AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
EVENT - La couleur du deuil



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   EVENT - La couleur du deuil
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet

avatar


Messages : 104
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 10:14

La couleur du deuil


Il avait attendu toute la journée, et maintenant il était là, assis devant tout ces jeunes gens, qui mangeaient sans se douter de rien. Il déglutit. C'était à lui de gâcher leur repas. On lui avait appris la nouvelle au matin, mais il n'avait pas trouvé le courage d'imposer ça à ses élèves si tôt. Il n'avait même pas trouver la manière de l'annoncer au corps enseignant. Ils l'apprendraient donc en même temps que le reste de l'assemblée. Il hésitait. Pourtant, il fallait bien qu'il leur dise, la fin du repas approchait, ils n'allaient pas tarder à regagner leurs dortoirs. Il se leva donc, plaça sa baguette sur son cou afin d'être entendu de tous et commença difficilement.

"-Votre attention, s'il vous plaît, j'ai une annonce de la plus haute importance à vous faire." L'assemblée se tut et il déglutit. "-Plus tôt dans la journée, j'ai été informé que l'un de nos élèves avait été opéré en urgence à Sainte Mangouste. Malheureusement, il souffrait de graves troubles cardiaques, et il n'a pas survécu. Cet élève, c'était Ash Soren, de la maison Serdaigle."

Il fit une pause, afin de laisser les élèves et les professeurs réaliser l'ampleur de ses mots. Il reprit ensuite, de façon atone:
"-Pour ceux d'entre vous qui ne le connaissait pas, Mr Soren était un garçon réservé mais d'une droiture exemplaire, et c'est une perte immense pour l'école ainsi que pour tous ses proches. C'est pourquoi je vous demande à tous de finir votre repas dans le calme puis de vous diriger dans la cour, afin d'observer une minute de silence en son honneur. Au nom de l'ensemble du corps enseignant, je présente mes condoléances à ses amis ici présent. Merci de votre attention."

Walter se rassit. Il pouvait sentir le poids des regards interloqués des professeurs et le désespoir qui avait envahi la Grande Salle.


IL FAUT SAVOIR QUE...


Un grand nombre d'élèves n'arrive pas à terminer son repas et sort directement. Ceux qui restent finissent en silence et dans une atmosphère plus que tendue. Une fois tous réunis dans la cour, Walter lève sa baguette vers le ciel en lançant un Lumos. La maison Serdaigle décide d'honorer un deuil d'une semaine, durant laquelle tous les élèves devront être vêtus de noir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aseekerupondisney.forumgratuit.org
Invité




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 12:40

La couleur du deuil



everything's so dark now... why did you leave me, my friend?



Une étrange atmosphère flottait dans la Grande Salle, ce soir. Si la plupart de mes camarades ne paraissaient pas s'en apercevoir, j'avais tout de même un mauvais pressentiment et résultat, j'avais du mal à manger et ne grignotais que du bout de ma fourchette, même si mon plat préféré se trouvait au menu. Plusieurs fois je parcourais la salle du regard et croisais celui d'Isabelle ou Em, elles aussi mal à l'aise. De même, l'absence d'Ash se faisait remarquer - du moins à mes yeux. Lorsque je croisai les prunelles de James, je retournai à mon assiette : je ne voulais pas qu'il s'inquiète plus que de mesure. Puis le directeur se leva.
Je n'avais jamais vraiment discuté avec lui. Je veux dire, il était le directeur de Poudlard mais nous ne le voyions quasiment qu'aux banquets où il nous faisait des annonces mais jamais il ne s'était adressé à moi directement et jamais je n'avais eu le besoin d'aller lui parler. Il m'intimidait un peu, en fait. Toutefois, l'éclat de douleur dans son regard brillait comme un phare à mes yeux et le nœud de mon estomac se resserra un peu plus.

A mesure qu'il parla, l'univers s'effondra autour de moi. Ash. Je savais qu'il était malade, je l'avais toujours su. Je savais aussi qu'il devait se faire opérer... mais il ne m'avait jamais dit à quand serait fixée l'opération et je n'avais donc pas pu lui dire au revoir avant qu'il ne parte pour l'hôpital. Ma fourchette m'échappa des mains et tinta contre mon assiette. Quelques regards se tournèrent vers moi mais je n'y prêtai aucune attention. Mon petit frère de coeur était mort et je n'avais même pas pu lui dire adieu. Le corps parcouru de tremblements, je me levai tant bien que mal et me dirigeai vers la sortie. Je ne pouvais juste pas finir de manger, ou je rendrai ce que j'avais réussi à avaler. Un regard à la table des Serpentard m'apprit que James m'observait avec inquiétude et comme il ne donnait pas l'impression de bouger pour se rendre dans le Parc, je lui fis les gros yeux, du mieux que je pus. Quand il me rejoignit, nous sortîmes nous poster devant les portes du Château ; la nuit était déjà tombée et des étoiles commençaient à briller dans le firmament. Je les observais puis laissai échapper un murmure tandis qu'une larme roulait sur ma joue :

« N'oublie pas Ash, deuxième étoile et tout droit jusqu'au matin... »

J'espérais de tout coeur qu'il trouve son chemin jusqu'au Pays Imaginaire et étais sûre que le bonheur l'attendait, là-bas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 14:11

La couleur du deuil (pas du mien)



Everything is fine now, Let sleeping dogs lay, All our minds made up now, All our beds are made, No one's out of time, no, Chips fall wherever they may, Leave it all behind, let the ocean wash it away.



Une atmosphère lourde avait pesé lors des cours d’aujourd’hui et se répercutait désormais sur la Grande Salle, englobant les cinq longues tables. Quelques élèves se regardaient d’un air grave, d’autres se lançaient des haussements de sourcils d’incompréhension, certains semblaient attendre indéfiniment que Elias se décide enfin à parler. De rares élèves, comme moi, n’avaient qu’un souhait : manger en paix. La journée avait été longue et tout allait bien de mon côté, j’avais faim et nullement envie d’entendre des camarades pleurnicher sur quelque événement fortuit alors que j’enfournai assez peu délicatement de grosses fourchettes de pâtes dans ma bouche.

Finalement, après un silence insoutenable pour d’autres, à peine remarquable pour moi, Elias daigna se lever. Il était visiblement stressé, tourmenté, mal en point et avait probablement voulu retarder l’annonce le plus longtemps possible. Mais il est une vérité générale : lorsqu’on a quelque chose de déplaisant à dire, mieux vaut ne pas le faire attendre. Lui l’avait déjà trop reporté. Tout en vidant cul-sec ma coupe de jus de citrouille, j’écoutai attentivement ce qui s’était passé de si important. En effet, j'avais croisé le regard de Wendy, qui ne savait pas vraiment mentir : quelque chose l’affectait ou du moins l’inquiétait, et je fronçai les sourcils un infime instant.

Lorsqu’Elias annonça enfin, très diplomatiquement, la perte qu’avait subie Poudlard, je compris le tourment de ma demoiselle. Je ne connaissais ce Soren qu’à peine de nom, je ne me souvenais déjà plus à quoi il ressemblait. Mais Wendy m’en avait parlé, quelques fois, et je les avais déjà vus ensemble. Ils étaient des amis proches, très proches, et elle avait dû s’apercevoir de son absence sans pour autant comprendre l’ampleur de l’événement. Je clignai des yeux pour lui manifester mon soutien, et entrepris de continuer de manger malgré le très grand nombre d’élèves mis en route pour la cour. Je ne m’y rendrai pas : cet élève n’était rien pour moi et s’il avait un problème cardiaque, lui et ses proches devaient s’attendre à son décès, tôt ou tard. Je n’avais jamais été très compatissant et pleurer au ciel pour quelqu’un que je ne connaissais que par le biais des compliments funèbres d’Elias, non merci.

A contrecœur, je me levai lorsque le regard de Wendy fut assez dur pour me faire comprendre que des gros problèmes m’attendaient si je ne venais pas. Je soupirai, engloutis le reste de mon assiette, descendis tout ça avec du jus de citrouille et me faufilai dans la cour. Le temps que j’arrive, tout le monde ou presque était déjà là-bas, et je dus jouer des pieds et des mains pour trouver la gardienne de mon cœur, les joues humides. Dans ma poche, j’avais un mouchoir – à la propreté douteuse, certes, mais c’était mieux que rien – et essuyai doucement ses larmes. Je glissai ma main dans la sienne, l’air de rien, et regardai droit devant moi.

Je ne connaissais pas Soren, mais un jour, un auteur que j’adore a écrit que les funérailles ne sont pas faites pour les morts, mais pour les vivants. Wendy était là, elle, et plus que jamais je serai là dans des temps qui lui sont difficiles.



Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 16:45

La couleur du deuil



Please let me see you right now !


J'étais devant la tombe que venait de quitter ma famille, en silence... J'étais seule bien sûr. Par une larme, pas un mot. Je retenais tout, comme d'habitude. Je déglutis et déposais la rose en soie rouge que j'avais fabriqué sur la pierre tombale. Cela faisait une semaine que je n'étais pas allée à Poudlard. La maladie soudaine de mon père nous avait fait changer nos plans et sa mort... Je soupirai. Ne pas pleurer. Il ne fallait pas. Comme un homme ! Après tout, il fallait que e donne l'illusion de l'être, pas vrai ? Je tournais les talons. Le retour à la maison fut long mais j'accompagnais tout de même ma mère, qui avait tout de même vu mes cheveux coupés en signe de deuil. J'aimais mon père... Il me manquerait tellement.

L'ambiance à la maison était pesante, trop pour mes nerfs et pour mon esprit. Je ne pouvais pas ! Un coup d’œil à l'horloge m'indiqua que si je me préparai vite, je serai à l'heure pour le banquet du soir. Je prévenais ma Grand-Mère, qui comprit immédiatement ma décision. A Poudlard, j'étais entourée... Enfin, Mérida était en Ecosse pour raison familiale et James... James, je ne lui avais pas reparlé depuis le bal de Noël. Mais sinon, j'étais entourée. Ainsi, je ne penserais plus à mon père et ce sera bien mieux.

Après un transplanage réussi à Pré-Au-Lard, je courus au château, ou le banquet avait déjà commencé. Après un rapide passage dans la salle commune de Gryffondor, je me rendis à la Grande Salle, me faufilant aussi discrètement que possible... L'ambiance n'était pas la même que d'habitude, plus lourde, pesante. Je ne comprenais pas. Les yeux froncés, j'avisais un plateau de tarte à la framboise, mais refusais d'y gouter. J'avais perdu déjà trois kilos à la mort de papa, je n'arrivais pas à manger... Et franchement, ce soir-là, je n'avais pas envie de me forcer. Surtout avec le ressenti de la salle. Trop lourd pour moi.

Je jouais avec ma fourchette, doucement. Je ne savais que faire d'autre, en réalité. Je n'avais pas envie de parler. Puis, le silence se fut peu à peu lorsque Walter se leva. Qu'est-ce qu'il nous voulait encore, lui ? En général, il ne se levait pas pour rien, mais la dernière fois, c'était quand même pour nous annoncer une chasse au trésor quand même. J'eus un petit sourire, résolue cette fois à ne pas écouter ses conneries.

Mais je ne m'attendais pas à tant de sérieux. Un élève ? Mort ?... Ce fut comme un poignard qui transperça mon cœur à l'évocation de Ash. Ash ?... Mort ? Non... Impossible. Et pourtant... Ma fourchette tomba avec fracas sur mon assiette. Je serra les dents. Ne pas pleurer. Je me levais brusquement, suivant les premier à quitter la salle dehors. Ash... Je le considérais comme un frère. Il ne pouvait pas être mort !!!!

Je sortis une cigarette de ma poche, me calant seule, dans un coin, et essayait de l'allumer. Je tremblais... Beaucoup. Je finis par jeter le briquet dans l'herbe et l'allumait avec ma baguette. Je soufflais la fumée et regardais les gens s'entasser dans la cours, dans mon coin, souhaitant devenir invisible, essayant même de renier ma propre existence le temps de quelques instants.

Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 19:50

La couleur du deuil



I'm not what I pretend to be. And he is not what he pretends to be.



Em mangeait, mais sa nourriture n'avait pas de saveur. Em dormait, mais ne trouvait jamais le repos. Em vivait, mais toute sa vie n'était que mensonges. Et elle était là, alors qu'elle aurait du être à l'hôpital, avec celui qu'elle aimait et qu'elle s'était battue pour sauver. Mais selon son père, elle avait déjà passé trop d'heure à son chevet, alors elle été revenue ici. Mais rien ne lui importait. Elle était tellement fatiguée. Physiquement et psychologiquement. Elle n'en pouvait plus de jouer cette comédie. Et pourtant, tout ne faisait que commencer. Le directeur se leva, et c'est à peine si elle détourna le regard. Elle savait ce qu'il allait dire. Elle ferma les yeux très forts, luttant pour empêcher les mots d'atteindre ses oreilles. Et puis elle les rouvrit. Parce qu'elle devait rester dans son rôle. A l'évocation du nom elle laissa tomber sa fourchette et pendant un instant, elle eut peur que ce soit vrai. Son coeur se mit à battre dans sa poitrine. Et si, pendant qu'elle dinait, il avait effectivement succombé à ses blessures ? Non, ça ne pouvait pas être vrai. Mais elle l'avait déjà perdu une fois, et rien qu'à l'idée que cela puisse se reproduire, elle paniquait.

Elle respira un grand coup et se reprit. Elle chercha des yeux sa cible, celle à qui elle allait devoir faire croire qu'elle aussi été effondrée, celle à qui elle allait devoir mentir de la façon la plus ignoble qui soit. Leurs regards se croisèrent enfin et Em se trouva comme paralysée. Elle avait l'impression de se voir dans les yeux d'Isabelle. Et cela lui était insupportable. Une larme se mit à couler sur sa joue. Elle se dégoutait, elle se haïssait. Il n'y avait pas de mots pour décrire le mépris qu'elle avait pour elle-même à cet instant. Comment pouvait-elle lui faire ça ? Comment pouvait-il lui faire ça ? De quel droit ils se permettaient tous les deux de lui cacher la vérité ? Et pire, de la faire souffrir... Car en cet instant, ce n'était pas la mort qui brisait le coeur et l'âme de la jeune femme, c'était la cruauté humaine.

Em serra ses poings si fort qu'elle s'entailla la chair, mais cette souffrance n'était rien. Elle la méritait. Elle se leva de table d'un bond et couru hors de la Grande Salle. Elle ne pouvait pas supporter les visages endeuillés une seconde de plus. Elle avait besoin de prendre l'air et de recouvrer ses esprits car elle savait que dans une minute, elle devrait commencer le double-jeu qui lui garantissait d'aller pourrir en enfer. Elle ferma les yeux, et visualisa le visage de Ash. Elle se remémora son odeur, la chaleur de son corps et cela la calma. Elle se rappelait désormais pourquoi elle avait accepté de faire ça. Parce qu'elle l'aimait plus que tout et qu'elle aurait fait n'importe quoi pour lui. Et puis, elle devait le reconnaître, elle avait finalement ce qu'elle avait toujours voulu: Ash. C'était avec elle qu'il avait choisit de partager ça, et c'était avec qu'elle qu'il allait passer tout son temps. Une vague de chaleur parcouru le corps de la jeune femme. C'était peut-être ignoble, c'était peut-être cruel pour tous les autres, mais pour Em, c'était le début de la relation privilégiée, exclusive qu'elle avait tant attendue.



Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 10/04/2015

MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Mar 6 Oct - 23:27

La couleur du deuil



He can't be dead ! Tell me he's alive !!!



J'étais fatiguée. Cela faisait plusieurs jours que je dormais peu, depuis ce retour de Bretagne. Entre les cours, les devoirs et Ash, je n'avais plus beaucoup de temps à consacrer à autre chose. Ash... Il avait fait un grave malaise et avait été transporté à Sainte Mangouste. J'y allais autant que je le pouvais, croisant souvent Em, sa meilleure amie. Je la remerciais à chaque fois, elle m'aidait tellement, en fait. Elle était là, et sa présence était importante pour moi. Elle m’apaisait terriblement. Tout comme celles d'Eric et Agathe. Mais j'étais confiante, Ash était un battant, j'étais certaine qu'il allait s'en sortir. Je croisais les doigts pour lui, tripotant la perle que j'avais mon cou. Il fallait qu'il s'en sorte.

Ce fut comme un zombie que je me rendis à la la Grande Salle et m'installais à la table de Serdaigle. Doucement, je picorai mon poisson. Je n'avais pas pu le voir aujourd'hui, journée trop chargée. Des lois, des lois, des lois, encore. Je n'avais pas eu le temps de quoi que ce soit. J'irai le voir le lendemain. J'eus un petit sourire à cette pensée. Il me manquait terriblement. Je soupirais.

Je vis le directeur se lever, et je fronçais les sourcils. En général, il ne se levait pas pour rien lui. Je posais mes couverts, histoire de me concentrer pleinement sur ce qu'il allait dire. Et j'aurai préféré ne jamais entendre ses mots.

« Noon ! »

Ce fut un cri de désespoir qui sorti de ma gorge. Je plaquais ma main contre ma bouche, livide, les yeux remplis de larmes que je tentais de retenir. Je cherchais des yeux un soutient, quelqu'un qui me dirait que ce n'est qu'un cauchemar et que j'allais bientôt me réveiller. Et ce fut Em qui y répondit. Ash était mort.... J'eus soudain du mal à respirer. Mort.... L'homme que j'aimais, que j'étais persuadée être l'homme que j'aimerai toute ma vie... Il était... Nooon ! Mon esprit refusait cette éventualité. Je l'aimais ! Je savais qu'il était malade, je le savais ! Mais j'avais l'espoir qu'il s'en sorte, je l'avais toujours eu ! Et...Non, mais pas si vite ! La larme qui coula sur les yeux de mon amie me rappela la cruelle vérité. Elle partit vite de la salle... Je me sentais incapable de bouger. Je pleurais sans m'en rendre compte, sans sanglots. Et quand le directeur annonça un hommage dans la cours, je me levais mais restait pétrifiée, ne bougeant pas, au milieu de l'allée.

Puis, une fois que la salle fut vide, du moins de mon point de vue, je m'effondrais sur le banc et me mit à pleurer tout ce que je pouvais, anéantie par la tristesse, que je voulais cacher à tous. Je cachais mon visage dans mes mains et me recroquevillée, me balançant légèrement d'avant en arrière, terrassée.




___________________


  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   Jeu 8 Oct - 14:40

La couleur du deuil



Time to be strong, bitch, go ahead and fix what you destroyed



C'est en sentant l'agitation autour d'elle qu'Em rouvrit les yeux. Et toutes ses mauvaises pensées revinrent d'un seul coup. Les élèves commençaient à affluer et Walter Elias lui même était désormais dehors. Un sentiment de culpabilité l'envahit et elle déglutit péniblement. Mentir à une personne, c'était une chose, mais faire croire quelque chose à toute l'école, c'était bien pire. Elle pensa au moment où ils apprendraient la vérité avec effroi. Si ce jour arrivait, ni Em ni Ash n'en sortiraient indemnes. Tout le monde allait les rejeter. Et c'était naturel. Si elle avait été de l'autre côté, du côté de ceux à qui on avait menti, elle les aurait haï. Elle se haïssait déjà.

Elle jeta un oeil sur la foule autour d'elle. Ils commençaient tous à lever leur baguette vers le ciel voilé pour honorer son ami. Il y avait quelque chose d'émouvant à les voir tous réunis, ils partageaient tous le deuil. Une telle solidarité... c'est quelque chose que l'on ne voyait plus beaucoup ces derniers temps et Em fut profondément touchée.

Pourtant, il manquait quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Em n'arrivait pas à trouver celle qui aurait du mener cet hommage. Pour imiter la foule, elle leva elle aussi sa baguette, mais ces yeux restèrent fixés sur la terre. Elle passa en revue chaque corps, chaque visage présent, mais en vain. Isabelle n'était pas là. Prise d'inquiétude, de honte et de remords, elle s'enfuit en courant. Elle devait la retrouver et tout faire pour soulager sa peine. Son premier réflexe fut de retourner dans la grande salle pour voir si Isabelle n'était pas restée là-bas. Et c'était le cas. Dés qu'elle franchit la porte elle repéra sa cible. Elle s'était écroulée là, n'ayant sans doute pas la force de sortir. Em couru vers elle le coeur lourd.

"-Isabelle ?" appela-t-elle. Sans attendre de réponse, elle s'assit à côté d'elle et posa une main sur son bras. La jeune femme n'avait pas cherché à retenir ses larmes et le bruit de ses sanglots fut semblable à un coup de poignard pour Em. Elle ne put empêcher une larme de couler sur sa joue et elle reprit d'une voix tremblante:

"-J'étais avec lui juste avant l'opération. Il était fatigué, il savait qu'il allait mourir. Il m'a dit... Il m'a dit de te dire qu'il était désolé, qu'il aurait voulu éviter de te faire souffrir comme ça."

Em écarta les cheveux mouillés du visage d'Isabelle et lui caressa la joue, avant de lâcher cette phrase, qui pour elle n'était rien de plus qu'un odieux mensonge: "-Il t'aimait vraiment, tu sais." Peut-être l'avait-il aimé, c'était même presque sûr qu'il avait eut des sentiments pour elle, mais ce qu'il lui faisait subir, ce n'était pas de l'amour. Il allait vivre désormais, il était guéri, et pourtant il avait tenu à lui faire croire le contraire. Em ne comprenait pas vraiment ce choix. Sans compter qu'il aurait pu décider de lui mentir à elle aussi, mais qu'il ne l'avait pas fait...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT - La couleur du deuil   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] ZUMA (v1.50) : Un jeu de combinaison de boules de couleur [Payant]
» [RÉSOLU] Remplacer une couleur
» (Crayons de couleur)Crayons de couleurs...
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-