AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
You remind me of you (Raiponce)



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   You remind me of you (Raiponce)
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet
Invité




MessageSujet: You remind me of you (Raiponce)   Ven 26 Fév - 19:02

Rider enfila sa veste en cuir et quitta sa chambre d'hôtel d'un pas vif. Depuis qu'il avait appris qu'il faisait parti d'un autre monde, il se sentait tout drôle, comme s'il lui manquait quelque chose, qu'il n'était pas tout à fait lui-même. Il se rappelait désormais des vertes prairies du royaume où il avait vécu. Il se mit à sourire en marchant. Combien de fois avait-il échappé aux gardes royaux en se cachant dans la forêt ? Il ne les comptait plus. Ce bon temps lui manquait. Il n'était pas plus pauvre dans ce monde, mais la vie n'avait pas la même saveur. Tout était plus facile là-bas: chaparder, survivre, multiplier les conquêtes sans avoir à rendre de comptes à personne... La ville de Londres, elle, était terne et grise, elle n'avait rien à voir avec ce qu'il avait pu connaître dans l'autre monde. Il se sentait épié et surveillé en permanence. Il n'était tout simplement pas à l'aise dans cette ville, pas heureux. Mais comment aurait-il pu l'être ?

Enfin, s'il était sorti ce jour-là ce n'était pas pour se promener en se souvenant du bon vieux temps. Il était plus que décidé à trouver une solution. Une solution à sa condition de Mangemort. Il frissonna rien qu'à l'idée qu'ici non plus il n'y en ait pas, qu'il soit condamné à rester cet être infâme que tout le monde semble craindre. Guidé par l'envie de se défaire de ce fardeau, il fut au château en un rien de temps. Il resta un temps émerveillé par la beauté des lieux et fut saisi d'une certaine tristesse. Il aurait aimé étudier dans un tel endroit, sans savoir pourquoi, il était sûr qu'il aurait été à sa place ici. Et même plus, s'il avait fait toute sa scolarité ici et non à Durmstrang, peut-être n'aurait-il pas sombré dans les Ténèbres. Il devait maintenant tout faire pour trouver l'un des professeurs.

Il parcouru les couloirs du premier étage en vain, il ne croisa que quelques personnes et elles ne savaient visiblement pas où trouver quelqu'un de compétent. Il avait visité plusieurs salles de classes, en se faisant remballer comme il se doit à chaque intrusion. Dans les escaliers, quelqu'un lui indiqua que le bureau du professeur de défense contre les forces du mal se trouvait au deuxième étage. Il le remercia et se précipita au deuxième étage en espérant que le professeur serait à son bureau. Il se remit à sourire en sentant l'espoir monter en lui. Défense contre les forces du mal, Flynn ne pourrait pas trouver mieux.

En haut des escaliers il releva la tête et tomba nez à nez avec une jeune demoiselle blonde. Il ne lui prêta pas beaucoup d'attention, trop impatient de trouver l'homme dont on lui avait parlé. Il s'excusa et lui fit son plus beau sourire, après tout, elle était plutôt jolie. Il la contourna mais à peine eut-il fait un pas qu'il y eut comme un déclic dans sa tête. Il se souvenait de ce visage, oui... il connaissait cette jeune femme ! Il se retourna et l'interpella avec entrain.

"-Excuse-moi, on se connaît non ? Tu ne serais pas Raiponce, la princesse ?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Ven 26 Fév - 20:36



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

U
ne nouvelle journée commençait, mais mon lit refusait catégoriquement de me laisser partir. J'étais si bien emmitouflée dans ma grosse couette. La bonne excuse. La vérité était surtout que ma peur augmentait chaque jour, et que si j'avais le choix, je resterai enfermée pour l'éternité. Mais qu'est ce que je racontais ? N'importe quoi. Comme si c'était de moi. J'essayais de me persuader moi-même que se battre n'allais servir à rien. Mais non. Bien sûr que je voulais me battre. Cependant, le silence de mes parents m'angoissait terriblement, j'attendais chaque jour la moindre nouvelle. Mais en vain. Je ne trouvais aucune réponse. Ou du moins je n'admettais pas le fait qu'ils auraient pu se faire attraper par les Mangemorts. Je ne devais pas y penser pour le moment. Alors à contre coeur je m'extirpais doucement de mon lit, après tout, je devais bien finir mon cycle ! J'observais l'étendue des dégâts du sommeil sur ma chevelure dorée. Un vrai balais après une rafale de vent. Je brossais tout ça très soigneusement avant de m'habiller pour aller en cours. Allez, il fallait se motiver !

La journée se déroula normalement, enfin rien de fou. J'écoutais mes cours tout en gribouillant sur mon carnet. Des spirales et des arabesques, ça me vidait la tête de mauvaises pensées. Je regardais les élèves dans les intercours qui semblaient bien plus mous que moi. Je regrettais le bon temps. Cette époque où nous rions de bons coeur, où chaque cours devenait un nouveau jeu et surtout une nouvelle couleur pour notre palette de sortilèges. Les fantômes venaient nous saluer dans la Grande Salle ... Mais aujourd'hui ils se faisaient de plus en plus rares, et tout avait changé. Personne ne pouvait le nier. J'enchaînais les cours un peu lasse, mais l'un de mes favoris approchait. Soins aux créatures magiques me passionnait réellement. J'ai toujours aimé les animaux, mais cet entrain pour ce cours était au delà de ça. Les créatures magiques me passionnent, que ce soit les centaures ou les griffons. Ceci dit, je trouvais encore plus fascinant le cas des sombrals. Ces créatures qu'on ne peut voir seulement si on a vu la mort en face, absolument fascinant. Je voulais en connaître davantage, mais surtout je rêvais de les voir. J'étais frustrée de ne pas pouvoir. Mais en y repensant, la raison qui m'en donnerait l'occasion ne serait pas gaie du tout. Mais passons.

J'arpentais les couloirs du deuxième étage afin de me rendre à ce cours, d'un pas lent et la tête dans les nuages. J'allais m'engager dans les escaliers lorsque mon regard croisa celui d'un jeune homme qui étrangement ne m'était pas inconnu. Nous avons failli nous heurter mais il n'en fut rien. Je cherchais où j'avais bien pu le rencontrer ... Puis il me sourit ... Et là je compris. Comment oublier ce sourire. Flynn ! Flynn Rider. Mais que diable faisait-il ici ? Mais avant que j'eus le temps de dire quoi que ce soit il s'éloigna. Je continuais d'avancer lorsqu'il m'interpella. Visiblement il se souvenait de moi. Quelle surprise !

"Euh, oui, en effet. répondis-je confuse. Et toi tu es Flynn Rider c'est bien ça ? Si je m'attendais !"

Je devais bien reconnaître que j'étais contente de voir un visage familier, et surtout quelqu'un dans la même situation que moi. En un sens, cela me réconfortait.

"Ca fait si longtemps. Mais que viens-tu faire ici ?"

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Ven 26 Fév - 21:46

C'était bien elle. Il avait bien en face de lui la princesse Raiponce. Il n'arrivait pas à en croire ses yeux. Flynn se sentit tout d'un coup vraiment stupide. Comment avait-il pu ne pas la reconnaître elle, la princesse de son royaume ? Sans compter que c'était une belle demoiselle, et ce n'était pas dans ses habitudes d'oublier un joli visage. Il changea immédiatement d'attitude et passa en mode charmeur, oubliant presque la hâte qu'il avait de rencontrer un professeur qui pourrait l'aider et descendit les marches pour être à la hauteur de la demoiselle. Il plongea son regard sans le sien, oubliant toutes ses autres préoccupations et lui offrit son plus beau sourire. Elle semblait surprise qu'il se souvienne d'elle, alors que cela n'avait rien d'étonnant. Ce qui l'était, par contre, c'était qu'elle se souvienne de lui. Dans ce monde comme dans l'autre, il n'était qu'un vaux-rien. Pourtant elle se souvenait l'avoir rencontré, et elle se souvenait même de son nom.

"-Flynn Rider pour vous servir, Princesse," fit-il avec un sourire. Il prit délicatement sa main et y déposa un léger baiser. "-Cela fait longtemps en effet, mais vous êtes exactement comme dans mes souvenirs." Dans ses souvenirs de l'autre monde bien évidemment, car au moment où il prononçait ces mots, Rider réalisa que c'était la première fois qu'il croisait Raiponce dans ce monde-ci. A vrai dire, il se souvenait à peine des circonstances de leur rencontre dans l'autre monde. Il n'avait pas vraiment une bonne mémoire.

"-C'est une longue histoire, pas vraiment très intéressante de surcroît. Je cherche quelqu'un, un professeur. Et toi alors ? Tu es... tu es élève ici ?" Flynn observa longuement son visage, elle semblait jeune, elle ne devait pas avoir plus de 18 ans, elle était donc sans doute élève ici. Alors que lui, en vérité, il n'était même pas censé se trouver à Poudlard. Il ne prit pas la peine de lui dire, même si, sans trop savoir pourquoi, il était certain qu'elle ne le dénoncerait pas à qui que ce soit, il préférait tenir la jeune fille loin de ses problèmes. Il savait qu'ils ne venaient pas du même monde, et elle était loin de s'imaginer à quel point il était infréquentable, autant le lui cacher, pour la préserver. C'était ce qu'il se disait.

Il préféra changer de sujet avant que les questions ne se multiplient dans la tête de la Princesse. Il maniait le mensonge à la perfection, certes, mais il lui semblait malvenu de s'inventer une vie devant elle comme il avait l'habitude de le faire. Le bavard qui sommeillait en lui s'éveilla face à ce visage familier.

"-Alors, est-ce que tu te plaît ici, je veux dire, dans ce monde ? Je t'avoue que ça m'a fait un certain choc quand j'ai retrouvé mes souvenirs. Ce pays n'a rien à voir avec ton royaume n'est-ce pas ?" demanda-t-il d'un ton faussement léger. "-La ville est si différente, et il y a si peu de verdure par rapport à chez nous, tu as réussi à t'acclimater ?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Ven 26 Fév - 22:51



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

A
aaaah ce sourire ... Pourtant, je ne connaissais pas vraiment Flynn. Je voyais souvent son visage sur les affichettes placardées dans tout le royaume, je l'avais probablement croisé une fois, je ne m'en souvenais pas très bien à vrai dire. Mais ce sourire me disait vraiment quelque chose. Ou alors j'étais simplement entrain de me faire embobiner. Il joua la carte du charmeur en me faisant un baise main et en parlant fort joliment. Ses grands yeux bruns me fixaient avec insistance, ce qui ne manqua pas de me déstabiliser. Un petit rire idiot s'échappa de ma bouche. Voilà que j'étais gênée. Pourtant, je connaissais sa réputation de voleur charmeur et effronté, je ne devais pas me laisser faire. "Exactement comme dans son souvenir" disait-il ... Visiblement il se souvenait bien plus de moi que moi de lui. Je cherchais dans ma mémoire, mais mes préoccupations actuelles ainsi que la fatiguent faisaient barrage.

"Oui, je suis élève ici depuis le première classe. Je suis actuellement dans ma septième et dernière année. Tu cherches quel professeur en particulier ? Peut être puis-je t'aider."

Dire que cela faisait sept ans que j'étais ici, le temps passait à une telle allure, c'en devenait presque effrayant. J'écoutais Flynn me poser un tas de question tout en l'analysant. Il était très séduisant, je ne pouvais pas le nier. Plus âgé que moi cela ne faisait aucun doute. Il avait toujours cet air effronté qui lui allait plutôt bien.

"Disons qu'étant donné que ma mémoire me joue des tours, oui je me suis acclimatée. Plutôt bien même. J'aime beaucoup étudier la magie, mais je t'avoue que mon royaume me manque. Ainsi que mes parents ..."

Mon visage se durcit à ces mots. Mes parents ... Je n'y avais pas pensé de la journée. Oui, la vie était complètement différente à Corona. Nous jouissions de chaque moment là bas, il y faisait bon vivre. La musique et la danse y étaient maître et j'aimais beaucoup l'explorer. Ici, tout est devenu sombre peu à peu, comme si la joie et le bonheur s'étaient évaporé.

"C'est vrai que ça n'a rien à voir avec mon royaume, là bas la vie semblait si simple ..."

Je me sentais vide, je sentais les larmes monter petit à petit, l'un s'échappa et vint ruisseler le long de ma joue puis termina sa course sur mon cou. Je la fis disparaître d'un coup de manche, puis je relevais la tête tout en souriant vers mon interlocuteur. Il allait très certainement me trouver ridicule, et s'en aller aussi vite qu'il est arriver. Cette attitude ne me ressemblait pas, moi qui jadis aimais la vie, que m'arrivait-il ? J'en avais asssez.

"Et toi que fais-tu dans ce monde ? Mènes-tu toujours une vie de larcins en tout genre ? lancais-je en lui faisant un clin d'oeil.

Moi aussi je pouvais être charmeuse quand je le voulais.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 12:08

Voir qu'il troublait quelque peu la jeune fille fit sourire Flynn. A vrai dire, cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas fait de conquête féminine. Va savoir pourquoi. Cette histoire de Disney qui l'avait un peu trop perturbé sans doute. Là, il réalisait que cela lui avait vraiment manqué. Pourtant, il ne se sentait pas à l'aise. Ce n'était pas vraiment juste d'exercer son charme sur elle. Raiponce était jeune et innocente. Elle était plutôt réceptive, c'était facile. Et puis, c'était une Princesse, qui serait Reine un jour s'ils arrivaient à rentrer chez eux. Il ne pouvait pas prendre le risque de la séduire puis de la laisser tomber, ça pourrait être dangereux pour lui, elle avait beaucoup de moyen de le lui faire payer, même si a priori elle était trop gentille pour ça.

"-Depuis la première année ? Et tu as réussi à tenir, bravo. Du coup, ça te fait quoi ? 18 ans ?" Il fit une pause. "-Je cherche le professeur de Défense contre les forces du mal, apparemment son bureau est juste là, au deuxième, j'allais voir s'il y tait avant de te rencontrer," fit-il avec un sourire.

Encore une fois, Flynn avait mis les pieds dans le plat et abordé un sujet sensible. Le royaume lui manquait à elle aussi, c'était normal. Mais elle avait aussi ses parents... Cela pouvait sembler stupide, mais il était tellement habitué au fait d'être orphelin, qu'il oubliait souvent que ce n'était pas le cas de tout le monde, et que la plupart des gens entretenaient de bons rapports avec leurs parents. Cela ne l'étonna pas que ce soit le cas de Raiponce et il se sentit coupable d'avoir fait resurgir des pensées douloureuses. Elle s'essuya très vite le visage mais Flynn vit très bien la larme couler sur sa joue. Son coeur se serra. Voilà qu'il l'avait faîte pleurer, quel abruti. Il fit un pas en avant et esquissa un mouvement vers elle mais comme il ne savait pas s'il pouvait la toucher, il retint son geste.

"-Je comprends... Mais ne t'en fais pas, je suis sûr que tes parents vont bien, tu n'as aucune raison de t'inquiéter." Il lui sourit pour tenter de la rassurer, mais elle était plus forte que ce qu'il avait imaginé car elle ne fondit pas en larmes mais au contraire, elle se reprit d'elle-même. Ses paroles le surprirent autant qu'elle le firent rire. Oui, normal qu'elle se souvienne de Rider le voleur, il était l'un des bandits les plus recherchés du royaume. N'empêche, elle se souvenait, mais elle avait tout de même accepté de discuter avec lui, comme si ça ne comptait pas. Il appréciait l'attention.

"-Et oui, ris-je, on ne se refait pas." Je lui fis un clin d'oeil pour répondre au sien. "-Sauf qu'ici je ne suis pas recherché, personne ne me connaît." Et à vrai dire, il ne savait pas si c'était une bonne chose. L'anonymat avait quelque chose de triste. C'était bizarre à avouer, mais finalement Raiponce était l'une des rares personnes qui le connaissait et qui savait quel genre de vie il menait. Il faut aussi dire qu'ils venaient du même royaume. Il sentit tout d'un coup proche d'elle.

"-Tu as cours là ? Allez dis moi que non ! On va se poser dans un coin du château, je t'offre un thé."

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 13:32



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

Q
uelque chose me fascinait en lui. J'étais persuadée que ses grands airs n'étaient qu'une façade, qu'il renfermait bien plus de choses qu'il ne le laissait croire. Il m'expliqua qu'il cherchait le professeur de défense contre les forces du mal, je lui appris donc que je l'avait aperçu dans sa salle de cours il y avait de cela une heure. Mais il enchaîna rapidement. De mon côté, je dissimulais tant bien que mal ma peine et ma peur qui ne cessaient d'augmenter jour après jour. Je me repris. Mais ce qui ne manqua pas de me surprendre, ce fut le comportement de Flynn. Il tenta de me rassurer comme il pouvait, et cette attention me toucha. Ca faisait bien longtemps que quelqu'un n'avait pas eu de paroles rassurantes à mon égard. Depuis la nouvelle sur Walter Elias, beaucoup d'élèves me tournèrent le dos, d'autres me regardaient comme une bête sauvage. Je n'avais pas énormément d'alliés, je me sentais affreusement seule. Et toute cette solitude me ramenait à la tour dans laquelle je fus enfermée. Je ne voulais pas revivre ça, et pourtant, j'y replongeais peu à peu, avec une note bien plus dramatique. Je savais que d'autres élèves de l'école étaient comme moi, un Disney. Mais la plupart s'enfuirent. Je ne comprenais pas pourquoi je ne faisais pareil. Peut être parce que rejoindre mes parents s'avérait être beaucoup trop risqué. J'hésitais à rejoindre la Rose Ecarlate, mais j'y songeais sérieusement.

Au final j'enviais Flynn, en un sens. Personne ne le connaissait vraiment, il pouvait se balader à sa guise ... Ou du moins c'est ce qu'il laissait croire. Mais étais-ce vraiment le cas ? Par les temps qui courent, déambuler ci et là pouvait ne pas être vu d'un bon oeil. Mais après tout, cela ne me concernait pas. Il mit un petit temps avant de me demander si j'avais cours. Sa proposition d'aller boire un thé me tentait beaucoup mais j'avais bel et bien cours, et je ne voulais pas rater celui-ci. Mais peut être qu'on pouvait vaquer à nos occupations et nous retrouver après.

"Oui j'ai cours, j'avoue qu'en plus c'est mon préféré. Mais nous pourrions le faire juste après ? Comme ça tu pourrais voir le professeur en même temps que mon cours."

J'esquissais un sourire.  Son entrain à me revoir me faisait chaud au coeur. Toutefois, je devais rester méfiante, après tout, c'était un voleur ... Ce trou de mémoire à son sujet me perturbait, je savais très bien que nous nous étions rencontré, mais la partie du comment et du pourquoi restaient dans l'ombre. Peut être allait-il pouvoir éclairer ma lanterne à ce sujet.

"Mon cours dure environs cinquante minutes, on peut se donner un point de rendez-vous si tu veux."

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 14:22

Elle sembla hésiter un instant devant la propositions de Rider qu'elle déclina finalement. Il aurait du se douter qu'elle avait cours, elle était à Poudlard pour ça après tout. Pas comme lui. Il eut un léger pincement au coeur quand elle prit la parole et des pensées sombres se bousculèrent dans son esprit. Ils avaient beau être du même royaume, il restait un voleur, elle n'avait sans doute pas envie de passer plus de temps avec lui, qu'avait-il espéré ? Qu'ils passe du temps ensemble comme de vieux potes ? Qu'elle l'aide à retrouver la mémoire sur leur précédente rencontre ? Même s'il était un peu vexé qu'elle ne laisse pas tout tomber pour lui - ce que toute autre fille à sa place aurait sans doute fait - il comprenait. Il se mit à sourire quand elle proposa de le retrouver après son cours et tenta de contenir son soulagement. Non, elle n'était pas une fille snob, elle était gentille. Elle voulait elle aussi le revoir. Rider et elle avaient sans doute la même espérance, à savoir, trouver des réponses à leurs trous de mémoire de l'autre monde. Deux autres choses pouvaient expliquer son envie de le revoir: ou elle était déjà sous son charme, ou elle était aussi seule que lui ne l'était. Je vous l'accorde, la première proposition est la plus plausible. C'était plus facile pour Rider de penser ça, il n'aimait pas du tout admettre qu'en réalité il avait très peu d'amis et donc, une vie sociale quasi inexistante si l'on omet ses contacts dans le milieu de la pègre.

"-Oui, tu ferais mieux d'aller à ton cours de toute façon. On vient de se retrouver et je t'entraîne déjà du côté obscur" ajouta-t-il avec un clin d'oeil. "Je vais donc aller trouver ce professeur en t'attendant. Par contre, je ne connais pas du tout le château, donc soit on se retrouve ici et tu m'emmènes où tu veux, soit on se retrouve dans un endroit facile à trouver, genre le hall ou la cour. C'est toi qui décide Princesse."

Il réajusta sa veste en cuir en écoutant la réponse de la demoiselle puis il lui sourit franchement. "-Très bien, faisons comme ça. Allez fille, tu vas finir par être en retard !" Il se détourna lentement et fit mine de s'en aller avant de reprendre: "A tout à l'heure Princesse !" Après un dernier sourire il s'éclipsa enfin. L'idée de revenir à la réalité ne lui plaisait pas du tout. Il aurait préféré rester avec elle et continuer de laisser ses pensées divaguer ici et là. Du haut des escaliers, il se retourna pour regarder Raiponce descendre et une fois hors de sa vue, il secoua la tête. Il souffla un grand coup et se dirigea vers le bureau du professeur en espérant qu'il serait présent. Les choses n'allaient pas être faciles, mais il devait le faire.

C'est avec une anxiété indescriptible qu'il finit par frapper à la porte.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 19:16



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

J
e trépignais d'impatience quant au cours qui m'attendait, mais je voulais vraiment revoir Flynn. Il venait de réveiller quelque chose en moi, une chose que je pensais profondément enfouie pour un bon moment. J'espérais aussi qu'il puisse m'en dire plus sur notre rencontre, notre passé et les évenements qui suivirent. Il acquiesça ma proposition de nous retrouver après les cours et une fois son entrevue terminée avec le professeurs. Il venait égailler ma journée, enfin, elle n'allait pas être aussi monotone que prévu.

Le plus simple serait de nous retrouver ici, nous irons ensuite dans un endroit plus calme. expliquais-je.

Les jardins seraient l'idéal, pas trop prêt du Saule Cogneur sinon nous risquions d'avoir des ennuis. La salle sur demande aussi pourquoi pas, mais il faisait si beau, autant que nous en profitions un peu. J'aimais tant flâner dans les jardins de l'école, cela me réconfortait. Flynn acquiesça une nouvelle fois sans contester mes propos.

J'y vais ! A tout à l'heure alors ! Et ne m'appelle pas Princesse ! lancais-je.

Ce surnom ne me plaisait pas trop, mais je lui faisais confiance pour ce qui était d'en trouver un autre. Il me répondis, puis s'éloigna avec un sourire franc et satisfait. J'eus à peine le temps de le fusiller du regard lorsqu'il m'appela Princesse de nouveau. Je souris et je le regardais partir avant de descendre les marches de l'escalier. Je dévalai les marches avec un empressement non dissimulé, j'avais hâte d'être dehors et de découvrir ce que nous réservait le cours d'aujourd'hui. Nous étions toujours dehors pour cette matière, sauf si bien sûr le temps ne le permettait vraiment pas, ce qui n'était pas le cas cet après-midi.

J'écoutais attentivement tout ce que le professeur nous expliquait. Les Sombrals sont décidément des créatures bien mystérieuses et incroyables. Et dire que la plupart des gens les rejettes car soit disant ils porteraient malheur. Pourtant, ils rendent bien des services ici, en tirant les carrioles qui nous mènent au château. Ils sont aussi très rapides en vol. Si seulement il était possible d'en voir sans n'avoir vu la mort. A part en illustration dans les bouquins, je n'en avais jamais vu. J'enviais secrètement les gens capables de les approcher. Je trouvais ce cours absolument passionnant, je voulais continuer dans cette voie là. Mais plus les minutes passées, plus j'étais impatiente de retrouver Flynn. Je me demandais bien ce qu'il voulait à ce professeur de défense contre les forces du mal, pourquoi il était venu ici. Mais après tout, cela ne me regardait pas vraiment.

La classe toucha à ses fins. Après avoir rangé mes affaires et récupéré mes livres, je filais au château. A cette heure-ci, la plupart des élèves finissaient leur journée et la circulation devenait difficile dans les couloirs. Avant de monter au deuxième étage, je devais poser mes affaires et prendre une veste dans la salle commune de Poufsouffle. Je ne voulais pas m'encombrer de mes cours. J'en profitais pour me rafraîchir un peu, puis je me rendis au deuxième étage pour retrouver Flynn. Une fois en haut des escaliers, j'attendis accoudée sur la rambarde. J'espérais qu'il ne soit pas trop long.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 19:55

Évidemment, le professeur n'était pas à son bureau, cela aurait été trop facile. Flynn soupira. Que faire ? Il se mit à faire les cents pas dans le couloir. Il se rappela que Raiponce l'avait vu dans une salle mais de un: il ne savait pas où cette salle se trouvait et de deux: il n'avait plus du tout la tête à partir en quête. Et puis, il n'avait que 50 minutes devant lui, et à son humble envie, il faudrait beaucoup plus de temps ne serait-ce que pour exposer l'étendue de son problème, alors autant ne pas commencer maintenant. Il sourit. Il aimait quand les choses ne se passaient pas comme prévues. Et ce qui l'attendait maintenant était beaucoup plus réjouissant: il allait passer l'après-midi avec une jolie jeune fille au lieu de résoudre ses problèmes de Ténèbres incrustées. Il fit donc demi-tour. Il fallait maintenant qu'il s'occupe le temps de retrouver Raiponce. Il descendit lentement les escaliers en se disant qu'il pourrait visiter le château, mais il n'était pas vraiment du genre à s'enthousiasmer face à de vieilles pierres. Il fallait aussi avouer que ce château représentait tout ce qu'il n'avait jamais pu avoir et qu'il n'aurait jamais, alors autant ne pas y traîner plus que nécessaire. Aussi il prit la décision d'aller se promener dans son environnement de prédilection: en ville.

Il transplanna et se retrouva dans les rues de Londres. Soudain il eut une idée. Il avait promis du thé à la jeune fille mais il n'avait en fait rien sur lui pour tenir cet engagement. Il fouilla dans ses poches, il lui restait un peu d'argent et donc il décida d'acheter de quoi grignoter. Il ignorait ce qu'aimait la jeune fille, mais il misa sur des cookies aux chocolat et du thé noir classique. Il prit le temps de déambuler longuement avant de se décider à entrer dans une épicerie - oui, il ne pouvait décemment pas offrir à la jeune princesse des aliments volés. Cela faisait mauvais genre, même pour lui. Après avoir payé, il regarda l'heure et se surprit lui-même: il avait trop traîné. Bravo Rider, pensa-t-il, arriver en retard, voilà qui va faire bonne impression. Il soupira. Et dire qu'il était en retard parce qu'il avait voulu lui faire plaisir. Elle lui pardonnerait quand elle verrait les gâteaux ! Si elle était encore là.

Quand il passa la porte du château il était en retard de 10 minutes. Il monta les escaliers quatre à quatre et retrouva Raiponce accoudée à la rambarde et qui semblait quelque peu inquiète.
"-Excuse-moi, j'ai voulu aller en ville pour acheter notre goûter, ça m'a prit plus de temps que prévu. " Il lui sourit timidement et lui tendit la poche de cookies en guise d'excuses. Elle embaumait le chocolat, elle ne pourrait pas lui en vouloir longtemps. "-Je suis pardonné ?" demanda-t-il. Il passa une main dans ses cheveux et reprit sans vraiment trop savoir si leur balade était toujours d'actualité: "-Alors, où est-ce que tu m'emmènes ?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 21:08



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

J
e tortillais une mèche de cheveux en attendant Flynn, moi qui pensais être en retard, finalement je me suis retrouvée en avance. S'il était en pleine conversation avec le professeur, il n'a peut être pas vu l'heure passer. J'observais les gens autour de moi, certains semblaient absents, d'autres se chamaillaient entre eux, d'autres encore s'exerçaient à réciter leurs formules magiques. J'aimais bien regarder mon environnement, parfois il m'arrivait de dessiner sur le vif, peu importe les personnes ou les scènes, je croquais. Finalement, j'aurai pu patienter de cette manière si je n'avais pas laissé mon carnet dans mon dortoir. Je me contentais d'observer, de jouer sur la mémoire visuelle afin de me constituer une bibliothèque mémorielle. Mon professeur de dessin me répétait toujours que la mémoire était très importante pour un dessinateur, elle permettait de dessiner machinalement les choses une fois mémorisées. On pouvait même se permettre d'inventer en se basant sur ce qui existait déjà.

Les pas actifs de Flynn me sortirent de mes songes, enfin ! Je commençais à m'inquiéter un peu quand même. Il portait un petit paquet qu'il me tendit en s'excusant pour son retard. Le paquet laissait échapper une bonne odeur de chocolat qui venait me chatouiller le nez. Je l'ouvris délicatement et découvris des petits cookies aux pépites de chocolat. Cette attention me toucha, j'adorais ça en plus.

Oh quelle bonne idée ! m'exclamais-je. Bien sûr que tu es pardonné, je n'allais pas t'en vouloir pour si peu. Que dirais-tu d'aller dans les jardins ? Vers le grand Saule Cogneur.

Pendant un instant, j'ai bien cru qu'il m'avait peut être laissé tomber, mais heureusement, il n'en était rien. Le paquet dans mes mains embaumait, un vrai bonheur. Je mourrais d'envie d'en goûter un, mais je devais être patiente. Nous partions donc pour les jardins de l'école. Nous y serions tranquilles, les élèves ne se baladaient pas beaucoup là bas, ils préféraient rester dans leurs salles communes ou bien dans la cour intérieure. Il faisait bon dehors, un peu frais mais bon. Après avoir pris place sur le gazon, je proposais un gâteau à Flynn.

Allez, goutons ces bons cookies ! dis-je avec enthousiasme.

Ils sentaient si bon, ils ne pouvaient pas me décevoir. Et ce ne fut pas le cas. Voilà un moment que je n'avais pas mangé de bons cookies comme cela, puis un petit goûter après les cours était toujours le bienvenue ! Je replaçais machinalement une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de me lancer, un peu hésitante.

J'espérais que peut être tu pourrais m'en dire plus sur notre rencontre au Royaume. Je n'en ai pas vraiment de souvenirs, expliquais-je. Ma mémoire me joue des tours ces temps-ci et je déteste ça.

Entre la traque des Disney, mes parents et maintenant mon passé qui rattrape, je ne savais plus trop où j'en étais.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Sam 27 Fév - 23:03

Il aurait du s'en douter, Raiponce ne lui tint pas du tout rigueur de son absence, il lui sourit franchement en se retenant de lui dire qu'elle était bien gentille avec lui, qui n'avait même pas été foutu d'être à l'heure. On ne fait pas attendre une femme, et encore moins une princesse ! Enfin bref, puisqu'elle ne semblait pas s'en préoccuper, il n'allait pas remuer le couteau dans la plaie.

C'est donc avec entrain que Flynn suivit la jolie blonde. Apparemment elle avait choisi d'aller en extérieur. Peu importait à Flynn. Déjà, il ne connaissait pas les lieux et il était content que quelqu'un lui fasse découvrir l'endroit, et ensuite, il avait confiance en Raiponce, il la laissait mener la danse sans soucis. Sur ce terrain là du moins, car en règle générale, sans être macho, il avait tendance à considérer que c'était à l'homme de mener le couple. Mais pourquoi pensait-il à ça tout d'un coup ? Il n'était pas en couple avec Raiponce ! On ne pouvait même pas dire qu'ils étaient amis, il venait de la rencontrer ! Il dévisageant lentement la jeune fille. Elle avait quand même un très beau visage, et surtout de très beaux yeux, il ne pouvait pas dire qu'elle ne lui plaisait pas. C'était même plutôt l'inverse. Avoir une relation avec elle ne lui déplairait pas, c'était sans doute pour ça que ses pensées divaguaient. Il passa une main dans ses cheveux en se concentrant de nouveau sur les paroles de Raiponce. Quelque chose attira particulièrement son attention...

"-Le Saule Cogneur ? Qu'est-ce que c'est que ce nom barbare ? Ca met pas trop en confiance," ajouta-t-il en riant. Il n'avait pas peur non, mais bon.

Il ne mirent pas longtemps à atteindre les pelouses et pas longtemps non plus à se remettre à bavarder. Les cookies semblaient ravir Raiponce et Flynn s'en félicita. Il s'assit près d'elle et sortir sa baguette magique pour faire apparaître deux tasses remplies d'eau chaude. Il sortit les sachets et s'apprêtait à servir la demoiselle quand il se rappela qu'il ne lui avait rien demandé et qu'elle n'en voulait peut-être pas.

"-Excuse-moi, tu veux du thé ?"

Elle replaça une mèche de ses cheveux, sembla hésiter puis prit finalement la parole pour demander à Flynn s'il se souvenait des circonstances de leur rencontre. Il soupira, il n'avait pas de réponse à lui fournir.

"-Ce n'est pas ta mémoire, je me souviens que nous nous sommes déjà rencontré, enfin j'en ai le sentiment, mais je serais incapable de te dire où et comment. Je ne m'en rappelle pas non plus, et à vrai dire, j'avais espéré que toi tu t'en souviendrais..." Au moins, la question était réglée, ni lui, ni elle n'avaient de souvenirs. Ce qui amena une autre question dans l'esprit de Rider, pourquoi ? Quand il repensait à leur rencontre, ce n'était pas comme s'il avait oublié, c'est plutôt comme si le souvenir était flouté ou verrouillé. Il la regarda droit dans les yeux et reprit, très sérieusement.

"-Je ne vois pas trop comment un vaux-rien comme moi aurait pu rencontrer une princesse mais... pourtant... je sens qu'on s'est déjà rencontrés." Il bu une gorgée de son thé en réfléchissant à la question puis reposa la tasse devant lui. "-Désolé de te poser une question personnelle, tu n'es pas obligée de répondre, mais est-ce que tu as d'autres trous de mémoire comme ça ? Est-ce que ça pourrait avoir un rapport avec le fait qu'on ait été transportés dans ce monde ? Je veux dire, avant d'apprendre que j'étais un Disney, je n'avais aucun souvenir de cette vie là..."

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 1:49



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

F
lynn n'eut pas l'air de s'opposer à notre goûter à l'extérieur du château. Toutefois, je ne savais pas s'il avait réellement écouté ce que je venais de dire, il tira un drôle de tête d'un coup. Il marqua un temps, puis tout en riant, il me demanda ce que pouvait bien être le Saule Cogneur. C'est vrai que son nom paraissait étrange pour quelqu'un n'ayant jamais mis les pieds à Poudlard, ou très peu.

C'est un arbre magique très imposant et très capricieux qui a pour habitude de "cogner" les êtres vivants ayant le malheur de s'approcher d'un peu trop prêt de lui. Même les oiseaux en ont peur et n'osent pas s'y poser. Rassuré ? lancais-je en riant.

Flynn me regarda avec des yeux tout ronds puis pris un des cookies dans le paquet qu'il m'avait offert. Ils étaient si délicieux, j'aurai tout mangé toute seule sans aucun soucis ! J'ai enlevé mes chaussures pour libérer mes pieds et les laisser respirer. Le contact de l'herbe sur ma peau me chatouillait quelque peu, mais celle-ci était légèrement humide et froide, ça faisait du bien. Mon compagnon sortit sa baguette et fit apparaître deux tasses pour le thé. Voilà bien longtemps que je n'avais pas eu droit à un tel moment. Je ne me souvenais même plus de la dernière fois. La vie ne me semblait plus aussi simple, même si simple n'était pas le meilleur adjectif pour définir la vie ... Mon compagnon me proposa donc du thé, que j'acceptais avec plaisir. Nous entamions les choses sérieuses concernant notre mémoire, et apparemment il était dans le même cas que moi. C'était bien ma veine. Cependant, il avait raison sur un point. Comment deux personnes aussi différentes l'une de l'autre auraient pu se croiser. Mais moi aussi j'avais cette drôle de sensation au plus profond de moi même, une sensation de déjà vu mais bien plus creusée. Comme si nous avions vécus des aventures ensemble ou quelque chose de ce style. Ou alors je divaguais complètement.

Pour être honnête, je ne vois pas non plus mais bon ... Je pense que ce n'est pas anodin si nous avons tous deux ces pertes de mémoires. Ca fait pas mal de temps que je réfléchis à toute cette situation et moi non je ne me souvenais pas de tout ça avant l'arrestation de Walter Elias. C'est étrange ... Tu crois que ça a un lien ? Peut être que d'autres Disney se rappellent aussi de leur vie antérieure. Pour ce qui est de ma mémoire à moi, je ne sais pas. Je fais souvent des cauchemars mais je ne sais pas si c'est lié.

Flynn et son goûter amenaient un peu de gaieté dans ma vie qui se vidait peu à peu de sens ces temps-ci. Je l'écoutais me parler, j'approchais la tasse de mon visage pour gouter le thé qui sentait très bon. Je trempais doucement mes lèvres dedans, de peur qu'il ne soit trop chaud. Il avait un petit goût de vanille, j'aimais beaucoup. Avec mes parents nous avions l'habitude de prendre le thé tous les jours à la même heure, et souvent dehors. Maman ne manquait jamais l'occasion de sortir son joli service en porcelaine pour les grandes occasions ...

Merci pour ce goûter, il me ravit au plus haut point, dis-je d'une voix tremblante.

Je me sentais déboussolée, dépourvue de tout repère. L'angoisse, la peur, l'inquiétude et la tristesse mélangés me plongeaient dans une profonde noirceure depuis quelques temps. Les larmes montaient de nouveau, mais cette fois-ci je ne pus les empêcher de couler le long des mes joues. J'étais entrain de craquer. Je pensais trouver un bon côté à toute cette situation avec la traque des Disney et les Mangemorts, mais la réalité me rattrapait toujours beaucoup trop vite. J'aurai voulu que tout ceci ne soit qu'un cauchemar, mais non. Je me sentais perdue, je me sentais seule ... Et comme si ca ne se suffisait pas, maintenant je me sentais honteuse d'avoir un tel comportement devant Flynn alors qu'il m'offrait un petit moment à part. Je rougis, totalement gênée.

Je ... je suis désolée Flynn ... vraiment ...

J'allais le faire fuir si je continuais à larmoyer ainsi. Lui qui se montrer avenant avec moi. Les gens ne me regardaient même plus désormais. J'étais semblable à une paria pour certains, ils me dédaignaient et me rejetaient complètement. Même dans ma propre maison la plupart des élèves me tournaient le dos. Qu'avais-je donc fait de mal pour mériter tout ça. Qu'avions-nous fait tous à part venir d'un autre monde. Je ne me souvenais même plus de ce dit monde ! Je savais juste que j'étais une princesse aux cheveux démesurément longs, heureuse et qui aimait la vie ... Jusqu'à preuve du contraire, ça n'a jamais été un crime !

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 12:32

Ils étaient donc tous les deux dans le noir complet, pas de souvenirs et pas d'idées de comment les récupérer, si tant est qu'il y ait quelque chose à récupérer. Ce qui était étrange, c'était que Flynn comme Raiponce n'avaient pas d'autres problèmes de mémoire, il s'agissait seulement de ce souvenir là, celui qui semblait les lier tous les deux. Les autres Disney avaient-ils les même problèmes ? Il n'en n'avait aucune idée. Encore une fois, il avait été étourdi et stupide, il n'avait pas pensé à demander à Orpheus ce qu'il en était pour lui. Car à part lui, il ne se sentait pas vraiment assez proche des autres Disney qu'il connaissait. Mei-Lin peut-être ? Flynn déglutit. Il avait en partie choisi cette vie de solitaire, mais Raiponce était jeune, jolie et sympathique, et pourtant à l'entendre, elle ne semblait pas vraiment avoir beaucoup de contact avec les autres.

Il lui servit son thé et bu le sien sans grand entrain. L'atmosphère s'était faite pesante et triste. Et peu après remercier Flynn pour goûter, Raiponce fondit en larmes. Il avait vu juste, cette situation ne lui convenait, être isolée de par sa condition de Disney, être loin de ses parents... Il la laissa pleurer un instant. Il avait l'impression d'avoir devant lui une enfant, c'était comme s'il était de retour à l'orphelinat, là où il devait jouer les grands frères pour ceux qui ne supportaient pas d'avoir perdu leurs parents. Il se revit en train de leur lire des romans d'aventure pour les distraire... Il ne pouvait pas faire ça avec Raiponce bien sûr, mais il avait l'habitude de ce genre de situation.

"-Tu n'as pas à t'excuser Raiponce," fit-il d'une voix douce, "je comprends ce que tu ressens, c'est normal de craquer."

Il posa sa tasse loin de lui et délicatement, il prit celle de Raiponce pour l'éloigner à son tour. Naturellement il se rapprocha de la jeune fille et la prit contre elle, en posant sa tête sur son épaule. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas joué les grands frères comme ça. Il caressa lentement ses cheveux en la laissant pleurer. Il fallait qu'elle se laisse aller et qu'elle se vide de sa tristesse. Et dire que certains pensaient que pleurer ne servait à rien, Rider avait appris par expérience qu'on se sentait mieux après avoir pleuré. Alors il attendit simplement et en silence qu'elle se sente plus calme.

"-Même si c'est pas facile en ce moment, tout finira bien par s'arranger, tu sais." Il ne savait pas trop s'il devait croire à ses propres paroles, mais ce qu'il savait en revanche, c'était que la jeune fille avait besoin d'espoir. Il s'éloigna alors d'elle et lui sourit. "-Tu ne dois pas culpabiliser de ce que tu ressens, c'est normal de se sentir désespéré. Ils ne peuvent pas tous comprendre, mais certains peuvent, tu n'es pas seule." Il marqua ensuite une pause, un peu hésitant. "-Je ne m'en souviens peut-être pas, mais je pense qu'on devait bien se connaître dans l'autre monde, donc si tu veux parler, je suis là."

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 14:42



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

F
Je ne contrôlais absolument pas mon attitude, je gardais tout ça pour moi depuis bien trop longtemps. Je croisais mes bras sur ma poitrine et n'osant pas relever mes yeux larmoyants vers Flynn, je baissais la tête dissimulée derrière mes longs cheveux blonds. "C'est normal de craquer" me dit-il, il n'avait peut être pas tort. Après tout, il arrivait un moment où à force d'emmagasiner des pensées négatives, des inquiétudes et des angoisses, il fallait bien les laisser sortir d'une façon ou d'une autre. Un souvenir de mon père me revenait peu, un jour que j'étais toute seule dehors, la tête ailleurs et les yeux dans le vide, il est venu me voir et m'a murmuré cette phrase que je n'oublierai jamais "Il ne faut pas rester seule tu sais, ça attire les araignées qui tissent leur toile un peu partout dans ta tête, et ce n'est jamais bon." Ces mots résonnèrent dans ma mémoire comme un tintement léger. Les paroles de Flynn laissaient deviner son vécu et se voulaient rassurantes, ce qui était le cas. Ce jeune homme, assis en face de moi, semblait lui aussi être passé par beaucoup de choses.

Je ne relevais pas la tête vers mon compagnon, mais je le sentis se rapprocher de moi puis dans un geste protecteur il me prit doucement dans ses bras sans dire un seul mot. Les battements de mon coeur s'accélérèrent. Une drôle de sensation m'envahit peu à peu, comme une source de bien être. Je me sentais protégée. Ma respiration se calma et retrouva un rythme plus ou moins normal, j'essayais tant que mal de contrôler mes larmes. Cette étreinte m'apaisait. Je sentis sa main caresser lentement mes cheveux. Ce geste me surprit un peu de la part de Flynn, nous nous connaissions peut être dans l'autre monde, mais ici nous nous étions seulement retrouvés depuis quelques heures.  Il avait eu plus d'attention envers moi en peu de temps que tous les élèves réunis en une seule année. Il me murmura des paroles réconfortantes puis me laissa respirer et retrouver mes esprits. Je levais les yeux encore mouillés et légèrement rougis vers lui, j'esquissais un petit sourire léger et sortis un mouchoir de mon sac.

Merci ...

Flynn avait raison, je ne devais pas me laisser aller à des mauvaises pensées. Je m'efforçais de garder espoir pour notre avenir mais j'avais aussi peur que trop d'espoir ne soit plus néfaste qu'autre chose. A trop croire, on finit souvent par être déçu parfois ... Mais il avait raison. J'étais contente qu'il soit là. Je séchais mes larmes avec le mouchoir et bus une gorgée de thé, qui avait un peu tiédi entre temps. Il était patient et à l'écoute, je savais qu'il cachait bien plus de choses qu'il ne le laissait croire.

Merci d'être là. La vérité c'est que je tourne en rond dans ma tête, je reste enfermée dans l'école alors que j'ai tellement envie de faire quelque chose. Puis savoir mes parents tous seuls m'angoisse vraiment. expliquais-je d'une voix encore tremblante. Ici les gens ne m'adressent plus la paroles, et je ne sais même pas s'il reste d'autres Disney comme moi dans l'enceinte du château.

Ce qui était vrai. On se croisait tous dans les couloirs du château, mais pourtant personne ne connaissait vraiment le passé des uns et des autres. Beaucoup de choses m'ont trahi, certains élèves m'ont toujours trouvé bizarre à cause de mes cheveux et de mon comportement parfois lunatique, ca leur été facile de me juger. Au début je m'en fichais, je n'y prêtais aucune attention, mais c'est devenu trop pesant. Je n'avais pas l'habitude de m'apitoyer sur mon sort, mais j'avais tellement tout gardé pour moi qu'il fallait que je craque un jour ou l'autre. Il fallait que ce soit maintenant alors que je partageais un petit moment avec un jeune homme charmant, qui en plus appartenait à mon passé.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 16:14

En serrant Raiponce contre lui, Flynn se rendit compte qu'il en avait lui aussi gros sur le coeur. Il comprenait sans doute mieux que personne ce que Raiponce traversait en ce moment. D'abord parce que lui aussi était victime des persécutions anti-Disney, même si les railleries ne l'atteignaient que peu. Ensuite, parce qu'il savait ce que ça faisait d'être seul sans personne à qui parler. Depuis qu'il avait quitté Durmstrang, il n'avait jamais dit à personne qu'il était Mangemort, pas même à Orpheus. Il ne le pouvait tout simplement pas, il était rongé par la honte. Pourtant... Il aimerait tellement se décharger de ce fardeau, arrêté d'être le seul à porter ce poids. Non. Il ne le pouvait pas. Il ne devait pas le dire. Jamais. A personne. Il continuerait de vivre avec jusqu'à ce qu'il trouve une solution. Il devait appliquer ses propres conseils et ne pas s'en faire. Il baissa les yeux sur la jeune fille. Les soubresauts de son corps provoqués par les sanglots semblaient s'apaiser. Leurs respirations se synchronisaient peu à peu. Flynn aussi était plus calme maintenant. C'était sans doute pour ça qu'il avait toujours tenu à s'occuper des autres pendant son enfance: tout faire pour régler les problèmes de quelqu'un évite de penser aux notre. Et c'était ce qui était en train de se passer maintenant. Depuis qu'il l'avait croisé, il avait renoncé à s'occuper de ses problèmes. Elle lui servait de distraction en quelque sorte, même si dit comme ça, cela semblait plutôt péjoratif.

Quand elle s'éloigna, elle cru bon de le remercier. Mais n'avait pas l'impression de mériter ces remerciements étant donné qu'il lui était tout aussi reconnaissant qu'elle ne l'était. "-Merci à toi, Raiponce." Il la laissa parler. Il se reconnaissait tellement dans ses paroles. Lui aussi tournait en rond dans Londres, lui aussi il ne faisait que ruminer ses soucis à tel point que parfois il avait l'impression qu'il était pris au piège et qu'il n'y avait plus aucune issue pour lui. Il reprit d'un ton sérieux mais avec un sourire rieur. "-Un jour, je t'emmènerai dans un endroit spécial, loin d'ici, où on y oublie tout nos problèmes."

"-Si. Je n'étudie pas ici mais j'y ai des contacts, je sais qu'il y a plus de Disney qu'on ne le croit, c'est sans doute ce qui fait si peur aux autres. Mais ils ont tous peur, c'est pour ça que tu n'en as pas croisé beaucoup, ils ne veulent pas prendre le risque de se montrer." Mais il comprenait ce que cela faisait, même entre Disney, ils étaient tous si différents les uns des autres, chacun venant d'un royaume spécifique avec sa propre histoire délirante... Il se tut un instant. Il ne voulait pas accabler Raiponce avec ses propres problèmes, surtout qu'elle ne lui avait posé aucune question, mais il sentait qu'il lui devait quelques explications. Lui raconter une partie de son histoire lui permettrait peut-être de se changer les idées. Il se mit à rire doucement en songeant à l'absurdité de son passé.

"-Tu l'as sans doute deviné, mais je n'ai jamais étudié à Poudlard, j'étais dans une école en Europe. Sauf que j'ai fait trop de conneries, j'ai fini par être viré. Depuis, j'erre et je survie grâce à mes talents de pickpockets," ajouta-t-il dans un rire. "-C'est pas si mal mais tu as de la chance d'être ici." Sur ces bonnes paroles, il reprit un cookie. Quand il l'eut fini, il ajouta: "-Tu m'as dit que c'était ta dernière année, c'est ça ? Qu'est-ce que tu veux faire après ?" Si on arrive pas à rentrer chez nous, que ferons-nous ? C'était la question implicite qu'il n'avait pas eu le courage de formuler à voix haute.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 19:52



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

L
'air se rafraîchissait peu à peu et le soleil descendait doucement pour laisser place à la nuit. Je frissonnais légèrement sous la petite brise fraîche qui venait nous rappeler qu'il était peut être temps de renter. Mes cheveux dansaient au gré du vent, je tentais de les discipliner un peu en les attachants, mais quelques mèchent jouaient les rebelles. J'inspirais un bon coup, je me sentais mieux, pleurer autant m'avait finalement fait du bien, mais aussi la compagnie de Flynn que je trouvais agréable. Moi qui pensais avoir mes tourments de côté le temps de profiter un peu, je m'étais trompée, ils m'avaient rattrapés aussi sec. Je devais prendre sur moi et aller de l'avant ! Je voulais me battre et arrêter de me morfondre. Après tout j'étais une jeune sorcière pleine d'entrain ! Il fallait que je rejoigne la Rose Ecarlate, j'y serai plus en sécurité pour commencer, puis je retrouverais les Disney, tout comme moi. Mais y entrer n'était pas une chose aisée, d'ailleurs il fallait attendre que ce soient eux qui viennent, d'après ce que je savais. Flynn me regarda tout en souriant, il me dit qu'un jour il m'emmènera dans un endroit sépcial, où les problèmes s'envolent. Je me demandais bien de quel endroit il parlait, surement sa cachette ou quelque chose de ce genre. Cette phrase semblait sincère.

C'est vrai ? Où ça ? Emmènes-moi maintenant, j'en ai assez d'être ici.

Mais qu'est ce que je racontais ? J'avais perdu la tête. Suivre un hors-la-loi, quelle idée. Et puis je ne le connaissais pas vraiment ... Pourtant il était si gentil avec moi. Il m'expliqua qu'il avait des contacts ici à Poudlard, et qu'il restait encore quelques Disney qui ne se montraient tout simplement pas. Je me sentis idiote d'un seul coup, je prenais peut être trop de risques en continuant à vivre, en essayant du moins. Et en me montrant de cette façon. Des arrestations avaient lieu tous les jours, mais quelques élèves passaient au travers, j'en faisais partie. Pourquoi ? Etait-ce un jeu ? Flynn enchaîna ensuite sur une infime partie de son passé, il se dévoilait petit à petit. Puis, comme pour contourner son histoire, il changea aussitôt de sujet et me demanda ce que je voulais faire après. Bonne question, je ne savais pas vraiment, continuer dans l'art ou les créatures magiques.

Pour mon second cycle, j'envisage d'aller en zoologie magique. J'ai toujours été passionnée par la nature et les créatures magiques alors je pense continuer dans cette voie. J'aurai bien choisi l'art mais je suis ne pas sûre de vouloir en faire mon métier. Et toi, comptes tu rester un voleur ? lancais-je avec un sourire malicieux.

Une violente rafale de vent interrompit la réponse de Flynn et emporta avec elle nos tasses qui tourbillonnèrent au dessus de nos têtes. L'air était frais et presque agressif, je m'emmitouflais dans ma veste pour ne pas avoir froid.

Peut être qu'il serait temps de rentre, tu ne crois pas ? Je commence à avoir froid, et la nuit ne va pas tarder à arriver.

J'en avais pas très envie je devais bien l'avouer, c'est étrange mais je ne voulais pas qu'il s'en aille.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 21:36

La demoiselle commençait à frissonner, et Flynn lui-même devait reconnaître qu'il ne faisait plus si chaud. Déjà que février en Angleterre c'est pas vraiment joyeux, avec la tombée de la nuit, l'air était carrément froid. Il retira tout de même son manteau pour le déposer sur les épaules de la jeune fille. Il ne voulait pas qu'en plus d'être triste, elle soit malade à cause de lui. Il fut très surprit quand elle demanda à ce qu'il l'emmène immédiatement. Il lui sourit franchement. Elle ressemblait encore plus à une petite fille avec cet air sur son visage et son manteau trop grand sur les épaules. Flynn en fut presque attendrit. Une part de lui avait envie de l'emmener tout de suite et de la sortir de cet enfer. C'était tellement cliché. Il rit intérieurement. Mais d'où lui venait ce soudain instinct chevaleresque ? Peut-être qu'il était tout simplement heureux de voir que quelqu'un comme elle ait confiance en lui au point de lui demander ça. Serait-elle vraiment prête à le suivre comme ça ? Il ne savait pas. Mais il était tout de même touché. Elle ne le voyait pas comme tout le monde, elle se moquait qu'il soit un voleur. Il n'avait pas l'habitude. Cela faisait du bien de ne pas être enfermé dans une catégorie comme ça. Enfin bref.

"-Zoologie magique ? Je te vois très bien dans ce genre de domaine. Dans l'art aussi cela dit. Je sais pas pourquoi, je trouve que ça te correspond bien." Un demi-sourire se peignit sur le visage de Flynn à la question de Raiponce. Rester un voleur ? Il n'avait pas d'autre solution, c'est tout ce qu'il savait faire. Mais pas question de le lui dire. Il préféra se servir de son arme favorite, la dérision. "-Et bien non, je suis sur un très gros coup, je vais séduire une jeune princesse, l'épouser et emménager dans son château." fis-je avec un clin d'oeil.

L'air se fit de plus en plus froid et nos tasses s'envolèrent. Raiponce avait raison, il était temps de rentrer. Il déglutit. Et voilà, cette après-midi avait été une douce pause dans sa vie et maintenant il devait retourner à la réalité. Et quelle réalité ! Il vivait dans un taudis, vu qu'il n'avait pas les moyens de se payer un loyer il avait fait une sorte de deal avec le proprio et travaillait pour lui à temps partiel. Rien de bien palpitant. Il aurait préféré rester avec elle. Il se leva cependant et lui tendit la main pour l'aider à faire de même. Il était vraiment très galant aujourd'hui. Il marchèrent d'un pas rapide - à cause du froid - jusqu'au hall de l'école. Une fois là bas, il se retrouvèrent face à face. Flynn regarda Raiponce une dernière fois... Et puis il décida que ce ne serait pas la dernière fois qu'ils se voyaient. Il récupéra son manteau puis prit la parole.

"-Merci pour cette après-midi Raiponce, et ne t'en fais pas, je n'oublie pas que je dois t'emmener dans un endroit spécial. Je suis un voleur qui tient ses promesses" fit-il avec un sourire complice. "-Je reviendrais te chercher très bientôt. D'ici là, promet moi de ne pas être triste, tu es plus jolie quand tu souris." Sur ces mots, il fit un baise main à la demoiselle, comme il l'avait fait quelques heures plus tôt et ils se séparèrent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   Dim 28 Fév - 23:54



   
   You remind me of you
   Flynn & Raiponce ♥

F
lynn enleva sa veste et la posa sur mes épaules pour pouvoir me réchauffer. Elle était épaisse et lourde mais remplissait son devoir haut la main ! La réponse du beau brun à ma question ne manqua pas de me surprendre. Je marquais une pause en le fixant, les yeux écarquillés. Avais-je bien entendu ce qu'il venait de dire ? Je ne pus m'empêcher de prendre ça au premier degrés mais j'avais bien vu qu'il plaisantait, à première vu. Je n'avais pas envisagé une seule seconde avoir un petit ami, surtout ces temps-ci. Toutefois, je devais bien avouer que l'idée d'être avec lui me tentait sans aucune hésitation ...

"Que ... hein ?" m'exclamais-je stupéfaite.

C'est tout ce que j'ai trouvé à dire, ridicule. Il n'y prêta pratiquement pas attention, la rafale de vent tombée au bout moment sans doute. Notre petit rendez-vous improvisé touchait à sa fin, j'en avais pas envie du tout, pourtant, nous n'avions pas tellement le choix. A contre coeur nous avons rangé nos affaires, Flynn m'aida à me relever puis m'accompagna jusqu'au château. Le froid me piquait les mains et le nez qui devaient sûrement être rouge. J'ai ôté sa veste et la lui ai rendu en le remerciant. L'heure de nous séparer vint malheureusement, à mon plus grand regret. Malgré mes larmes et ma peine, je venais de passer un moment agréable qui apportait un peu de gaieté à mon quotidien monotone. L'idée de retourner affronter le regard mauvais des élèves m'était insupportable, pas après une telle après midi. Je savais parfaitement ce que j'allais faire, après être restée des heures sous la douche, j'allais m'enrouler dans ma couette avec un bon bouquin, puis repenser à cette journée en plongeant dans les bras de Morphée. Cela me semblait être un bon programme. Flynn me remercia pour ce petit rendez-vous, et ajouta qu'il allait revenir me chercher, bientôt. Cette phrase résonna dans ma tête comme une douce mélodie. Une délicieuse échappatoire se profilait à l'horizon, j'avais de quoi rêver toute la nuit.

Merci à toi, tu t'es montré galant et protecteur avec moi, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps, expliquais-je en souriant. Je promets d'essayer de ne plus être triste, et je t'attendrais, sois en sûr.

Cette scène ne me laissa pas sans émotions. Mon coeur se serra et même si je souriais, au fond de moi je ressentais déjà un vide. Pourtant mon comportement n'allait plus être le même. Il m'avait redonné espoir, espoir en l'avenir et espoir en moi-même. Je devais être forte et me battre pour notre cause ! Flynn me prit délicatement la main et y déposa un baiser puis d'un pas lent tourna les talons et s'en alla. Je le regardais avancer et passer la grande porte ... Je ne saurais dire ce qui m'anima à ce moment précis, mais je me suis précipitée vers lui et lui fit un bisou sur la joue et murmurant un "merci". Puis je disparus dans les sous-sols pour rejoindre la salle commune de Poufsouffle.

WILDBIRD
 

___________________

I've got a dream !
Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, ni le titre, mais ce que l’on devient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You remind me of you (Raiponce)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remind Me
» [Soft] REMIND ME : Tâches + Notes + Courses [Gratuit/Payant]
» Notification sur E6
» RE-REMIND v7 [Janvier 2011] - Application de rappel des notifications (sms, rv, messagerie vocale)
» Metallica : Sortie du nouvel album le 12 Septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-