AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Perséphone Haros, fille entre les mondes



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Perséphone Haros, fille entre les mondes
 :: DH vol. 1 :: Fiches
Répondre au sujet

avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 06/07/2015

MessageSujet: Perséphone Haros, fille entre les mondes    Mar 24 Mai - 0:41

Perséphone Haros
personnage inventé scénario membre d'une famille  personnage disney

ft. Sandra Bullock
Nom et Prénom: Perséphone Haros Âge et Date de Naissance: 37 ans, le 3 mai. Nature du Sang: Sang Mêlée Situation: Célibataire, cela me va très bien. Patronus: Un rossignol. Composition de la Baguette: Bois de cerisier contient un ventricule de dragon et mesure 27,8 cm de long. Cursus Scolaire: Communication Magique  Epouvantard: Etre enfermée à jamais. Miroir du Rised: Ne le sait pas, n'as jamais été devant. Animal de Compagnie: Un chat noir qu'elle surnomme Hades à cause de son prénom à elle. Particularité: Elle possède un tatouage en forme de pavot au creux des reins, entouré d'hirondelle.Allégeance:  Neutre Personnage Disney: Nope
I'm not Crazy !
Perséphone n'as jamais été ce genre de fille au caractère doux et docile. Au contraire. Garçon manquée quand elle était une enfant et une adolescente, c'est bien plus tard, qu'elle changea pour un look plus féminin. Têtue, elle reste campée sur ses positions et elle a les épaules pour assumer ce qu'elle est et ce qu'elle dit. Ses avis sont toujours réfléchie mais les défend avec ferveur. Courageuse, elle n'en reste pas moins une tête brûlée ce qui la rend très impulsive. Elle s’énerve assez facilement mais se mets en colère réellement que très rarement. Prônant la justice et l'honneur en code de valeur, elle rentre dans une colère noire quand ce n'est pas le cas. Malgré ses défauts qui lui donne un caractère et un tempérament de feu, avec l'âge, elle a su mettre de l'eau dans son vin ce qui fait d'elle une personne à l'écoute et qui donne de bons conseils la plupart du temps. Elle est devenue plus assagie, plus réfléchie et protectrice avec son entourage. Malgré son caractère fort, elle sait également être douce bien qu'elle a tendance à s'ennuyer facilement quand cela parle de parfum ou de maquillage...

Okay, Just a little bit
Occupations: Le boulot prend une place importante dans ma vie mais dès que j'ai un moment libre, je n'hésite pas à me détendre en prenant un bain ou lire un livre. J'aime aussi prendre une bonne bierreaubeurre avec mes amis.
Tics et Tocs: Elle a l'habitude de passer une main dans ses cheveux, souvent pour remettre une mèche derrière l'oreille.
Caractéristiques: Elle a un tatouage décrit plus haut.


There's a snake in my boot!
Pseudo & âge: ici. Tu as trouvé le forum comment ? ici. Tu en penses quoi ?ici. Est-ce que tu es un Multi-compte ? ici Présence? ici Fais péter le com! ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 06/07/2015

MessageSujet: Re: Perséphone Haros, fille entre les mondes    Mar 24 Mai - 0:42

Story of a life
I was never one for pretenders
Everything I tried to be
Just wouldn't settle in
Je suis née un trois mai 2007 entre le royaume de Corona et celui d'Agrabah dans la forêt, là où la limite entre les deux territoire est floue. Mon père était un sorcier et ma mère une moldue. Ils vivaient tout deux dans une maisonnette au bord d'une rivière, une petite clairière en guise de terrain de jeu.

La famille Haros était riche au pays d'Agrabah mais lui s'en fichait. Il ne voulait vivre que pour ma mère. Mais cachée loin dans cette forêt, du regard de tous me donnait cette impression d'une cage au barreau invisible.

Puis je grandis. Vite. Et voilà que moi aussi je commençais à développer des pouvoirs magiques très tôt. Mon père m'avait raconté que j'avais réussi à m'envoler et que j'avais atterri en haut du grenadier qui se trouvait dans le jardin. Moi je voulais juste le fruit rouge dans l'arbre. A partir de là il m'expliqua ce qu'était Poudlard. Une école pour sorcier, pour des gens comme moi. Et finalement c'est dans ce cadre de soleil et familial que je continuais à grandir. Mais mes parents se séparèrent, ma mère refusant de continuer à vivre ainsi dans cette maisonnette. Elle voulait plus grand. Et elle l'avait obtenue. Sa main et moi. Privé de la présence de mon père, de ce lien magique que ma mère détestait tant, un autre sentiment naquit. Celui de la frustration. J'avais cette illusion folle qu'un jour je partirais loin, rejoindre mon père qui avait du repartir au pays d'Agrabah.

Et vint finalement mes onze ans. Je pensais sincèrement revoir mon père alors que je me préparais pour partir. Mais il ne vint pas. J'ai été très déçue. L'image de ce grand bonhomme à la barbe grise foisonnante, et à ses yeux bleus électrique, ce côté rassurant me manquait vraiment. Et c'est donc sans aucun remord que je partis pour Poudlard, cette école qui me permettait de développer mes dons magiques, fourniture scolaire au top. C'est plus tard, que j'appris que c'était ma mère qui avait interdit à mon père de venir. Je lui en voudrais encore toute ma vie.

Les années passèrent et je fus envoyé dans l'une des quatre maisons. Celle du Serpent. Cela me convenait. J'étais une enfant joyeuse mais j'étais ambitieuse. Mon père m'avait bien appris cela. Et plus les années passaient et plus la relation que j'entretenais avec ma mère se dégrada pour finalement devenir quasiment inexistant lorsque, enfin, j'obtenais mes ASPICS annonçant alors la fin de mon premier cycle scolaire. Ce que je voulais faire? Pour enfoncer le clou, j'avais choisis la communication magique. Mon père travaillait dans le département de la communication à Agrabah. J'avais choisit la voix de mon père, quoi que ma maternelle en disait. Et je pouvais travailler directement sur place, le siège du Ministère étant  à Poudlard.

Mais je n'y fis pas qu'une rencontre professionnelle...

The way that you know what I thought I knew
It's the beat my heart skips when I'm with you


J'avais fait la rencontre de Mike Owens. Mon aîné d'un an. Très vite, notre relation était chaotique. Il ne pouvait s'empêcher de me taquiner et je ne pouvais m'empêcher de lui répondre. Plusieurs fois il me comparait à ses bouffons de Gryffondor et plusieurs je lui disais qu'il avait la paresse d'un blaireau. Jusqu'au jour où je compris que finalement, j'étais amoureuse de lui. Se fut un choc pour moi. Je ne pensais qu'à ma carrière et me voilà distraite par le ténébreux et glacial Serpentard. Puis sans que je ne comprenne, nous étions sorti ensemble. Des mois sur lesquels je me sentais bien. Mais la vérité éclate souvent au grand jour. J'étais une Sang mêlée. Lui un Sang Pur. Je crus qu'il allait l'ignorer. Ce qu'il faisait au début.

Jusqu'à ce qu'il parte sans un regard en arrière. J'ai bien cru mourir ce jour là. Je l'avais appelée, désespérée que j'étais. Et j'ai noyé mon chagrin dans les cours...

A la fin du second cycle à Poudlard, je pus entrer dans le département de la coopération magique internationale, en tant qu'employée. Je mettais les bouchées doubles au travail, enchaînant les heures supplémentaires et en me montrant exemplaire, quitte à faire jaser quelques collègues mais je ne m'en souciais guère. Cela m'avait permis de prendre mon premier appartement et finalement rompre tout les liens avec ma mère. Je revis mon père que je n'avais pas vu depuis deux ans déjà et je lui expliquais alors tout en détail.

Cela faisait maintenant plus de cinq ans que je travaillais dans ce département et après la retraite du directeur, je pris sa place lors d'une demande de ma part. Elle me fut accordée sans aucune objection. J'envoyais un hibou directement à mon père lui annonçant la nouvelle. Lui qui était resté au pays, seul dans sa maisonnette dans la clairière. Je pensais constamment à lui et lui envoyais régulièrement toute sorte de cadeau, d'objet insolite et surtout toujours suivis d'une longue lettre lui expliquant tout. J'essayais de le voir au moins une fois tous les ans, toujours en été.

Récemment j'ai été promu au grade le plus important. J'étais devenue Ministre de la Magie. Seulement quelques semaines à mon poste et déjà j'étais sollicitée de partout. La petite fille devenue grande, la petite fille d'entre les mondes...
The End

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 77
Date d'inscription : 03/03/2015

MessageSujet: Re: Perséphone Haros, fille entre les mondes    Mer 25 Mai - 0:40

Bienvenue!

Tu es un adulte!


Je te valide! Ton personnage est ok, tout comme ton kit. Tu peux désormais aller RP à ta guise ou bien aller demander des liens en cliquant ici ! Si tu es à cours d'imagination, n'hésite pas à visiter cette partie . N'oublie pas d'aller faire recenser ton avatar, ton disney(si c'en est un) ton multicompte (si c'en est un) ,et ton allégeance et surtout ton métier . Si tu as des questions ou quelques problèmes que ce soit n'hésites pas à aller poser tes questions au staff.

En espérant que tu te plairas parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perséphone Haros, fille entre les mondes    

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye Perséphone, dessins & photos
» Perséphone, le retour du printemps (diptyque)
» [ABC Studios] Ghost Whisperer - Mélinda Entre Deux Mondes (2005-2010)
» Déesse du Printemps ou Reine des enfers
» Persephone Books

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: Fiches-