AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Tout se paie un jour (Kida)



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Tout se paie un jour (Kida)
 :: Le Reste du Grand Royaume :: L'île de Neverland :: La lagune aux sirènes
Répondre au sujet



Messages : 172
Date d'inscription : 16/03/2015

MessageSujet: Tout se paie un jour (Kida)   Sam 25 Juin - 12:41

Depuis qu'il l'avait rencontré lors du banquet annuel, Tekoa n'arrêtait pas de penser à la jeune reine de l'Atlantide. Elle avait beau sembler jeune et ne pas être très grande, elle dégageait une classe et une déterminations incroyables. Tekoa avait rarement vu ça chez une femme et il devait l'avouer, il était assez impressionné. Elle lui rappelait beaucoup Pocahontas, la seule femme qu'il avait jamais aimé et la seule indienne assez forte pour tenir tête à son père - et depuis peu - à son chef, Tekoa.  En même temps, leur tribu conservait un mode de fonctionnement assez traditionnel. Voire carrément traditionnel. Tekoa ne s'en cachait pas et n'avait pas honte de le dire: pour lui, les femmes étaient faîtes pour s'occuper des enfants et gérer les provisions. Enfin, il n'avait rien contre le fait de leur donner plus de responsabilités, il considérait juste que la plupart des femmes n'avait pas le cran et la force nécessaires pour le faire.

Toutes ses pensées s'agitaient alors qu'il quittait le camp et traversait la forêt pour rejoindre le point de rendez-vous dont il avait convenu avec Kida. Ils partageaient visiblement les mêmes idées au sujet des sorciers et si seuls, ils n'étaient pas assez puissants, à eux deux, ils pouvaient faire trembler le continent. Ou du moins, ils pouvaient leur rappeler leur existence et revendiquer les droits qu'on leur déniaient.

Il atteint la lagune très rapidement. Cette île, il la connaissait par coeur, il aurait presque pu vous décrire la forêt arbre par arbre. Il s'avança et se posta face à la mer, le regard perdu à l'horizon. Il n'y avait rien de tel pour lui que ces moments où il pouvait juste profiter de la nature. Mine de rien, il n'en avait plus tellement le temps, il avait beaucoup trop de responsabilités. Récemment, il avait encore eu à gérer les frasques de Pocahontas. Il soupira. Pourquoi ne pouvait-elle pas accepter qu'il était le chef désormais ? Tekoa pouvait lui offrir tout ce dont elle rêvait, pourquoi ne s'en rendait-elle pas compte ? Comme toujours, ses pensées revenaient en permanence à cette femme trop indépendante pour s'attacher. Il déglutit et s'assit dans le sable. Tant pis. Il prendrait sur lui autant de temps qu'il le faudrait. Peut-être finirait-elle par changer d'avis sur lui.

Absorbé de la sorte par ses idées, Tekoa ferma les yeux. Il respira à fond et profita du fait d'être seul sur cette lagune, complètement coupé du monde et de tous les problèmes qui allaient avec.


___________________

Never let you go and always protect you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 36
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: Tout se paie un jour (Kida)   Jeu 30 Juin - 15:46


Tout se paie un jour

Quand on y pense, ce banquet fut une opportunité en or. A peine étais je rentré que mon peuple me posait mille et une question. Je leur expliquait alors que la situation avait changé et que nous avions l'aide de l’île de Neverland grâce à Tekoa. Un grand chef indien. Je leur expliquait que les jours allaient bientôt devenir meilleur pour nous tous et que bientôt nous ressortirons de l'ombre.

Le peuple m'aimait et j'aimais mon peuple. Je pourrais mourir pour eux. Et le fait que Tekoa pense la même chose m'impressionne beaucoup quand à ses convictions. Il semble déterminé et semble assez fort pour supporter le rôle de chef. Mais à la différence des rois corrompus, il a un honneur. Et c'est ce que j'apprécie beaucoup chez cet homme. Il semble avoir quelque chose de plus chez lui et je ne saurais dire quoi.

Nous nous étions fixé un rendez vous sur Neverland. Sur la plage précisément. Seule deux de mes conseillers étaient au courant de ce rendez vous et j'étais partie discrètement de ma cité, un voile sur ma chevelure blanche pour éviter qu'on ne la repère. J'avais emporté un simple sac avec de quoi écrire. Ce rendez vous devait être secret. C'était là toute la base. Si jamais le continent était au courant, des mercenaires ou autres émissaires auraient déjà frappé à nos portes. J'avais emprunté un passage secret qui trace sous la mer. Un tunnel  vieux de près de 400 ans que mon père avait faire bâtir en cas de recours. Personne ne l'avait trouvé et fort heureusement, l'entrée sur Neverland était scellée par un verrou. Seul le détenteur de la clef pouvait ouvrir ou fermer ce passage.

J'arrivais donc sur l'île au coeur d'une forêt. Je fermais le passage derrière moi et passa la clef autour de mon cou, la cachant dans mon haut. Habillée d'un haut bleu et d'un pantalon de la même couleur, je me dirigeais vers l'endroit du rendez vous. Mes doutes reprirent le dessus. Et si il ne venait pas? Peut être était ce une ruse? Je fronçais les sourcils et me secoua la tête. Du peu que j'ai vu de Tekoa, je me doute que cela soit son genre. Je continuais à marcher atteignant la plage. Il était là. A quelques dizaine de mètres plus loin, assis.

Je soupirais et me détendis en le voyant et marcha d'un pas rapide vers lui. Je rabaissais le voile qui cachait mes cheveux pour le passer autour de mon cou en écharpe et lui sourit alors que j'arrivais à son niveau. De même que la première fois que je l'ai vu, je m'inclinais respectueusement devant lui.

-Tekoa...

Un sourire franc étira mes lèvres alors que je me redressais pour croiser son regard.

-Je suis contente de te revoir!

Et c'était réellement sincère. Autant il m'impressionnait, autant il semblait être quelqu'un sur qui l'on peut se reposer comme une sorte de gardien ou de grand frère.  

© charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout se paie un jour
» " Mon minou tout doux "
» Avenir des squelettes....(via les sorties rdt)
» 1 ère visite au parc Astérix: quelques interrogations
» Problème de connexion Xpress 5800 par câble USB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: Le Reste du Grand Royaume :: L'île de Neverland :: La lagune aux sirènes-