AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Event 1
Commencez l'aventure maintenant en participant au banquet qui a lieu chaque année en l'honneur de la paix entre les royaumes. Cette cérémonie scelle l'harmonie et la coopération entre Arendelle, Dun Broch, Agrabah et Corona. Tous les habitants sont conviés dans l'une des vertes plaines de Dun Broch pour se souvenir du passé, se réjouir de leur présent et envisager leur futur. clique
Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]



 

Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]
 :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues
Répondre au sujet
Invité




MessageSujet: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Jeu 17 Sep - 2:39

Love me like your best friend did



Promise I won’t hurt you, kid, hold me really tight until the stars look big, never let me go. All the world is ours, like they say in Scarface, kid.




« Levi, tu es désormais promis à l’héritière MacLochlainn. Nous avons tout arrangé avec Ewan : vous vous marierez l’été prochain, dans onze mois. La rencontre aura lieu vendredi prochain, 16h30, à Londres, au salon de thé qui jouxte Hyde Park. »

Ces mots résonnaient dans ma tête, encore et encore, la martelant comme le tambour d’une cloche, me rendant nauséeux et fiévreux. Je ne voulais pas me marier, je ne voulais pas rencontrer cette dame, probablement mentalement atteinte à cause de sa consanguinité, je ne voulais pas fonder de famille, et encore moins avec elle. J’étais très en colère contre mes parents qui m’avaient imposé ce choix en dépit du fait que je ne sois que le cadet de la famille : Adalrik en avait été exempté à cause de son mauvais goût pour les jupons de toutes les autres filles. Je regrettai à présent avoir vécu une vie de prêtre mormon, si tant est que les Mormons aient des prêtres, si c’était pour finir mes jours dans le lit d’une femme que je n’aimerais pas pour tout l’or du monde.

Heure de la rencontre moins dix minutes. Je redoutais ce moment autant que ma propre mort, tant et si bien que j’avais demandé à Natasha de m’accompagner – bien qu’il aille de soi que je ne l’emmènerai pas dans ma mort – pour me soutenir et me remonter le moral. Nous nous étions donné rendez-vous au beau milieu de Hyde Park, pour être certains de ne pas croiser cette Lyanna et sa meilleure amie, dont je ne me rappelai plus le nom, qui venait avec elle. Je tenais beaucoup à la présence de Natasha, qui jouera de toute façon un rôle prépondérant dans ma future famille – je compte sur elle pour venir me voir au moins une fois par semaine, pour m’aider dans cette lourde tâche qui m’incombait : épouser une personne pour laquelle j’avais moins de sentiments que pour le poisson avarié.

Lorsque je vis ma meilleure amie arriver, la moitié du nœud dans mon estomac s’envola comme par magie. Je l’enlaçai maladroitement, trop angoissé par les événements à venir pour y faire attention. Encore plus pâle que d’ordinaire, j’éprouvais beaucoup de difficultés à parler et n’ouvrais pas la bouche, de peur que le contenu de mon repas d’il y a deux ans refasse soudainement surface sur mes chaussures.

Lorsqu’une église lointaine sonna la demie, je me tournai vers Natasha et lui pris la main, comme je faisais avec ma mère, étant petit.

« C’est l’heure… On y va ? » balbutiai-je, au bord de la syncope.

Je déglutis et nous franchîmes le seuil de la porte du café après quelques minutes de marche.




Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Jeu 17 Sep - 3:20

Love me like your best friend did



Send me to the stars, tell me when I get there, kid, I can be your Nancy, You can be my Sid, Get into some trouble like our parents did, Hey, they'll never know.




Aujourd’hui, j’allais rencontrer l’homme qui avait brisé mon cœur. Si vous vous demander par quel miracle évangéliste une telle situation est possible, laissez-moi vous l’expliquer brièvement : la femme de ma vie, avec laquelle je vis une relation cachée à ses parents, vient d’être fiancée à un homme qu’elle ne connaît même pas. Adieu, rêves de vie commune ; adieu, rêves de famille unie ; adieu, rêves de grand amour. Je ne concevais plus la vie sans âme sœur, sans Lya, et pourtant, je devrai m’y faire, au risque de subir la colère de son clan.

J’avais tout de même insisté, quitte à m'auto-réduire en morceaux, pour rencontrer ce fameux jeune homme. Pour voir s’il était digne d’elle, ce dont je doutais fortement. Éventuellement aussi, pour le défier en duel et le tuer par accident. Nul doute qu’il en serait aussi soulagé que moi : d’après ce que j’avais entendu, il était totalement contre ce mariage et n’en voulait pas, ce qui le faisait légèrement remonter dans mon estime. Je ne pouvais, malgré tout, m’empêcher de le haïr du plus profond de mon cœur pour me voler la femme de ma vie. Bien que Lya m’ait fait promettre de me tenir, je ne doutais pas que la rencontre allait être très tendue.

Lya et moi ayant décidé de nous rejoindre directement sur place, j’étais la première arrivée au café. C’était à moi qu’était revenu l’honneur de choisir notre emplacement ; mon choix s’orienta vers une table rectangulaire au fond de la salle. J’avais pris, pour Lyanna et moi, les sièges qui faisaient face à l’entrée pour mieux distinguer le jeune homme et l’amie qui l’accompagnait. Je ne pus m’empêcher de me demander si, comme nous, ils étaient en couple et l’avaient caché aux Odinson pour je-ne-sais-quelle raison, et me promis de demander à Lyanna, sûrement mieux informée, ce qu’il en retournait. Lorsque ma moitié arriva, elle s’installa, m’embrassa rapidement, mais ne tenait pas en place ; elle s’excusa aux toilettes, visiblement très angoissée, et je lui pressai la main pour la rassurer.

Alors que je demandais à la serveuse d’attendre que nous soyons quatre pour commander, deux personnes entrèrent. Je sus immédiatement qu’il s’agissait du Odinson et de son amie – instinct féminin.

Mon dieu. Lyanna était évidemment un 20/10 et était donc évincée d'office du classement des plus belles personnes de la Terre, mais la fille frôlait les 9,5/10, idem pour l’homme, qui était d’ailleurs visiblement stressé à en être malade. Je souris à cette idée – il n’était peut-être pas si horrible et dégoûtant que je ne le pensais et semblait même plutôt gentleman moderne. Je leur fis un petit signe de main, et m’amusai de leur regard incrédule : s’ils croyaient que c’était moi, l’héritière Sang-Pur, avec mes yeux durement noircis, ma combinaison moulante, mes jarretières apparentes et mes cheveux blancs ébouriffés, ils allaient être servis !

Alors qu’ils approchaient, je me levai pour leur serrer la main. Ils étaient méfiants, aussi voulus-je immédiatement lever le voile sur mon identité. Je parlai d'une voix monocorde et un peu éteinte :

« Bonjour, je suis Rosemary Reed, la meilleure amie de Lyanna. Vous pouvez m'appeler Mary. Enchantée de vous rencontrer. »

Avant que je ne puisse excuser le retard de Lya, elle arriva, me volant, pour mon plus grand soulagement, la vedette.




Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Jeu 17 Sep - 4:27


   
Love me like your best friend did

Ft. Levi N. Odinson, A. Rosemary Reed & Natasha Romanoff
   

   
Les mains appuyées sur le lavabo devant moi, la tête penchée en avant et les cheveux qui me tombaient devant le visage, j'inspirai un bon coup. Il fallait absolument que je contrôle mon stress. Le pauvre homme n'y était pour rien dans tout ça et je savais qu'il voulait de moi autant que je le voulais - c'est-à-dire pas du tout. Nous ne nous étions jamais rencontrés, n'avions jamais échangé un mot. Je n'avais appris son prénom et son nom que la semaine dernière. Levi Odinson. Mon futur mari. Je retins un sanglot, difficilement.

Tout le mois passé, mon père avait été étrange. Il me parlait plus souvent, se plaignait moins de l'absence de Cian et m'observait à la dérobée, comme si je ne pouvais pas le voir. Je sais que j'aurais du m'en douter, surtout après la disparition de mon frère, mais être avec Rosy m'avait fait complètement oublier la situation dans laquelle je me trouvais. Mon père n'avait toutefois pas manqué de me le rappeler. « Vendredi prochain, à 16h30, tu rencontreras ton futur époux, Levi Odinson. Il est de sang pur et n'est pas anglais donc c'est déjà ça. Tâche de bien te tenir et de faire bonne impression, il en va de l'avenir de notre famille. Tu en es l'héritière, à présent. » Je n'avais rien pu répondre à tout ça, choquée que j'étais. Mon père avait acquiescé, satisfait. J'avais redouté le moment où je l'annoncerais à ma tendre Rose. Nous filions un amour parfait depuis maintenant cinq ans et voilà que mon statut d'héritière d'un grand clan et de sang pur venait tout gâcher. Ma belle avait été inconsolable et ce n'était que par volonté de ne pas aggraver les choses que je ne m'étais moi-même effondrée.

Je serais bien restée plus longtemps ici, cachée loin de tout le monde mais il fallait que je fasse face. C'était mon devoir après tout, et on m'avait élevée dans ce but unique. Je devais épouser Cian. Ça, j'étais prête à le faire. Pas un inconnu. Je fermai les yeux quelques secondes pour empêcher les larmes de couler et ruiner l'effort de maquillage que j'avais fait. Non pas pour lui, mais pour ma femme. Même dans nos derniers moments ensemble, je me devais d'être parfaite pour elle.
Rapidement, je me passai un peu d'eau dans le cou et sur les mains, pour me rafraîchir. Autant être un minimum présentable et j'avais demandé à Rosemary de le faire aussi, pour moi. La connaissant, elle aurait été capable de venir dans une tenue bien moins... normale que ce qu'elle portait là. Son visage flotta devant moi et une ombre de sourire étira mes lèvres. Toutefois, quand je croisai mon regard dans le miroir, il se flétrit bien vite. J'inspirai un coup puis me décidai à enfin y aller. A ligean ar dul.*

Quand j'arrivai dans la salle et rejoignis Rosy, je ne pus que constater que Levi et son amie étaient arrivés. Immédiatement, mon éducation prit le dessus et je redevins la jeune femme appliquée et pleine de bonnes manières que j'avais un petit peu cessé d'être depuis que je sortais avec ma Rose... Je leur tendis la main à tout deux, d'abord elle mais elle refusa de la serrer, me toisant juste de ses yeux de glace, et je lui souris, polie. Un sourire vide, certes, et mort, mais un sourire. Puis je me tournais vers lui et pour la première fois, croisai son regard. Il avait l'air encore plus stressé que moi. Peut-être parce que moi, j'ai été préparée à une telle éventualité. Lui non. Son injustice était pire que la mienne. Encore une fois, je lui tendis la main et il la prit, avant de l'effleurer de ses lèvres, comme un vrai gentleman. Je sentis Rosemary s'agiter derrière moi mais ne dis rien, me contentant de la calmer d'un regard.
Nous nous assîmes tous, Rosy à ma droite et Levi en face de moi, l'autre jeune femme dont j'ignorai le prénom s'était installée en face de ma compagne. J'avais un léger mauvais pressentiment face à ce plan de table mais j'essayai d'effacer l'idée aussi vite qu'elle était venue - je ne voulais pas rêver maintenant. On vint prendre nos commandes, chacun choisit ce qu'il voulait et je demandai une citronnade glacée. Une fois la serveuse partie, un lourd silence s'installa, chacun perdu dans ses pensées. Je décidai de le briser quand il me devint insupportable.

▬ Bonjour, dis-je d'une voix calme. Je ne m'adressai à personne en particulier mais je savais tous trois m'entendaient. Je m'appelle Lyanna, du clan des MacLochlainn, et je suis heureuse de vous rencontrer. J'espère que l'alliance de nos deux familles apportera joie et bonheur à nos propres vies.

J'avais débité d'une voix monotone le texte que j'avais appris par coeur depuis toute petite et ne fut gratifiée que d'un regard venimeux de la part de l'amie de mon futur mari.



* Allons-y.
   
   
© MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Lun 21 Sep - 10:18


   
Love me like your best friend did

Ft. Levi N. Odinson, A. Rosemary Reed & Lyanna A. MacLochlainn
   

   
J'avais décidé de noter ce jour comme le pire de ma vie - jusqu'au prochain. Aujourd'hui, c'était le jour où je rencontrerais la femme qui me volerait mon seul repère dans la vie, Levi. Je sais que ce n'était pas de sa faute, que c'était leurs parents qui avaient décidé de les marier sans leur accord mais je ne pouvais m'empêcher de tout rejeter sur elle : dans les faits, ce serait à cause d'elle que Levi ne serait plus avec moi.
Il m'avait demandé de l'accompagner lors de sa rencontre avec l'autre et si sur le moment j'avais voulu lui dire non, son regard si triste et désespéré m'avait empêché de le faire. Je ne pouvais juste pas le laisser seul comme ça. Mais cette fameuse rencontre était arrivée bien plus tôt que ce à quoi je m'étais attendue et je n'étais pas prête. Je n'étais pas prête à lui dire au revoir.

Quand nous étions entrés dans le café, il ne nous avait fallu que quelques secondes pour trouver une jeune femme au look si étrange qu'elle ne pouvait être qu'une sorcière. Nous nous étions approchés, Levi toujours aussi stressé mais j'étais plus méfiante qu'autre chose. Était-ce là l'héritière d'un soit-disant grand clan de Sangs Purs, à qui mon meilleur ami était promis ? Était-ce cet épouvantail exsangue qui allait devenir ma belle-sœur ? Lorsqu'elle se leva et se présenta comme la meilleure amie de MacLochlainn, je ne pus retenir un léger soupir de soulagement, heureusement inaudible. Même Levi sembla se détendre un peu.
L'autre arriva sur ces entre-faits et je ressentis une bouffée de haine à son encontre. Loin d'être disgracieuse et rongée par la consanguinité, c'était une jolie femme et qui, pour mon grand malheur, formerait un couple parfait avec mon Levi - physiquement du moins. Lorsqu'elle me tendit la main pour me saluer, je ne répondis pas à son geste et me contentai d'un regard venimeux. Lev fut quant à lui fidèle à lui-même, lui faisant un baise-main malgré sa répugnance envers la jeune femme. L'autre, derrière, s'agita et la brune la calma d'un regard. Je commençai alors à comprendre les liens qui les unissaient et l'amitié n'était pas le seul. Une pointe de pitié étreignit mon coeur mais je l'écrasai, impitoyable.

Nous nous installâmes, je commandai un café serré à la serveuse et le silence retomba. Je fixai un point à travers la fenêtre quand la future madame Odinson prit la parole. Ce qu'elle dit me dégoûta et je ne pus que lui lancer un regard venimeux. Non, ta vie ne sera pas heureuse avec mon Levi, pas tant que je serai vivante. Je croisai le regard de Jack l'épouvantail et lus la même lueur de désespoir et de détermination dans ses yeux. Peut-être avais-je un allié, finalement. Un allié hostile, avec qui je ne voulais pas m'associer, mais peut-être qu'à nous deux, nous pourrions faire quelque chose. Aucune de nous ne voulait être séparée de sa moitié.
Le silence retomba encore une fois et nous fûmes servis. L'ambiance était lourde, digne d'un enterrement et l'air était chargé d'électricité, que la première parole de travers ferait exploser. Il fallait juste que je trouve exactement quoi dire. En attendant, je glissai la main sous la table et attrapai celle de Levi, puis la serrai. Je savais qu'il fallait qu'il réponde à sa promise - je me devais de m'habituer à ce mot - et j'essayai de lui transmettre autant de courage que je le pouvais.
   
© MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Mar 6 Oct - 17:42

Love me like your best friend did



Promise I won’t hurt you, kid, hold me really tight until the stars look big, never let me go. All the world is ours, like they say in Scarface, kid.




Lorsque nous fîmes un pas dans le café, une sorcière – c'était évident – nous fit un signe de la main, qui ne se voulait ni discret, ni amical. Les lèvres serrées, j’avançai vers elle, accroché à Natasha comme si elle allait s’envoler.

Ce que j’ai ressenti en observant la jeune femme… Disons que je m’attendais à quelqu’un de gracieux, maniéré et soucieux de son apparence. Ce n’est pas qu’elle ne l’était pas, mais je pensais qu’elle ferait l’effort de s’habiller judicieusement, et pas en étant à moitié trop vulgaire et aux trois-quarts trop gothique. Je tombais des nues en me rendant compte que tout ce que j’avais imaginé – son physique, notre vie commune, sa mentalité – était faux et utopique. Enfin bon, sous son kilo de maquillage, elle semblait avoir un visage fin et féminin. C’était déjà ça.

Lorsqu’elle se présenta, un poids s’envola de mes épaules pour y revenir aussitôt : pourquoi MacLochlainn n’était pas là ? A quoi ressemblait-elle ? Etait-elle du même acabit que sa meilleure amie ? Je lui serrai la main avec un hochement de tête sec et sans piper mot, jugeant inutile de me présenter.

Et puis, elle arriva. Je commençais à me demander si elle n’avait pas fait exprès de s’excuser aux toilettes pour arriver en grandes pompes et être sûre de se faire remarquer. Les yeux aveuglés par la haine et le mépris, je n’oubliai pas mes manières de gentleman et lui baisai la main, sans pour autant avoir pris le temps de la regarder. Lorsqu’elle s’assit et se présenta comme ses parents avaient dû méthodiquement lui apprendre, je pus l’observer plus ou moins discrètement.

A mes yeux, elle était jolie, mais sans plus. Banale. Natasha la surpassait de loin, et l’autre peut-être aussi, au naturel. Mais ils étaient voilés par la colère. Avec un peu de chance, au fil des semaines, elle s’embellirait. Mais je n’y croyais pas vraiment.

Je baissai le regard. Je ne savais que faire, mes parents ne m’avaient rien dit de tout ça, je pensais qu’on discuterait tranquillement et que ce ne serait pas aussi formel. Soutenu par Natasha qui me serrait la main pour m’encourager, j’essayais de trouver une phrase assez polie pour confirmer ce qu’elle venait de répéter, comme un robot. J’hésitais, je voyais qu’on m’attendait au tournant, j’avais peur de faire un faux pas.

Et puis l’idée me vint qu’un faux pas, justement, pouvait faire annuler le mariage. Si MacLochlainn disait à ses parents que j’étais un rustre sans éducation, ils ne supporteraient pas qu’un tel sauvage intègre leur clan et arrêteraient tout. J’inspirai profondément.

Et puis expirai, abandonnant aussitôt l’idée. Je n’arriverais jamais à me faire passer pour ce que je n’étais pas. J’optai donc pour le naturel, puisant un peu de force dans les yeux éteints de Natasha.

« Bonjour, Lyanna – me permettez-vous de vous appeler ainsi ? Je suis Levi Odinson. Notre rencontre me… me réjouit vivement, également. J’espère que notre alliance profitera grandement à nos familles respectives. »

Alors que je voulais ma version centrée sur le profit des Odinson et des MacLochlainn pour lui faire comprendre que notre alliance ne m’apporterait ni joie ni bonheur, j’avais hésité. Je n’avais jamais menti aussi éhontément : bien sûr que non, notre rencontre ne me réjouissait pas du tout. Mais j’espérais tout de même qu’elle ne l’ait pas remarqué, et qu’elle mette ça sur le fait que je suis mal préparé à un mariage arrangé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Mar 6 Oct - 18:26

Love me like your best friend did



Send me to the stars, tell me when I get there, kid, I can be your Nancy, You can be my Sid, Get into some trouble like our parents did, Hey, they'll never know.




Ma Lya se présenta comme elle l’avait appris – c’était un peu machinal, mais elle l’avait bien fait. Je ne prêtai pas grande attention à la réponse d’Odinson, j’étais trop occupée à faire une joute mentale avec la rousse. Dans son regard, je lisais un désespoir que je reconnaissais malheureusement trop bien mais que plus rien ne pourrait guérir. Au plus profond de moi, j’avais envie de la prendre dans mes bras, qu’on puisse pleurer ensemble sur notre sort pendant que les deux autres resteraient droits comme des piquets à l’insipide mode Sang Pur. Je haïssais les MacLochlainn. Je haïssais aussi les Odinson, mais je n’arrivais pas à détester Levi autant que je le voudrais. Au fond de moi, je savais qu’il ne ferait jamais honte à Lyanna comme j’ai pu lui faire, avec mes extravagances. Je savais aussi qu’il saurait, avec un peu de bonne volonté, la rendre heureuse. Un bonheur de surface, évidemment, mais il s’y appliquerait, j’en étais sûre. Il est du genre d’altruiste à faire une croix sur son bonheur pour que les autres ne soient pas aussi malheureux que lui. Du moins, c’est ce dont j’avais l’impression, en le regardant du coin de l’œil. Les apparences pouvaient être trompeuses. J’avais perdu ma joute mentale depuis de longues minutes – la rouquine n’en démordait pas, elle ne semblait pas vouloir de moi comme alliée. Ainsi soit-il.

Ayant pour but de faire exploser l’ambiance déjà tendue, je me pris au jeu des présentations, un peu plus que ce que je n’aurais dû, je pense. La serveuse apporta les boissons de chacun, et je sirotais tranquillement mon cocktail fort en arômes en réfléchissant. Odinson avait commandé un thé. Pff. Banal. Ridicule. La rousse, un café serré. Ça lui correspondait plutôt bien, je devais l’avouer.

Je me lançai, non sans un petit regard interrogateur vers Lyanna, qui ne manquerait certainement pas de me faire remarquer mon effronterie après le rendez-vous.

« Bon, écoutez, on est là pour que vous vous présentiez… Alors arrêtez d’être guindés comme ça. »

L’homme me lança un regard circonspect et leva un sourcil. Quoi, chéri, t’as besoin d’aide ? Pas très entreprenant, hein ?

« Puisque vous êtes incapables de vous débrouiller tout seuls, je vais vous aider. »

Je soupirai.

« C’est incroyable, j’ai l’impression de travailler dans une agence matrimoniale ! Bon, on commence par toi Lyanna : quels sont tes passe-temps ? »

Je souris, fière de pouvoir décharger ma haine et ma jalousie envers eux en étant pénible et dérangeante.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Love me like your best friend did [Levi & Lyanna & Rosemary & Natasha]   Aujourd'hui à 23:16

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Summer of love
» Premier love....
» Mick Foley - Mankind - Dude Love - Cactus Jack ^^
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Seeker Upon Disney :: DH vol. 1 :: RP - Intrigues-