AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)
 :: Londres :: Chemin de Traverse :: La Gazette du Sorcier
Répondre au sujet

avatar


Messages : 80
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 27

MessageSujet: Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)   Sam 4 Juin - 16:47

Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. × ft. Elsa&Anna
Nous étions rentrées il y a quelques jours de Poudlard. Les vacances ont enfin commencé. Mes valises sont défaits depuis notre retour, j'ai rangé tout ce qui devait être rangé. Je regarde autour de moi, dans cette chambre d'adolescente, je soupire et du'n mouvement de bras, je range cette chambre pour qu'elle soit un poil à mon image. Ravie je sors de ma chambre et traverse le couloir, dans un pas lourd en raison de la moquette au sol. Je dépasse les portraits familiales, les diverses portes et souris aux commis, heureux de nous revoir, je les salue avec respect, mais aussi timidité. C'est alors que je m'arrête subitement devant la chambre d'Anna.  J'ai le cœur lourd, la dernière discussion que nous ayons eu fut à cause d'un différent sur Hans ... je m'approche de la porte, prête à toquer. Mais je m'y résigne. Mes mains, protégées par des gants, me font toujours autant peur, même si, moins qu'avant. Grâce à Poudlard, mais aussi à Kida, je sais maîtriser mes pouvoirs. Je souffle un grand coup, serre mes poings, lève celui de droite et toque cinq coups avec plus de fermeté ... ces coups représentent quelque chose pour nous : notre appel à l'autre. J'ouvre la porte doucement, dans un grincement et ... aperçois Anna endormie. Le coeur attendrit, je sens tout mon corps vibrer et avoir des frissons, je l'entend ronfler, je soupire et souris. Je m'avance doucement et m'assois sur son lit Anna .... Anna réveilles toi, il faut que tu manges lui lance je amusée alors que je l'a secoue. Cela fait des années que je ne l'avais plus fais ... mais ... je souhaiterais reprendre contact avec ma soeur. Je refuse catégoriquement de la perdre, je me le pardonnerais jamais Mais quelle marmotte, elle ne changera jamais je soupire, m'avance vers la fenêtre, l'ouvre en grand. Rien. C'est alors que je retrousse mes manches et décide de sauter sur elle tout en la réveillant plus sauvagement avant de me retrouver au sol et de rire. Cela me rappelle tellement de choses, trop de choses. Surtout quand je l'ai blessé ... je la regarde et lui souris Je t'attend dans la grande salle pour le petite déjeuner lui dis je en me relevant, remettant ma robe correctement et lui déposant un baiser sur le front. Je sors de sa chambre aussi vite que je ne suis venue et m'en vais vers la grande salle pour pouvoir déjeuner avec elle



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 112
Date d'inscription : 02/03/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)   Lun 6 Juin - 19:24

Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

feat. Anna & Elsa

Poudlard c'était fini. Pour un temps du moins, mais qui lui paraissait déjà bien trop long. Elle avait quitté un château plein de vie, rempli d'élèves bruyants et des bêtes presque toutes attendrissantes qu'elle étudiait. Et tout ça pour retrouver un autre château, froid, dans lequel chaque pas résonne comme un écho dans le silence le plus total. Anna s'était alors demandé comment elle allait bien pouvoir s'occuper pendant cette longue période. Elle avait finalement jeté son dévolu sur des friandises qu'elle dévorait aussi bien que son livre. Ensuite, dans un excès d'énergie elle avait vidé et rangé le contenu de sa valise, retrouvant à nouveau les jolies robes qu'elle pourrait porter au château. Ses yeux fixèrent une jolie bleue, mais pour Anna c'était la couleur d'Elsa, et préféra en porter une verte. Bien qu'Anna souhaitait plus que tout au monde se rapprocher d'Elsa, elle était fâchée qu'Elsa ait réagi ainsi en sachant pour elle et Hans. Anna ne l'avait jamais vu avec un garçon, comment pouvait-elle comprendre ?

Elle sorti finalement de sa chambre pour aller vider les assiettes qui contenaient ses pâtisseries quelques heures avant et retourna dans sa chambre, la tête dans son ordinateur. Fatiguée, elle s'endormit. Dans ses rêves, elle entend toquer à la porte, ce qui lui procure un pincement au cœur : elle se rappelle toutes les fois où Elsa n'a pas répondu à son appel dans leur enfance. Puis elle entend une voix douce, celle de sa sœur. Elle ne comprend pas totalement ses paroles mais son cauchemar se radoucit pour finalement devenir un rêve : Elsa lui a enfin ouvert sa porte. Mais la voix semble venir de plus loin encore. Et elle sent un poids peser sur son corps, suivi d'un bruit venant du sol. Des rires chaleureux s’immiscent dans son sommeil. Puis un grand flash interrompt son rêve, Anna ouvre doucement et difficilement les yeux pour jeter un œil à son réveil : il est à peine neuf heures. Elle se retourne vers la fenêtre pour y voir sa sœur. Elle aimerait lui demander ce qu'elle fait ici, mais dur d'ouvrir la bouche quand on vient seulement d'émerger.

« - Je t'attend dans la grande salle pour le petit déjeuner. »

Anna attend que sa sœur sorte de sa chambre pour s'extirper de sa couette et s'asseoir en tailleur. Elle dévisage sa chambre, se demandant encore à quoi pouvait bien jouer sa sœur. D'où venait cet excès de tendresse ? Elle bascula les jambes sur le coté de son lit et les fit pendre dans le lit, pas vraiment décidée à aller manger avec sa sœur.

« - Il faut que tu manges … » , répéta-t-elle dans un souffle.

Elle se leva et passa son visage sous l'eau, enfila un kimono par dessus sa nuisette et traversa la grande salle où Elsa attendait, pour rejoindre la cuisine. Elle se servit un bol de céréales et sorti dans le jardin, pour prendre son petit déjeuner près de la rivière. Tout en lisant son livre elle faisait attention de ne rien renverser sur les précieuses pages du roman dans lequel elle était absorbée.

made by guerlain for bazzart

___________________


× to a stranger, to a friend ×
We are Love, we are One, we are how we treat each other when the day is done. We are Peace, we are War, we are how we treat each other and nothing more

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 80
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)   Jeu 9 Juin - 4:23

Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. × ft. Elsa&Anna
Je venais de lui sauter dessus, elle s'était réveillée soudainement sans comprendre ce qui lui arrivé, j'étais par terre, sur les fesses et me suis relevée, lui disant que je l'attendrais dans la grande salle. Insistant ensuite pour qu'elle vienne manger. Je l'attendais dans la grande salle, notre personnel privé nous apportait notre petit déjeuner, la cuisinière me souriait avec entrain, heureuse de me revoir. Je lui retourne le sourire. Je regarde ensuite mes mains, Poudlard m'a changé et je suis moins effrayée par mes pouvoirs qu'avant, j'ai fait un réel bon en un rien de temps. Anna arriva dans la salle, je me lève, lui sourit et voulu l'inviter, d'in geste, à manger à table, hors elle s'était prise son bol de céréales, en silence, et s'en alla dans le jardin. Sa sortie me fit soupirer. Je ferme les yeux. Il va falloir qu'un jour ... elle sache la vérité, je ne sais pas réellement comment le lui dire, j'espère juste qu'elle me pardonnera

Je rouvre les yeux et finis par prendre à mon tour, mon bol de céréale, je regarde la cuisinière et son collègue, m'excusant du désagrément, cette dernière me sourit, me disant qu'elle nous préférait dans le jardin qu'à l'intérieur. Je fis léviter quelques affaires du petite déjeunier et m'installa non loin de ma soeur. Faisant apparaître par la même occasion une grande nappe, je la plaçais pour ensuite m'installer dessus et y déposer jus de frui et mon bol de céréales. Anna lisait son livre, un silence glacé c'était installé entre nous, disons que ... c'est de ma faute, mais je voulais le briser.

Anna je ... j'aimerais que nous passons plus de temps ensemble cet été ... enfin ... si tu le désir. On pourrait se balader et discuter lui propose je, rompant ce silence qui m'était insupportable, jouant avec mes mains, nerveuse Notre dernière discussion fut fort  regrettable, bien que je reste sur mes positions et même si je n'ai jamais eu de petits amis ou quoi que se soit, je sais par observations d'amis en couple et lectures, que c'est plus sain de connaître son prétendant avant de se marier, mais je ne veux pas que nous nous disputons aujourd'hui de bonne heure sur ça, je ... enfin voila je me tais, maladroite, je venais de dire ce que je pensais d'une traite et avec beaucoup de mal. Je déglutie. Bientôt aura lieu mon couronnement, se sera cet été comme le désire nos parents. Hans sera tout de même invité, car son royaume et le notre sont alliés. J'aimerais ... commence je en prenant une cuillière de céréale, mangeant quand même, parce que j'ai faim ! J'aimerais que tu m'aide à préparer tout ça. Du décor, des invités, de la cérémonie, des robes, pour toi comme pour moi ... j'aimerais faire ce couronnement avec toi... oh pardon désolée ... lance je en me rendant compte qu'en prenant d'autre cuillerées, j'avais l'air d'une enfant qui faisait dégouliner son lait près de ses lèvres J'ai jamais été douée de parler et de manger en même temps lance je avec un sourire amusée, m'essuyant leslèvres après avoir fait apparaître une serviette, je regarde ensuite Anna, attendant patiemment sa réponse avec un sourire bienveillant

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre (anna)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Néo Ҩ Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre...
» L'apotre Hypolite Ditu,est mort. R.I.P
» "Vouloir être quelqu’un d’autre c’est gâcher la personne que vous êtes." -Kurt Cobain
» [QUESTION] Sonnerie des messages
» Peut-on aimer deux personnes à la fois?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: Londres :: Chemin de Traverse :: La Gazette du Sorcier-