AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
We have to live in darkness [Libre]



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   We have to live in darkness [Libre]
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet
Invité




MessageSujet: We have to live in darkness [Libre]   Sam 19 Mar - 13:18


We have to live in darkness.



« J'ai vu ton corps brûler. Dans un feu de joie. Joie que je ne partage pas. J'ai senti, entendu ta chair crépiter sous les flammes pendant que tu hurlais à la mort, attendant que le feu te consume pour de bon. T'achève. J'aurais voulu partager la douleur avec toi. Tu étais si jeune et tu aurais bien pu être mon élève. Mais à présent je ne me rappelle plus tout vos visages. Et à quoi bon ? Qui ne me dit pas que la majorité d'entre vous est morte. Il est dur d'être optimiste en ces temps. Dur de rester positif quand le corps d'une adolescente se calcine devant l'amusement général. Et qui sait ce qu'elle a bien pu subir avant cela.
Tu n'auras plus à fuir.
Ce qui était une traque s'est peu à peu transformé en une chasse qui leur semble plaisante. Ils ont perdu toute humanité, ils ont le droit de s'amuser à leur bon vouloir avec nous. Rien n'est réglementé. Nous n'avons aucun droit. Aucun répit. Ils peuvent procéder à toutes les expériences malsaines qui leur passent à l'esprit.
Je les ai vu courir après un homme auquel ils avaient coupé les jambes, pour voir s'il tenterait quand même de sauver sa vie.
Puis le tabasser à mort.
Vous voyez ce qui nous attend tous. Tôt ou tard ils nous auront. Tous.
Et pourtant je ne veux pas abandonner.
 »

Alex referme son journal, les yeux embués. Jamais il n'aurait pensé voir tant d'horreurs. Lui qui ne ressentait rien il a pu goûter à la peur, la haine, le dégoût. A aucun sentiment positif, malheureusement. Il est seul. Mais il l'a toujours été alors ça ne change pas grand-chose. Quand il était mangemort, il n'aurait jamais procédé à tant d'horreurs. Mike non plus, sûrement. Qu'était devenu ce dernier d'ailleurs, depuis qu'ils s'étaient perdus de vue ? Chacun pour sa peau. Avec cette continuelle question : devons nous rejoindre la Rose Écarlate ?
Ne te rabaisse pas à ça. Tu as été mangemort, je te rappelle. Hors de question de se mêler à la vermine.
Oui, sauf que maintenant, JE fais partie de la vermine.
Il range son carnet dans son sac à dos, qui contient le strict minimum. Et dans ce strict minimum, il espérerait qu'il y ait de la nourriture. Mais il va encore devoir risquer sa vie et voler. Il enfile sa capuche et remonte son foulard noir pour lui cacher la moitié du visage. Il ressemble à un parfait méchant.
Il sort de sa cachette et rejoint le marché, en faisant attention de ne croiser aucun mangemort. Furtivement, il dérobe quelques pommes et une baguette de pain puis retourne se terrer à l’abri, pouvant enfin commencer à déguster son repas.

Mais alors qu'il allait croquer dans une pomme, un bruit fit écho dans le tunnel abandonné dans lequel il avait élu domicile pour le moment.
Il rangea son précieux déjeuner et commença a remballer son duvet.


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: We have to live in darkness [Libre]   Jeu 31 Mar - 21:44

Quand les Ténèbres vous trouvent, jamais elles ne vous quittent. C'est sur cette joyeuse pensée que Rider se réveilla ce matin-là. Comme tous les matins, il se demandait s'il allait passer la journée, s'il allait mourir, ou s'il allait simplement sombrer dans le désespoir le plus total. Sa vie n'avait tellement plus de sens que ça en devenait drôle. Enfin, façon de parler. S'il en riait quelques minutes, il revenait vite à la réalité et finissait toujours pas se rendre compte que ce n'était pas drôle mais affligeant, navrant et pitoyable. 25 ans et aucun but dans la vie. 25 et pas d'avenir. Il se leva, fit les mêmes gestes que tous les autres matins, avala les mêmes aliments insipides, enfila le même manteau en cuir usé et sorti pour aller bosser pour son misérable bailleur, celui-là même qui le faisait dormir dans un grenier miteux sans aucun scrupule, celui-là même qui lui répétait sans cesse qu'il avait de la chance, que de nos jours, personne n'accepterait de loger un Disney. Il n'avait ni électricité, ni eau chaude et il bossait 6 heures par jours pour ça. Ah ça oui, il en avait de la chance.

Après une très longue matinée bien merdique, Rider s'en alla déjeuner. Il erra ensuite dans la ville et son seul moment de bonheur, il l'eut un peu plus tard, en passant devant la galerie d'art où il y avait cette photo d'exposée, cette photo qui lui faisait un peu oublier son monde en lui rappelant qu'ailleurs les choses étaient plus belles. Cette photo qui lui faisait penser à la seule personne qui égayait un peu sa vie. Il restait là un moment, et quand la magie ne faisait plus effet, il s'en allait retrouver sa déprime.

Comme tous les autres jours, il finit par ne plus savoir où il était. Il avait juste marché. Mais aujourd'hui, quelque chose attira son attention. Il vit quelqu'un se glissa furtivement sous le tunnel en face de lui. Pendant un instant, il pensa à faire demi-tour. Un tunnel et une ombre qui s'y cache à une époque où les Mangemorts sèment la terreur ? Avouez qu'il y a plus rassurant. Pourtant, il continua d'avancer. Une partie de lui n'avait pas peur. Peut-être qu'une partie de lui avait tout simplement abandonné ? Il ne savait pas, mais il avait tout simplement confiance. Il avança doucement et se rendit vite compte qu'il y avait là quelqu'un qui avait l'air au moins aussi désemparé que lui ne l'était.

"-Hey ! Pas la peine de t'enfuir mec !" l'interpela-t-il

Plus il avançait, plus il avait l'impression d'avoir en face de lui une sorte d'animal sauvage. Il resta planté en face de lui puis s'appuya nonchalamment sur la paroi du tunnel. Il sortit son paquet de clopes de sa poche, l'ouvrit et le tendit au jeune homme.

"-Journée de merde ?"

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania: Legacy of Darkness - N64 - 1999
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [TEST SOFT GPS] ALK COPILOT LIVE 8 : Retrouver le test complet
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» Castlevania Curse of darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-