forêts parce que je m'y connais bien, mais sinon non j'en suis pas une ... de princesse », lui répondis je mal à l'aise soudainement. Je ne sais pas trop quoi penser, quoi faire, j'ai envie de m'enfuir, d'enlever cette fichue robe et de demander à me faire coller pour être avec le garde forestier de la Forêt Interdite, j'ai envie que tout se termine, genre là, maintenant, ou que ... tout se passe bien. Je ne sais pas réellement ce que je souhaite, à part peut être que tout aille ... pour le mieux. Je regarde Murphy, qui me propose soit de danser, soit de boire quelque chose. Mon coeur s'emballe, je n'ai pas spécialement envie de boire quelque chose, ni de danser. Je vois les gens autour de moi. Faut que je fasse quelque chose. Murphy me montre son bras, me lance un sourire et ... ses cheveux virent arc en ciel. Je finis par sourire à mon tour, allons Blue, il est comme toi. Je lui prend délicatement le bras « J'adorerais danser » lui dis je en souriant avant de l'accompagner vers la piste de danse « par contre faudra m'aider, à part danser avec des feuilles ou des petits oiseaux, j'ai pas eu de réels partenaires » lui dis je en rougissant. La couleur de cheveux passent alors au rosée, nous sommes enfin sur la piste et je le suis lors de la danse



good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   Sam 26 Sep - 16:53


Bal de Noël.... Et bah c'est joyeux !



Ok, là, il était en train de se passer un truc de malade devant mes yeux. Je ne me préoccupais même plus des choses qui m'entouraient autre que ça. Alors comme ça, cette petite chose Pouffy était amoureuse de James ?! D'après lui, ils se détestaient cordialement ! Mais là, ça paraissait tellement clair ! Whouah ! Alors moi et l'amour, autant dire que je n'y connaissais rien, mais là chapeau. En fait, ils me rappelaient même vaguement Mérida et Morgan... Enfin ils... Si y'avait quelque chose du côté de James !

Doucement, je glissais un regard vers James, qui avait l'air carrément déboussolé. Y'avait de quoi ! Entendre une nana dont on pense qu'elle vous déteste vous déclarer son amour, y'avait de quoi chambouler, seriously ! Je le vis hésiter puis prendre la parole. Et bah Mei-Lin, tu vis un des moments de ta vie les plus mémorables, à mon avis ! James ? Pleurer ? Sérieusement ? Putain ! J'étais choquée pour le restant de mes jours là ! Mais le pire (façon de parler) restait à venir.... Putain, il l'aimait aussi ! … Et putain, elle était partie cette gourde ! Et je ne savais pas comment prévenir mon ami de ça... Et il s'en rendit compte tout seul, s'excusant auprès d'une autre fille qui le fixait bizarrement.

Je reculais avec lui, un peu chamboulée par les événements. James, amoureux. Mon meilleur ami et accessoirement amant aimait une fille. Notre relation venait tout à coup de changer et je me sentais vraiment déstabilisée. Mais je ne dis rien, il fallait que je soutienne James qui allait mal, mes larmes, je les gardais pour plus tard. Je me retournais vers lui, fouillant dans mon sac et en sorti un mouchoir de soie verte et bleue et lui essuyai les yeux.

« James... Hey... Reste là, tu veux, j'en ai pour un instant... Et tu bouges pas ! »

Je me mis sur la pointe des pieds et déposais un baiser sur son front, malgré le ton sans appel. J'allais lui retrouver sa gonzesse. Je m'enfonçais dans la foule, la cherchant des yeux. Il me fallut quand même quelques minutes avant de la trouver, dans un coin... Elle pleurait. Bon, bah ils étaient deux les bougres ! Putain ! Je soupirais. Go, ma fille, il était temps de mettre ses deux couillons face aux sentiments de l'autres, à commencer par la nénette. Je m'approchais d'elle et m'accroupis devant elle, posant ma main sur son bras.

« Hey ! Tu sais que partir alors qu'un mec s'apprête à balancer sa déclaration d'amour, c'est naze ? Le pauvre, il a lâché son amour pour toi comme ça et il se retrouve comme un con là ! »

J'espérais la faire réagir ! Parce que bon, merde, il en allait du bonheur de mon meilleur ami, quand même, quitte à m'éloigner de lui, je ferai tout pour ça. Alors elle avait intérêt à m'écouter ou je la traînais vers lui de force !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT : Le Bal de Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» Japan event clermont-ferrand 6-7 novembre 2010
» Pin Event au phantom Manor
» Press Event du 6 novembre et journée du 7 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-