AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Teach me ∞ Colin



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Teach me ∞ Colin
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet
Invité




MessageSujet: Teach me ∞ Colin   Dim 8 Mar - 16:56


Dehors il pleuvait. C’était une pluie forte dont les gouttes venaient se jeter violemment contre les carreaux. Tes yeux étaient posés sur l’extérieur mais tu ne le regardais pas. Ton regard était vide et ton esprit isolé du monde qui t’entourait. Tu avais un livre ouvert à un page, posé sur tes genoux mais tu ne le lisais plus. Tu n’avais plus envie. Tes dents étaient venues capturer ta lèvre inférieure, rappelant ton état d’esprit. Tu réfléchissais, tu cherchais à comprendre. Tu ne comprenais pas pourquoi on avait jeté un sort sur le château, pourquoi chaque fois que tu mangeais, quelque chose d’horrible se passait. Au final, tu n’avais même pas mangé ce matin, trop peureuse d’être encore une fois sujette d’une saute d’humeur ou un événement honteux. Mais tu avais faim, c’était un fait. Ton ventre grognait, désirant vraiment quelques protéines pour que ton corps tienne la journée mais tu te le refusais. Tu devais rester maître de tes émotions.

« Automne tu viens en cours ? » Une jeune fille te regardait et attendait ta réponse. Tu lui avais souri, malgré le fait qu’elle t’ait dérangée en pleine réflexion, et lui avais répondu que tu allais la suivre. Tu avais fermé ton livre et étais descendue du rebord de fenêtre. A peine tes pieds avaient touchés le sol, tu avais la tête qui tournait. Tu avais repris rapidement tes esprits et n’avais pas prêté attention à cela. Ca n’avait absolument aucune importance. Tu avais rangé le livre dans ton sac et avais descendu les escaliers afin de te diriger vers le cours de Défense contre les forces du Mal. C’était le seul cours de la journée, tous les autres ayant été annulés à causes de cette nourriture maudite.  Tu n’aurais dû avoir que trois matières mais les deux autres professeurs avaient préféré annuler à cause d’une indigestion ou des problèmes de l’école. Ca n’avait pas vraiment d’importance pour toi étant donné que tu n’aimais pas vraiment leur enseignement.

Le cours s’était déroulé comme tous les autres depuis que ce maléfice avait apparu. Quelques élèves criaient, d’autres pleuraient ou d’autres étaient malades. Ce n’était pas agréable et tu n’avais qu’une envie : les faire sortir de la salle. Mais ce n’était pas de ton droit. Tu essayais de te concentrer sur le cours mais ton cerveau sous-alimenté avait du mal à se mettre en marche, si bien que lorsque le professeur Fitzgerald avait parlé d’un  sort tu n’avais absolument rien compris. Tu avais voulu lever la main pour lui demander d’expliquer une nouvelle fois mais tu t’étais dite que ça ferait durer le cours plus longtemps et de ce fait, tu resterais encore plus de temps avec ces élèves « fous ». Ce n’est que lorsque tout le monde était parti que toi, tu étais restée. Tu avais attendu que la salle soit complètement vide pour t’approcher du jeune professeur et lui poser ta question. Avec une certaine amabilité qui convenait à son titre, il t’avait expliqué et même montré comment faire. Ainsi, tu avais passé tout le reste de la matinée à écouter ses conseils. Lorsque midi avait sonné à la pendule, ton ventre n’avait pas supporté plus longtemps le supplice et s’était manifestée. Tu avais été un peu gênée et tu t’étais excusée. Tu allais te diriger vers la grande salle pour déjeuner, te soumettant à la tentation de la nourriture bien qu’elle soit ensorcelée, lorsque le professeur t’avait proposé d’aller manger à l’extérieur. Ca ne t’avait pas dérangé, au contraire, tu avais même apprécié. Ainsi vous étiez sortis du château afin de rejoindre Près-Au-Lard, le petit village voisin.

Les rues étaient pleines de mondes et toutes aussi bruyantes. Vous étiez entrés directement dans un pub, emplie de monde lui aussi, qui était étrangement sale mais chaleureux. Les Trois Balais. Tu aimais bien cet endroit, bon nombre de fois tu étais partie avec tes amis fêter un je-ne-sais-quoi de nouveau ou encore juste pour se réunir ensemble. C’était un endroit convivial et qui apportait de la bonne humeur à tous ceux qui s’y aventuraient. En tout cas, c’était ainsi que tu le ressentais. Vous vous étiez assis à une table et aviez commandé une bière au beur. Presque aussitôt, on vous les avait apportées et tu avais dors et déjà commencée à la boire. Le serveur t’avait demandé si tu désirais autre chose et tu avais demandé un petit plat à grignoter. Après avoir pris une gorgée de la boisson et t’être essuyée de la mousse qui recouvrait ta lèvre, tu t’étais tournée verre ton professeur. « Ca fait un peu bizarre de se retrouver ici en compagnie de son prof. » Tu lui avais fait un petit sourire gênée mais n’avais pas osé continuer. C’est vrai que ce n’était pas commun, pourtant vous n’étiez pas si différents. Seul son titre d’enseignant était l ’ « obstacle ». Vous n’aviez que six ans d’écarts et pourtant, tu avais l’impression que c’était plus lorsque tu étais en sa compagnie même si physiquement il n’avait pas l’air si vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Dim 8 Mar - 23:00


teach me.



C’était une sorte d’apocalypse qui s’abattait sur Poudlard. Partout on trouvait des élèves en pleurs, des professeurs malades. La veille même, Colin avait passé sa journée au lit, complètement malade. Et aujourd’hui, le sortilège n’était toujours pas parti de l’école. On ne pouvait renvoyer les élèves, et on ne savait pas qui avait jeté ce sort, mais ce qui était sûr c’est que même Walter Elias, le directeur, n’avait trouvé aucun contresort. Et pourtant, ils y avaient travaillés, Colin, Walter et d’autres professeurs, rien n’y avait fait. Et Colin était épuisé par tant d’effort et d’acharnement.
En cours, c’était pire. Il voyait ses élèves, malades, souffrir, sans pouvoir y faire quelque chose. Et pourtant il continuait son cours comme si rien n’arrivait. Il fallait qu’ils se rendent compte que le monde n’est pas toujours rose, et que dans le monde de la magie, ils passeraient sûrement par bien pire, même si des personnes mal attentionnées tel que Lord Voldemort étaient mortes depuis plusieurs années. Il y en aurait d’autres. La malédiction sur la nourriture de Poudlard en était la preuve.
Colin avait fini le cours, difficilement. Plusieurs élèves avaient dû sortir en plein milieu du cours, et il savait qu’il devrait faire des cours de rattrapage. Il savait aussi que l’infirmerie était débordée et s’en voulait d’envoyer encore plus de travail aux infirmières.
Une de ces élèves, Automne, s’était approchée, elle n’avait a priori pas compris le sort que Colin leur avait montré. Il lui avait gentiment réexpliqué pendant le reste de la matinée, au moins elle s’était donné la peine de rester pour comprendre. A midi, le ventre de la jeune fille se mit à gargouiller, elle avait dû être effrayée de manger à Poudlard, et ça pouvait se comprendre. Automne avait commencé à partir et Colin l’avait rappelé, lui proposant de déjeuner à Pré-au-lard. Il n’avait pas vraiment envie non plus d’être malade à nouveau, et était prêt à faire un effort, lui qui est d’habitude si solitaire.
Ils étaient allés aux Trois Balais, endroit que Colin n’aimait pas particulièrement, bien trop bruyant pour lui. Mais à Pré-au-lard, il n’y a pas l’embarras du choix. Le patron du pub avait pris leur commande, ils avaient pour commencer pris une bière au beurre. Automne avait ensuite pris quelque chose à manger et Colin en avait fait de même. La jeune fille brisa le silence qui régnait entre eux deux et qui devait sûrement être devenu pesant.
« Ça fait bizarre de se retrouver en compagnie de son prof. »
Colin avait juste souri en guise de réponse. C’était bizarre pour lui. Pas seulement car c’était une élève mais rien que le fait d’être accompagné le surprenait. Il continuait de la fixer, perdu dans ses pensées, puis il se dit finalement qu’elle n’avait pas beaucoup mangé, alors qu’elle paraissait si affamée tout à l’heure.
« Tu ne veux pas reprendre quelque chose Automne ? C’est moi qui paye, ne te prive pas. »
Il avait porté ses doigts à ses lèvres, attendant sa réponse, et ésperant qu’elle ne refuse pas, car il ne saurait pas insister.

© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Sam 2 Mai - 21:18

Sa faim la tiraillait, elle avait perdu gout pour la nourriture depuis ce matin, peut être trop angoissée ou un je ne sais quoi qui l’avait perturbé dans son sommeil. Elle aimait manger, elle ne refusait jamais de la nourriture mais chaque fois que ses pensées se tournaient vers le Mage Noir, elle frissonnait et son ventre se serrait si fort qu’il lui était arrivé de vomir une nuit. Un cauchemar trop éprouvant, un souvenir qui lui revenait en mémoire ? Peut-être. Elle avait très souvent entendu les « souffrances » infligées aux sangs de bourbes comme elle et elle les avait prises pour des histoires destinées à effrayer les enfants jusqu’à aujourd’hui. Le Mage Noir était arrivé, les Mangemorts étaient de retour et ce n’était pas bon pour elle. Un sang impur comme il le devait, une erreur de parcours comme elle. Son esprit la remettait sans cesse en question, se demandant alors si elle ne ferait pas mieux de partir loin, de se rentrer dans son terrier pour ne plus jamais en sortir. Elle pourrait fuir le danger mais son tempérament qui l’avait conduit à Gryffondor lui rappelait qu’elle n’était pas une lâche.

Elle avait regardé son professeur, un petit sourire aux lèvres alors qu’il lui proposait de manger plus. Non, elle n’en voulait pas plus. Elle ne voulait rien d’ailleurs si ce n’est ne pas être une sorcière. Pourquoi n’avait-elle pas pu rester une simple moldue ? Elle serait, certes, en danger mais elle pouvait tout aussi bien être heureuse. Elle vivrait avec son père qui ne la renierait peut être plus, il l’aimerait sûrement et elle serait alors enfin chez elle. Ou alors resterait-elle à l’orphelinat, entourée des enfants qu’elle considérait comme des frères ou des sœurs. « Merci, mais non ça va aller. » Elle avait repoussé l’assiette pour montrer qu’insister ne servirait à rien. Et son regard s’était tourné vers la salle. Un silence s’installait entre les deux sorciers mais ça ne la dérangeait pas. Elle était perdue dans ses pensées et l’en sortir serait peut être difficile. Elle voyait les ivrognes qui se délectaient de leur faux bonheur, riant et criant des insanités que l’alcool les poussait à prononcer. Elle trouvait ça amusant et avait même laissé un petit rire traverser ses lèvres. Léger et peut être à peine audible. Mais ils semblaient encore plus dans leur monde, ils ne semblaient pas se soucier des actes du Mage Noir, ne semblaient pas y prêter la moindre attention. Alors, elle avait interpelé le serveur, commandant deux bierraubeurres. «J’ai envie de boire. Peut-être que ça ne vous convient pas mais sans vouloir vous paraître malpolie vous n’avez pas de pouvoir ici. » Ils étaient en dehors de l’établissement et quand bien même ils y seraient, elle n’aurait pas prêter une once d’attention à son avertissement. Lorsqu’elle voulait agir de telle ou telle manière, c’était parce qu’elle en avait envie.

On avait donc apporté les boissons, elle avait levé son verre et l’avait cogné à celui de son professeur. Elle en avait bu une longue gorgée, tout en se disant que la situation était des plus étranges. Boire avec un professeur, quoi de plus inhabituel me demanderez-vous. Elle avait fini par reposer la boisson, fière d’avoir trouvé une quelconque occupation qui pourrait peut-être lui permettre de s’évader. Elle avait essuyer la mousse qui était restée sur sa lèvre et avait rit en voyant celle de Colin. Un rire, un vrai, clair et joyeux. Cela faisait quelques mois qu’elle n’avait plus exprimé sa joie, sûrement l’alcool qui faisait son effet ? Alors elle serait bien faible face à cela. « Attendez, je vais vous aider ! » Elle avait attrapé une serviette et le sourire aux lèvres avait essuyé la bouche du Fitzgerald. Et elle s’était rassise, le fixant avec un brin de malice dans le regard. Quelle lunatique pouvait-elle faire, passant d’un sentiment de dépression intense à celui de l’élève totalement fêtarde. Elle s’était approchée de lui et avait prononcé ses pensées en un murmure. « Ca vous dirait pas qu’on s’amuse un peu ce soir ? Vous savez, un truc du genre cap ou pas cap pour passer le temps. Histoire d’oublier toute cette magie noire qui nous tourne autour et qui menace de nous tuer tous les jours ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Lun 4 Mai - 15:26


teach me.



Après avoir été légèrement perdue dans ses pensées, elle avait refusé comme Colin l’avait prédit. Mais étonnement, elle avait préféré commander deux bierraubeurres.
«J’ai envie de boire. Peut-être que ça ne vous convient pas mais sans vouloir vous paraître malpolie vous n’avez pas de pouvoir ici. »
Colin l’avait regardée avec surprise. Où était passée la timide Automne qui était en sa compagnie il y à quelques minutes ? Le jeune professeur déduit qu’elle avait dû penser à quelque chose qui l’avait mise en colère et ne fit aucun commentaire sur la commande de la jeune fille. Les bières arrivèrent et Colin paya les boissons au serveur, et ils commencèrent ensuite à boire. Elle avait raison, il ne pouvait rien lui dire ici et après tout, elle était majeure.
Elle avait rit quand elle avait vu la mousse former une moustache au dessus de la lèvre du jeune homme. Lui n’avait pas bronché. Cette situation lui semblait beaucoup trop étrange si bien qu’il se sentait mal à l’aise. Tu n’es pas à ta place ici, Colin. Et cette pensée lui rappela qu’il détestait cet endroit et qu’il aurait préféré être en compagnie de ses livres. Mais ses élèves passent avant. Ils passent toujours avant.
Il avait commencé à lever sa serviette pour essuyer la mousse mais Automne s’était rapprochée du professeur et l’avait fait pour lui. Il avait eu un mouvement de retrait. Etait-ce normal ? Il n’en savait rien, il n’était pas très doué en relations humaines. Mais il ne pouvait pas la regarder dans les yeux. Ils brillaient, comme si elle s’amusait de le mettre mal à l’aise, et comme si elle avait une idée tordue derrière la tête.
Et là elle avait murmuré quelque chose à son oreille, le cœur de Colin avait fait un bond. Le visage de son élève était beaucoup trop près du sien. Il savait que ça ne devait pas se passer comme ça, que si on le voyait si proche de la jeune fille, on ne cesserait de lui rappeler que ce n’est pas une attitude à rappeler. Son cœur bâtait encore plus vite et il avait tourné la tête vers le visage de la jeune fille. Elle était incroyablement proche et il pouvait sentir sa respiration. Il avait ensuite rebaissé la tête, froncé les sourcils, et s’était levé d’un coup.
« Il vaut mieux que tu rentres, dit-il. Je ne suis pas Mike ou Alex. »
Ses paroles étaient sorties comme une menace, d’un trait, d’une voix étrangement méchante pour lui. Mais il ne s’en voulait pas. Il avait fait ce qu’il devait.

© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Mar 12 Mai - 18:02

Teach me


S’amuser. Voilà bien un mot que Automne avait chéri longtemps avant cette année. Un mot qui  était devenu un quotidien pour elle ou même une caractéristique principale de sa personne. Mais la flamme qui brulait en elle, cette flamme de vie qui faisait d’elle ce qu’elle était s’éteignait chaque jour de plus qu’elle passait dans ce monde. Un monde de sorcier, un monde de guerre, un monde séparé en deux par des volontés bien trop distinctes. Effrayée, terrifiée par le futur, par son propre destin elle ne savait comment agir. Que faire, pourquoi le faire. Il n’y avait en elle aucune part de philosophie mais elle savait que tôt ou tard elle se devrait de faire un choix et qu’alors cela sera décisif.  Mais l’heure n’était pas aux réflexions trop intenses. Non, elle cherchait à s’amuser, elle voulait vivre un peu avant que le monde s’assombrisse beaucoup plus et ne devienne plus qu’un gros merdier dans  lequel elle devrait se battre. Se battre ou fuir, elle chercherait la réponse le moment venu.

La proposition qu’elle avait faite au professeur n’était en rien salace et elle n’avait aucune idée de ce genre dans son esprit mais il avait semblé qu’il ne l’avait pas compris de cette manière. Etrangement, ça l’avait un instant blessé – il pensait qu’elle était du genre à allumer les enseignants ? – puis elle avait trouvé cela amusant. Elle ne cherchait juste que quelques défis pour pousser à l’extrême. Des moyens de nous permettre de vivre un peu. Elle avait trouvé cela dommage et presque hypocrite que le Fitzgerald réagisse ainsi, se faisant alors la remarque qu’il était toujours jeune et qu’il ferait mieux de se dépêcher de profiter de la vie avant que le mage noir ne vienne la lui ôter. Lorsqu’il s’était levé et lui avait presque ordonné de rentrer elle avait haussé un sourcil. Elle espérait qu’il n’était pas sérieux, car en aucun cas elle ne rentrerait maintenant. Sa soirée ne faisait que commencer et, oui, elle resterait dans ce bar miteux, quitte à finir dans un état si déplorable qu’elle ne pourrait pas rentrer à l’école. Pourquoi est-ce que ça devait la déranger ? Elle n’avait rien de bien important qui l’attendait là bas, personne qui se souciait d’elle. Certes elle avait des amis, beaucoup d’amis, mais ce n’était pas de cela dont elle avait besoin. En réalité, elle ne le savait pas elle même et pourtant elle continuait de se sentir seule, terriblement seule. Elle était partie dans un éclat de rire lorsqu’il avait fait la remarque avec ses collègues. Il paraissait si gêné que c’en était presque mignon et sa naïveté, ou son comportement seulement, lui rendait un sourire qu’elle avait perdu. « Et c’est bien pour ça que vous êtes un bon professeur ! » Non pas qu’elle n’appréciait pas les deux autres mais ils étaient parfois tellement froid et Mr Owens tellement… non, il ne fallait pas y penser.

Finissant sa boisson d’un trait, elle en avait commandé aussitôt une autre. Toujours assise sur sa chaise, elle avait toisé le jeune homme d’un air qui se voulait amusé. « Ecoutez, vous ne semblez pas avoir compris ce que j’ai dis. En dehors de Poudlard, vous n’avez aucun pouvoir sur moi et malheureusement pour vous, on se trouve dans un bar à Pré-au-Lard. Alors à moins que vous veniez vous amuser avec moi en faisant la fête comme un jeune normal, il faudra me trainer par les pieds pour que je rentre. » Alcoolique ? Non. Fêtarde ? Oui. Et ça lui manquait tellement cette adrénaline qui coulait dans ses veines, une adrénaline de bonheur qui ne demandait qu’à exploser et qu’à la pousser sur des chemins parfois trop mouvementés et trop dangereux pour elle. On dit souvent que les jeunes sont cons, et si vous en cherchez un exemple prenez Automne, elle illustre cela à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Mar 26 Mai - 18:18


teach me.



Automne avait alors arboré une mine étrangement triste, si bien que ça avait fait un pincement au cœur au jeune professeur. Il y était peut être allé un peu fort, certes. Il ne connaissait rien d’Automne et ne pouvait se permettre de la juger. Ce n’était pas d’ailleurs comme ça qu’il avait l’habitude de traiter ses élèves. Il regretta instantanément de s’être trompé sur les intentions de la jeune fille et ne sut plus ou se mettre, ni quoi faire pour se faire pardonner. Cette position gênante décocha un sourire à son élève qui s’empressa de lui faire un compliment. Cela fit chaud au cœur a Colin qui n’avait pas l’habitude qu’on le remercie. Même dans sa famille ça avait toujours été des insultes et de la haine plutôt que de l’amour ou de l’admiration. On ne l’avait jamais encouragé en rien. Mais des élèves comme Automne, c’était ce qui donnait la force à Colin de continuer à exercer ce métier. Les gens comme elle avaient besoin de lui. Mais l’inverse était aussi vrai.
Elle avait alors recommandé de quoi boire et Colin se demandait si elle arrêterait au bout d’un moment, ou si elle voulait être ivre immédiatement. Et si c’était le cas, que ferait-il ? La suivrait-il ? Ou s’occuperait-il d’elle ? Ou encore pire, est ce qu’il fuirait ? La dernière proposition n’était pas vraiment dans le code d’honneur de Colin et il doutait fort de faire une telle chose.
La jeune fille le tira alors de ses pensées.
« Ecoutez, vous ne semblez pas avoir compris ce que j’ai dis. En dehors de Poudlard, vous n’avez aucun pouvoir sur moi et malheureusement pour vous, on se trouve dans un bar à Pré-au-Lard. Alors à moins que vous veniez vous amuser avec moi en faisant la fête comme un jeune normal, il faudra me trainer par les pieds pour que je rentre. »
Il rigola intérieurement de cette insolence … Mais elle avait raison. Quand s’était-il réellement amusé ? Quand était il sorti de ses bouquins pour côtoyer des gens ? Avoir des relations autres que prof-prof ou prof-élève. La réponse c’était jamais. Alors que devait-il faire ? La suivre ? C’était ça son choix ?
Il finit son verre et plissa les yeux, fixant Automne pendant de longues secondes, puis reposa enfin le verre pour dire avec une pointe de curiosité :
« Qu’est ce que tu me proposes ? »


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Dim 7 Juin - 15:16

Teach me


Faire la fête était bien une chose que Automne savait faire. Le faisait-elle bien ? C’était à voir. Elle s’amusait «  comme une jeune » si on pouvait dire, et je veux dire par là qu’elle agissait sans penser aux conséquences. Vivre au jour le jour comme si elle allait mourir demain, c’était ainsi qu’elle pensait. Par le passé c’était juste une métaphore et elle n’avait pas vraiment peur de la mort mais aujourd’hui c’était un autre sujet. Elle se sentait en sécurité nulle part et elle ne savait pas ce qu’allait être son futur et encore moins si elle en connaîtrait un. Peut-être que demain elle ne serait plus de ce monde ou dans une semaine, un mois, un an, jamais. Le fait est qu’elle était arrivée à la conclusion que se priver des bonnes choses en ces temps beaucoup trop risqués où la magie noire était revenue n’était pas une bonne solution. Alors oui, elle buvait, oui elle faisait n’importe quoi, oui elle couchait à tort et à travers sans vraiment en avoir conscience mais elle s’en moquait. Qu’elle choppe une MST ou quelque chose dans ce genre, à quoi bon ? A lire ces lignes vous devez sûrement vous dire qu’elle était dépressive mais c’en était rien ou peut-être bien au contraire qu’elle était en train de courir tête baissée dans un précipice sans fond.

Quoi qu’il en soit, ce soir là, elle voulait s’amuser. Boire sans modération, agir sans réfléchir et s’amuser à en mourir – sens propre ou figuré vous en faites ce que vous voulez. Agir ainsi avec son professeur n’était sûrement pas la meilleure solution, la plus approprié ou je ne sais quoi d’autre mais elle s’en moquait tellement. Après tout, ils n’avaient pas autant de différences qu’on ne pouvait penser mis à part leurs comportements tout à fait opposés. Elle était vive, impatiente et impulsive alors que lui semblait calme, posé et plus réfléchi et c’était peut-être cela qui l’attirait dans cet homme. Cependant elle ne savait pas encore quel était le type d’attirance, amicale ou… ? Elle avait sourit en le voyant abdiquer et s’installer à nouveau à ses côtés. Elle ne quittait pas son regard une seule seconde et pas même lorsqu’il avait décidé de finir son verre. Un sourire aux lèvres elle regardait ce changement de comportement et découvrait une nouvelle facette de Colin qui était, à son avis, beaucoup plus appropriée pour son âge. « Vous voyez la dame derrière vous ? (elle désigna d’un coup d’œil une femme dans la trentaine à robe rouge) Depuis qu’on est arrivé elle ne vous a pas quitté des yeux. » Observatrice ? Absolument. Elle but une longue gorgée de son alcool et chuchota avec une certaine complicité enfantine à son professeur. « Pourquoi ne pas aller la trouver afin de passer la soirée ? » Elle se doutait qu’il n’était pas de ce genre, à aller draguer la première fille qui passe pour soulager ses pulsions masculines mais peut-être était-ce un test ? Ou seulement voulait-elle voir sa réaction pour en apprendre beaucoup plus sur lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Mer 24 Juin - 23:44


teach me.



Merde, mais qu’est ce qu’il avait dit là ? Il était sûr de vouloir s’embarquer sur ce chemin ? Comment ça terminerait ? Lui qui ne s’amuse jamais. Une part de son esprit rigolait de le voir dans une telle impasse, à priori excitée de enfin pouvoir sortir des sentiers battus. Sortir de cet eternel sérieux qui l’emprisonnait. Emprisonné dans son rôle de prof. Alors qu’il est encore si jeune. Après tout, il n’est pas bien plus vieux que cette fille qui compte bien lui faire changer ses habitudes. Mais était-ce l’image qu’il voulait donner ? Au vu du sourire d’Automne, cela ne semblait pas la choquer mais plutôt l’amuser.
Automne fit discrètement remarquer à Colin qu’une femme avait des vues sur lui. Il ne s’en était bien entendu pas rendu compte. Il n’avait pas conscience du sex appeal qu’il possédait d’ailleurs. Inconscient qu’il puisse un jour plaire à quelqu’un, il n’avait jamais pensé à se caser. Il avait eu quelques brèves aventures mais n’avait pas trouvé l’envie de continuer, n’y trouvant pas d’intérêt. Il prenait surement son travail trop au sérieux, et son boulot de professeur occupait la majorité de sa vie. Il n’avait pas le temps pour les femmes.

« Pourquoi ne pas aller la trouver afin de passer la soirée ? »

Colin manqua de s’étouffer avec sa boisson. Il fixa la trentenaire avec les sourcils froncés, ce qui n’était pas vraiment approprié quand on observait quelqu’un. Il ne savait définitivement pas s’y prendre. Et là il s’en rendait bien compte. Il arrêta donc de la regarder et se retourna à nouveau vers Automne.

« Ce n’est pas mon genre de femmes. »

Mais quel était son genre ? C’était la réelle question.

« Je ne pensais pas vraiment à ça quand tu me proposais de me changer les idées. »

Pourquoi ne pouvait-il pas dire « faire la fête », comme tout le monde ? Ca paraissait si puéril pour lui ?


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Ven 3 Juil - 14:34

Teach me


Amusée, le sourire aux lèvres, elle ne pouvait que se délecter de la situation. Bien évidemment elle se voyait mal se lever pour aller draguer cette pauvre femme déprimée. Elle était sûrement venue pour noyer sa peine et Automne avait proposé au professeur d’amplifier celle-ci. Et pourtant elle ne s’en voulait pas, elle  trouvait cela juste amusant. Et peut-être qu’ils auraient passé une nuit qui serait restée dans leurs mémoires et plus ? On ne peut pas deviner de ce qui ce serait passé et pourtant on refait le monde avec des « et si » comme si ça pouvait changer quoique ce soit.
Elle le voyait surpris de ce défi et ça ne faisait qu’augmenter l’amusement de la jeune sorcière. Etrangement, elle le faisait sourire. Peut-être était-ce sa naïveté qui ne lui correspondait pas ou bien à son comportement bien trop bon tout simplement ? Elle ne savait mais ce qui était sûr c’était qu’elle appréciait être en sa compagnie. C’était agréable et elle semblait retrouver une chaleur intérieure qu’elle avait perdue depuis quelques temps.
Le sourire aux lèvres, elle avait bu une longue gorgée de sa boisson, la finissant à nouveau et en redemandant une nouvelle. Elle sentait que l’alcool lui  montait déjà à la tête et pourtant elle n’avait pas envie de s’arrêter. Etrangement elle savait qu’aux côtés de Colin elle ne craignait rien. Il n’avait pas l’air du genre à désirer profiter d’une élève saoule, alors de quoi pourrait-elle avoir peur ? Et pourtant, elle s’était faite la remarque qu’elle désirait le voir dans un état déplorable. Elle voulait le faire boire. Elle voulait le voir sous sa vraie nature. Car pour elle on ne pouvait pas être aussi bon, il y avait sûrement une facette de sa personnalité au plus profond de son être qui était bien différente et elle voulait trouver ce qu’elle représentait. « Je vois… Et moi Mr Fitzgerald, je suis votre genre de femme ? (une moue timide au visage, elle essayait de voir sa réaction mais elle était bien trop évidente. Elle avait donc laissé un rire plein de joie et d’énergie sortir de sa bouche. ) Ne vous inquiétez pas, je rigole ! » Un nouveau verre sur la table et elle en avait bu une nouvelle gorgée. « Vous savez, j’ai du mal à vous cerner. Vous paraissez … trop gentil j’ai l’impression. (s’approchant de lui, le sourire aux lèvres elle murmurait en un souffle. )Quels vices me cachez vous cher professeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   Dim 4 Oct - 20:45


teach me.



Colin ne se voyait pas du tout avoir un coup d’un soir. Et pour le moment il offrait toute son attention à Automne, ce n’était pas pour la lâcher et aller draguer cette femme. Si seulement il savait en quoi consistait draguer ! Ca aurait été ridicule et gênant de le voir se démener pour parler à la jeune femme, il était vraiment indélicat. Il ne ressentait pas souvent quelque chose et c’était parfois difficile de rester correct en s’adressant aux gens. Surtout les personnes de sexe féminin. Il n’arrivait même pas à employer le mot « femme » tant les relations amoureuses lui paraissaient futiles et inutiles. Qu’est ce que ça apportait ? Surtout pour lui qui ne ressentait rien, ça n’aurait aucun intérêt. Il ne pourrait pas s’occuper de quelqu’un, il ne serait pas capable de l’aimer comme il se doit. C’était un service qu’il rendait à toutes les filles qui le trouvait séduisant. Bien qu’il ne doit pas y en avoir tant que ça.
Et en réalité, il se sentait bien avec la présence de sa jeune élève. Et il voulait que le moment présent perdure. Pour le moment il lui semblait que le temps s’était arrêté, à discuter avec elle. Il avait l’impression que tout était bien plus chaud, plus agréable. C’était une impression bien étrange, d’ailleurs. Automne paraissait perdue, les yeux dans le vague. Colin ne douta pas un instant que ça pouvait être à cause de l’alcool.
Et elle lui posa la question fatidique qu’il redoutait terriblement.

« Je suis votre genre de femme ? »

Colin reprit doucement une gorgée de sa boisson, en essayant de rester impartiale. Il ne réfléchit pas longtemps, sa réponse était toute faite. Ne te vexe pas, mais tu restes jeune même si tu es majeure. Je ne te vois pas vraiment comme une femme mais comme une de mes élèves. Mais elle se rattrapa soudain, et il fut rassuré de ne pas à avoir dit ce qu’il pensait d’elle. Car il n’était pas sur d’arriver à se convaincre avec sa propre réponse.
Elle recommença finalement son jeu de murmure qui avait le don de mettre le jeune professeur mal à l’aise.

« Tout le monde a ses secrets, Automne. Je suis une exception. Je suis un livre ouvert. Et ma gentillesse fait partie de mon métier. Je ne l’ai pas toujours choisie. »


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Teach me ∞ Colin   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colin, Matthew, Timothy et les autres ...
» Jonathan Firth : brother of Colin
» LA MALEDICTION D'OLD HAVEN de Fabrice Colin
» [JEU : FPSece] COLIN MCRAE RALLY 2.0 : Jeu de voiture [Payant]
» [Harrison, Colin] La nuit descend sur Manhattan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-