AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
World only ends once in one life time « Wendy



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   World only ends once in one life time « Wendy
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet

avatar


Messages : 55
Date d'inscription : 03/05/2015

MessageSujet: World only ends once in one life time « Wendy   Sam 22 Aoû - 21:31

World only ends once in one life time
Ailina & Wendy



Ailina marchait tranquillement sur l'île de Neverland, découvrant avec intérêt les secrets que cet endroit recelait. Il fallait bien avouer que la jeune fille avait toujours été avide de connaissance, elle était curieuse et cet endroit était des plus intriguant. Les élèves avaient été prévenus qu'il fallait faire attention en marchant dans ses bois, et Ailina comptait bien être prudente. Elle s'était avancée seule à la découverte de cet endroit. Ils y étaient déjà depuis quelques jours et à chaque fois qu'elle s'éloignait, elle découvrait un nouvel aspect de cette île fascinante. Elle zigzaguait alors entre la dense végétation, lui rappelant une jungle alors qu'elle avait, ne serait-ce que la veille, traversée une grande plaine à l'opposé de sa nouvelle destination. Elle était émerveillée de voir la quantité de nouvelles espèces de plantes qui poussaient à cet endroit. Et que dire des animaux ? Ils étaient tout simplement splendides. Ailina trouvait des points d'intérêt à chaque fois qu'elle posait les yeux sur quelque chose de nouveau, ou elle prenait plaisir à redécouvrir certains aspects de l'île qu'elle avait connus dans les derniers jours. La chaleur de Neverland contrastait avec le froid du dernier hiver, qui venait tout juste de laisser Poudlard, lui aussi. Cette douce moiteur avait donné à Ailina le courage qu'elle avait pensé impossible à trouver afin d'affronter la fin de l'année. Elle avait cette impression que même les cours étaient devenus plus intéressants.

Et dans ses temps libres, elle partait à la découverte de l'île. Doux moments de détente entre deux cours ou en fin de journée. Elle avait marché jusqu'au lagon aux sirènes, elle les avaient observées longtemps, sans trop oser s'approcher. Il fallait avouer que la jeune fille n'était pas une grande fan de l'eau, d'ailleurs, elle ne savait pas très bien nager et en connaissant un peu les sirènes du lac noir, elle ne souhaitait pas se retrouver dans les ennuis. Certes, celles-ci avaient l'air beaucoup moins dangereuses, mais Ailina avait appris à se méfier. Après de longues minutes, elle s'était tout de même approchée de l'eau, tout en restant à bonne distance des sirènes. Elle plongea les mains dans l'eau, laissant cette dernière laver ses paumes, se délectant du contact du liquide rafraichissant sur son épiderme. Elle soupira alors que ses souvenirs d'enfance revenaient une fois de plus à sa mémoire. Elle ne saurait dire combien de fois elle avait laissé l'eau nettoyé la terre de ses mains, dissipant à la fois les saletés et les dernières preuves d'une bêtise commise et laissant ses mains immaculées. Elle se souvenait des bêtises, elle se souvenait de Siméon. Et ses souvenirs lui arrachèrent une larme. Ailina sursauta en voyant une sirène tout près. Elle ne l'avait pas vu et bien qu'elle ne la connaissait pas, elle n'aimait pas cette proximité. La jeune fille s'aspergea rapidement le visage, fit un signe de la main aux sirènes et reparti rapidement d'où elle venait. Souhaitant de tout cœur laisser les souvenirs de Siméon dans ce lagon. Si seulement l'eau pouvait laver les souvenirs comme elle efface les traces d'un crime enfantin commis avec de la terre.

Les pensées tournées vers son défunt meilleur ami, elle reprit le chemin du retour, du moins elle tenta de le reprendre. Elle s'aperçut pourtant, alors qu'elle s'enfonçait de nouveau dans la forêt, qu'elle ne reconnaissait pas le sentier emprunté plus tôt. Mais elle continue d'avancer dans le silence. Tout est calme, trop calme. Trop paisible. À cet instant, elle se dit qu'un peu de compagnie n'aurait pas fait de mal. Elle scrute les alentours, à l'affût du moindre danger. Déjà qu'elle ne sait plus trop où elle est, elle ne souhaite pas s'attirer plus d'ennuis. Elle a comme un mauvais pressentiment, une tension au niveau du ventre qui lui crie de faire attention. Alors elle regarde tout autour, ne voulant pas passer à côté d'un détail important. Elle scrute les alentours et manque le piège.

Elle sent alors le sol se dérober sous ses pieds. Sous elle, il n'y a que le vide. Elle ne peut retenir un cri alors qu'elle tente de s'agripper au rebord. Elle est suspendue dans le vide, n'osant pas regarder en bas. Elle a peur de ce qu'elle pourrait y découvrir. Elle se sent idiote, à trop craindre un piège, elle a fini par tomber dedans. Elle était distraite, elle ne faisait pas attention où elle mettait les pieds et elle est tombée. « Merde... » La jeune fille tente du mieux qu'elle peut de remonter. Ses doigts agrippent la terre, mais celle-ci lui glisse entre les doigts. Une de ses mains glisse et elle crie de nouveau, avant de prendre une nouvelle prise. Son cœur bat si fort qu'elle n'entend que ça. Ailina tente de se calmer et de remonter, mais ses premiers essais son infructueux. Elle n'est pas assez forte pour se sortir de là toute seule. Pourtant, c'est sans doute sa seule chance. Car elle n'avait vu personne venir autour, alors il n'y avait que très peu de chance qu'elle ne reçoivent de l'aide...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: World only ends once in one life time « Wendy   Dim 23 Aoû - 17:03

World only ends once in one life time



make it a bang



Aujourd'hui, mes pas m'avaient menée tout droit dans la forêt enchantée et ses mystères. Remplie d'essences inconnues, elle était le parfait endroit pour apprendre de nouvelles choses en botanique et, même si ce n'était pas du tout mon domaine de prédilection, j'y attachais assez d'intérêt pour que l'envie me prenne de vouloir étudier les fleurs et les plantes de ces sous-bois.
Poussée par la curiosité et l'envie d'aventure, j'en étais venue à sécher les cours - chose que je n'aurais jamais faite à Poudlard mais qu'ici me semblait presque nécessaire, voire même vitale. Peu m'importait les leçons que je ratais, celles que je m'apprêtais à recevoir m'étaient bien plus chères.

Il était bien midi passé quand j'arrivais dans la partie de la forêt qui ressemblait plus à la jungle qu'aux bois auxquels l'Ecosse m'avait habituée. L'atmosphère, bien qu'humide et chaude, n'en était pas pour autant lourde ou écrasante, bien au contraire. J'étais si bien ici, presque aussi bien que si j'avais été chez moi en Angleterre et pourtant, il n'y avait rien de plus différent que Londres et Neverland... Ne serait-ce que le soleil quasi permanent de l'île qui jouait avec les feuilles des arbres et me réchauffait agréablement.
J'étais en train de prendre une pause, assise contre un tronc d'arbre et en train d'observer une jolie petite fée vaquer à ses occupations, quand le premier cri retentit, non loin. Je relevai vivement la tête, aux aguets. On aurait dit une fille, d'à peu près mon âge. Quelques secondes passèrent, puis de nouveau l'inconnue cria et je sautai sur mes pieds. Elle avait l'air en danger mais je me doutais que je n'aurais jamais le temps d'aller chercher de l'aide avant que le pire n'arrive - quelque soit ce pire - aussi je me mis à sa recherche.

Cinq minutes à peine passèrent avant que je ne trouve un sentier et, en plein milieu de ce sentier, un énorme trou béant, duquel dépassait une main. Je me précipitai vers la pauvre fille et me jetai à plat ventre au bord, avant d'agripper son avant-bras.

« Je te tiens ! »

Je ne la reconnus pas mais c'était bien une étudiante, comme moi. Elle avait l'air effrayée et un coup d'oeil vers le bas m'indiqua qu'il y avait de quoi. Le trou était profond d'au moins 20 mètres et des restes d'ossements prouvaient qu'elle n'était pas - et ne serait sûrement pas - la seule victime. J'avalai difficilement ma salive, tentant de garder mon calme malgré tout. J'esquissai un sourire que j'espérais à peu près rassurant.

« Salut, je suis Wendy, préfète en chef de Poufsouffle... » J'essayai d'affermir ma prise quand je sentis ma main commencer à glisser. Helga, pitié, tout sauf ça... « Je vais essayer de te sortir de là mais je te le dis tout de suite, ça va être plutôt compliqué... » Je grimaçai sous son poids, de plus en plus lourd à mesure qu'elle glissait un peu plus. « Mais je suis sûre qu'on va y arriver ! »

Du moins, l'espérais-je...



Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 55
Date d'inscription : 03/05/2015

MessageSujet: Re: World only ends once in one life time « Wendy   Dim 4 Oct - 4:41

World only ends once in one life time
Ailina & Wendy



Vous savez, ces enfants qui dorment et se réveillent en sursaut avec cette impression de tomber dans le vide. Toujours, toujours quand ça lui arrivait petite, elle se débattait, se réveillait avec le coeur qui lui donnait l'impression de vouloir sortir de la poitrine, qui avait sans doute manqué un battement sous la peur. Ailina, comme tout le monde, avait déjà expérimenté cette sensation. Elle s'était débattue et avait retrouvé le contact avec la réalité, avec la masse solide de son lit. Mais cette fois, c'était différent. Cette fois, elle ne sentait plus le sol sous ses pieds. Cette fois, elle était tombée, réellement, ce n'était pas une impression. Ce n'était pas un rêve. Ce n'était pas un mauvais tour de son esprit. C'était réel. Et au contraire de cette impression de tomber de son lit dans un vide sans fond, cette fois, elle ne pouvait se débattre. Elle ne pouvait pas se débattre, elle ne pouvait pas se réveiller de ce cauchemar. Elle ne pouvait pas s'en sortir, pas cette fois. Elle ne savait même pas à quoi s'attendre. Son coeur battait la chamade. Elle avait du mal à reprendre son souffle. Elle ne pouvait le nier, elle avait peur. Elle avait peur de ce qui pourrait se passer si personne n'arrivait à temps. Elle avait crié, mais maintenant, elle ne pouvait espérer que quelqu'un l'ai entendu. Ses doigts glissaient toujours un plus. Elle le savait, bien qu'elle ne voulait pas se l'avouer. Ailina tentait de garder un peu d'espoir, mais elle avait conscience qu'elle ne faisait que se mentir à cet instant.

« Je te tiens ! » Elle releva la tête, ayant senti quelqu'un agripper son avant-bras. Ce contact était à cet instant la chose la plus appréciée de la jeune fille. Elle qui avait presque cru que personne ne l'entendrait, voilà qu'elle avait une aide inespérée. Elle s'accrocha du mieux qu'elle put. Ailina vit la jeune brune qui venait de lui sauver la vie, du moins qui essayait de lui sauver la vie regarder en contrebas. Lorsqu'elle vit l'expression de la jeune femme, la Gryffondor suivit son regard et fini, malgré le fait qu'elle avait tenté de s'en empêcher. Elle vit la profondeur de la fosse, mais plus encore, les ossements n'échappèrent pas à son regard. Elle étouffa un gémissement de peur. « Aide-moi... » supplia-t-elle, sentant la peur commencer à la paralyser. Mais elle n'était pas folle, elle savait bien qu'elle seule pouvait faire changer les choses. Elle ne voulait pas être un fardeau pour cette jeune fille. « Salut, je suis Wendy, préfète en chef de Poufsouffle... » Wendy ! Le nom lui disait quelque chose, elle était certaine de connaître la jeune file, mais maintenant n'était pas un bon moment pour ressasser ses souvenirs à la recherche un nom ou un visage. De toute façon, dans son état actuel, elle n'aurait pas pu vraiment réfléchir. « Ailina. Gryffondor. » répondit-elle dans un souffle. Répondant de son mieux au sourire de la jeune fille, elle chercha une nouvelle fois une prise plus solide avec sa main libre. « Je vais essayer de te sortir de là mais je te le dis tout de suite, ça va être plutôt compliqué... » Aili étouffa un rire nerveux. Elle était toujours à mi-chemin entre la terreur et l'espoir d'avoir peut-être une chance. Elle ne savait plus quoi penser. Mais une terrible pensée s'imposa à son esprit. Alors que ses pieds raclèrent la paroi du trou. Si elle pouvait trouver une marche, un appui, elle aurait peut-être une chance. Elle se sentait glisser, elle voyait au visage de Wendy que celle-ci ne pourrait pas tenir longtemps. Alors là sortir de là, encore moins ! « Mais je suis sûre qu'on va y arriver ! » Elle appréciait la pensée. Elle appréciait l'aide que cette fille lui apportait. Mais elle avait pensé à une chose et elle savait que, fatalement, ça allait finir par arriver. Elle allait finir par atterrir au fond du trou, elle ne pouvait pas le nier. Elle sentit une larme rouler sur sa joue. Une larme de rage, une larme de peur, une larme d'impuissance. Une seule larme, pour tout exprimer. Elle regarda cette Wendy qui était venue à son secours droit dans les yeux. « Si... si... Écoutes, je ne veux pas t'entraîner dans ma chute... Si tu sans que tu vas tomber, toi aussi, lâche-moi. » Elle tenta de se calmer, de reprendre le contrôle de son pouls qui s'était emballé, d'éloigner la peur qui lui paralysait tous ces réflexes. Elle savait que c'était pour le mieux. Elle ne vouait pas causer la mort de quelqu'un d'autre. Elle s'était résignée à ce que tout s'arrête ici, mais c'est à ce moment-là que son pied heurta une pierre qui dépassait de la terre. Elle avait un appui, elle avait peut-être encore une chance. Elle tenta alors de ce servir de cette nouvelle prise pour renversé la situation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: World only ends once in one life time « Wendy   Dim 4 Oct - 17:36

World only ends once in one life time



make it a bang



Ailina - puisque c'était ainsi qu'elle s'était présentée - devenait de plus en plus lourde à mesure que les minutes passaient mais je tenais bon. Ma marche de la matinée m'avait fatiguée mais la pause que j'avais prise avait au moins eu le bénéfice de me reposer un peu, même si le stress et la peur qui m'étreignaient maintenant le coeur laissaient poindre une sensation d'épuisement, épuisement qui commençait à prendre le dessus de l'adrénaline ressentie lorsque j'avais réussi à la rattraper. Tant que je ne la lâche pas, tout ira bien.
Mon cerveau tournant à plein régime, je cherchais un moyen de nous tirer de ce pétrin quand une larme roula sur la joue de la Gryffondor. Elle me demandait de la lâcher si je sentais que j'allais tomber avec elle ? C'était mal me connaître. J'étais prête à tout pour aider mon prochain et même si je ne voulais pas mourir, au moins j'essaierai de ne pas la laisser seule. Je veux dire, il devait bien y avoir une solution, non ?

J'esquissai un sourire rassurant à la fin de sa demande et raffermis ma prise du mieux que je pouvais. Je ne la lâcherai pas. J'espère qu'elle le comprit : je ne préférais pas gaspiller mon énergie en paroles et avais besoin de mon souffle pour tenir...
Nous restâmes ainsi pendant quelques minutes, chacune dans ses pensées. Une petite fée vint nous tourner autour et tandis que je l'admirai (elle était libre de voler où elle voulait tandis que nous étions coincées dans une situation quelque peu dangereuse) je me rappelai un fait essentiel quant à nos natures : nous étions des sorcières.

J'étouffai un juron. Pourquoi n'y avions-nous pas pensé plus tôt ?! J'assurai ma prise sur son poignet de ma main gauche tandis que la droite lâchait doucement pour tâtonner vers la poche où était rangée ma baguette. Enfin je mettais la main sur l'objet et un soupir de soulagement m'échappai. Je la coinçai entre mes dents avant de rattraper Ailina, qui avait de nouveau commencé à glisser. Une fois que nous fûmes stabilisées, je la lâchais de nouveau avant de lui parler - j'avais un début de plan et s'il ne paraissait pas parfait, c'était la seule idée que j'avais.

« Ailina... » Elle releva la tête vers moi. S'attendait-elle à ce que je lui dise que j'allais lâcher ? J'allais finir pas me vexer à force ! « Ailina, je vais te sortir d'ici grâce à la magie. » Elle me lança un regard moitié incrédule, moitié plein d'espoir. « Wingardium Leviosa devrait faire l'affaire non ? » Je laissai échapper un petit rire stressé. Ce ne serait pas du tout facile à faire. « Je vais par contre devoir te lâcher ; le mieux serait que tu te jettes en arrière pour que j'ai plus de champ pour lancer mon sort, d'accord ? Je suis désolée, c'est la seule idée que j'ai trouvée... »

Il fallait bien que l'on se sorte de là, nous n'allions certainement pas attendre qu'un fauve nous tombe dessus ou que la fatigue nous fasse lâcher prise... Toutefois, avant de mettre ce plan en action, j'avais besoin de son accord : jamais je ne ferai de magie sur quelqu'un contre son gré. Je me sentais capable de réaliser le quasi-exploit que j'avais proposé mais me ferait-elle assez confiance pour me laisser faire ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: World only ends once in one life time « Wendy   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patek Philippe World Time, tout est dans le détail ...
» [8x18] Time of your life 3/4
» [8x16]Time of your life 1/4
» des world time...
» [Vendue] Raketa World Time 65 Euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-